Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Maladies : les connaître, les éviter

© Antoine Bosse-Platière
legende © Antoine Bosse-Platière
Rouilles, oïdium, mildiou... les maladies empoisonnent parfois la vie du jardinier. Mais est-il besoin de déverser des produits chimiques pour en venir à bout ? Les collaborateurs des 4 Saisons, qui jardinent en bio depuis trente ans, vous livrent leurs secrets pour les prévenir et les traiter. Naturellement bien sûr.
Partager cet article :
|

Tous les articles de cette rubrique

Lutter contre les maladies en bio

Au même titre que les ravageurs, les maladies risquent de mettre à mal vos récoltes. Avant de sortir l’artillerie lourde, dommageable pour votre santé et l’environnement, adoptez des méthodes bio !

Principales maladies : remèdes bio

Malgré tous vos efforts de prévention, rien n'y a fait, votre jardin est attaqué. Que faire ? Jean-Paul Thorez, auteur de "Pucerons, mildiou, limaces… prévenir, identifier, soigner bio" aux éditions Terre vivante, vous donne quelques conseils.

La cloque du pêcher

Feuilles déformées, boursouflures… La cloque du pêcher peut réduire considérablement la production de fruits… et à terme faire mourir l’arbre. Entretenez la vigueur de vos pêchers pour les aider à résister !

L’oïdium des cucurbitacées

Les feuilles de vos plants de courge ou de melon se ratatinent et se dessèchent ? Attention aux dégâts causés par les oïdiums : les attaques précoces de ces champignons affaiblissent le plant et nuisent à la récolte.

Le mildiou

Avec les étés humides de ces dernières années, le mildiou a fait des ravages dans nos jardins. Plutôt que d'atteindre l'arrivée des champignons, optez pour plus de prévention !

Les rouilles

Premiers signes de rouille ? Pour éviter la propagation de la maladie, le ramassage et le brûlage des feuilles, ou encore le recours à la bouillie bordelaise sont les meilleures solutions.

Les taches noires du rosier

Ces taches noires provoquent la chute des feuilles et affaiblissent à terme les rosiers. Des moyens permettent d’inhiber le développement de la maladie.

Les taches pourpres du fraisier

Des taches rougeâtres sont apparues sur les feuilles de vos fraisiers ? Très courante, cette maladie n’est pas forcément très grave, mais elle peut fragiliser votre plantation.

La verticilliose de la tomate

Pénétrant les racines des tomates – en particulier les tomates anciennes –, ainsi que celles des aubergines, des champignons microscopiques bloquent la circulation de la sève. Surveillez les feuilles qui se ramollissent !

Carences en azote, phosphore et potassium

Plantes chétives, coloration inhabituelle du feuillage et mauvaise fructification doivent vous inciter à revoir votre fertilisation.

Carences en magnésium et manganèse

Ces carences, proches de la chlorose ferrique, sont relativement fréquentes et produisent des décolorations du feuillage presque identiques. Comment les différencier et les prévenir ?

Carences en bore et autres oligo-éléments

Plutôt que d’attendre que vos plantes souffrent d’un déséquilibre de leurs oligo-éléments, agissez en amont et préparez la bonne terre qui vous permettra d’éviter des carences fatales.

La chlorose ferrique

Le jaunissement des feuilles est souvent lié à une carence. Au niveau du pêcher, il signale une chlorose ferrique, dû notamment à la présence de calcaire dans le sol. Conseils pour concilier calcaire et pêcher !

Le mildiou de la laitue

Redouté pour sa capacité à se disséminer très rapidement dans de nombreuses cultures, le mildiou attaque aussi les laitues.

La pourriture de la châtaigne

Pas facile de conserver les châtaignes ! Outre le dessèchement, les vers du carpocapse et du balanin, elles sont menacées par diverses pourritures, qui peuvent contaminer rapidement tout un stock… en apparence très sain.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Pucerons, mildiou, limaces...

Livre Pucerons, mildiou, limaces...
prévenir, identifier, soigner bio
Jean-Paul Thorez

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies

350 pages; (15 x 21 cm); 27,40 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante