La périlla, une plante aromatique aux mille vertus

Article publié le
La périlla est une plante aromatique, également considérée comme un légume-feuille. Elle a le teint pourpre ou vert, et le feuillage frisé. Longtemps cultivée comme ornementale, elle fait peu à peu son apparition en cuisine pour ses saveurs délicates, ainsi que pour ses qualités médicinales.
Gros plan sur des feuilles de perilla

Alexas_Fotos | Pixabay 

Légume-feuille, aromatique, médicinale et ornementale, la périlla est une plante inclassable.  Encore appelée “shiso” ou “sésame sauvage”, elle est originaire d’Asie du Sud-Est et pousse à l’état sauvage depuis l’Himalaya jusqu’en Birmanie. Elle est cultivée et consommée en Chine et au Japon depuis l’Antiquité. C’est une plante annuelle de la famille des lamiacées, comme le basilic, la sauge ou le thym. Mellifère (qui produit du nectar), elle attire fortement les abeilles et autres butineurs utiles au jardin.

Il existe deux types de périlla : celle à feuilles rouges, aux fleurs violette, qui peut atteindre 70 cm de haut. Puis, celle à feuilles vertes (photo ci-dessous), plus petite, de 20 à 60 cm, dont les fleurs sont blanches.

Une périlla verte

| Ferme de Sainte-Marthe 

Très utilisée dans la cuisine asiatique, notamment japonaise, où elle est considérée comme un légume vert, la périlla parfume plats et desserts. Sa saveur, difficilement définissable, comporte des notes de basilic, de poivre, de mélisse et de cannelle, et donne une sensation astringente.

Longtemps considérée comme une plante sacrée en Asie du Sud-Est, elle était notamment consommée pour ses propriétés antiallergiques (fruits de mer et coquillages). Apaisante et relaxante, la plante était aussi utilisée contre le stress et les affections du foie.

Riche en antioxydants, elle fait partie de la famille des aliments anticancer. Ses acides gras polyinsaturés, comme les oméga 3, en font aussi une alliée du système cardiovasculaire. De plus, elle possède des propriétés antispasmodiques, antibactériennes, anti-inflammatoires, etc.

Comment cultiver cette plante asiatique ?

Sa culture se rapproche de celle du basilic : elle est assez simple, la plante ne nécessitant pas d’entretien particulier. Semez assez tôt, au printemps sous abri en terrine, en ayant pris le soin de laisser tremper les graines une nuit avant, afin de faciliter la levée. Repiquez les plants en godets lorsqu’ils sont au stade de 2-3 feuilles, en veillant à ce qu’ils soient bien exposés à la lumière.

Un plant de périlla seul sur du paillage

J.-J. Raynal |

Mettez-en terre lorsque les gelées nocturnes ne sont plus à craindre : privilégiez une exposition en pleine lumière. Bien entendu, paillez pour conserver la plante au frais et ainsi maintenir la terre humide. Espacez les plants de 25 cm en tous sens.

Vous pouvez les installer soit au potager, soit en bordure et en massif : le feuillage sombre de la périlla rouge mettra en valeur les plantes aux coloris plus clairs.

 

Un article proposé par la Ferme de Sainte-Marthe

 

Teropaipai - Autopromo

D’autres articles sur