Faire son huile de massage maison

Article publié le
Et s'il était inutile d'acheter des huiles de massage ? Faire son huile de massage maison : c’est l’assurance d’obtenir des produits sains, adaptés à vos besoins ! Optez pour une bonne huile naturelle de base, à laquelle vous ajouterez vos huiles essentielles préférées.
Huile faite maison

Quel huile pour le massage ?

Toutes les huiles végétales bio ou, au moins, vierges de première pression à froid, conviennent aux massages, mais elles sont plus ou moins agréables. Les plus adaptées sont les “huiles sèches” : vite absorbées par la peau, elles ne laissent pas de film gras en surface. Les plus réputées sont les huiles de sésame, colza, macadamia, noix de coco, olive, pépins de raisin, tournesol. En règle générale, leur arôme est discret et agréable.

Pour les parfumer ou leur conférer des propriétés spécifiques (relaxantes, toniques, décontractantes…), ajoutez 0,5 à 1 % d’huiles essentielles. Optez pour les plus douces parmi les grands classiques : benjoin, bois de santal, géranium Bourbon ou rosat, lavande vraie, patchouli, petit grain bigaradier, orange. Agréablement parfumées, elles conviennent à tous. Ajoutez-y ylang-ylang, sensuelle et féminine, ainsi que menthe douce, agrumes (citron, mandarine, pamplemousse…). Pour les hommes, ce sera coriandre et vétiver.

Vous pouvez aussi employer un macérat huileux, acheté dans le commerce ou préparé par vos soins. Le macérat de lavande constitue une très bonne huile de massage bien-être. Contre les douleurs, choisissez le genévrier. Et pour la douceur de la peau, y compris des bébés, la fleur de souci (calendule) s’impose. Les huiles parfumées et les macérats se conservent au moins six mois, à température ambiante, dans un flacon bien fermé de préférence en verre opaque. Pour améliorer leur conservation, vous pouvez ajouter trois ou quatre capsules d’huile enrichie à la vitamine E pour 50 ml d’huile (capsules vendues au rayon des compléments alimentaires).

Choisir ses huiles essentielles

Contre les courbatures, les douleurs diffuses, préférez les huiles essentielles de millepertuis, d’arnica, de genévrier ou de gaulthérie couchée, non pas pour leur parfum, mais pour leur efficacité. Pour la circulation (massage des jambes), choisissez par exemple cyprès toujours vert, menthe poivrée et lavandin. Enfin, si vous souhaitez employer une autre huile essentielle, vérifiez toujours sur l’emballage qu’elle convient bien à l’usage externe. Autre point à vérifier : choisissez une huile essentielle chémotypée (portant la mention HEBD), et de préférence bio pour une qualité optimale.

Dosez astucieux !

La taille des gouttes varie en fonction des flacons des fournisseurs et de la viscosité de l’huile essentielle. En utilisant l’astuce suivante, vous obtiendrez un dosage convenable pour les cosmétiques sans risque de surdosage.

Pour environ 1 % d’huile essentielle, comptez 2 gouttes pour 10 ml d’huile, soit 1 goutte par cuillère à café ou 3 gouttes par cuillère à soupe. Par exemple, pour fabriquer 50 ml d’huile de soin à 0,5 %, comptez 5 x 2 gouttes (pour 5 x 10 ml) et divisez par 2 (pour 0,5 %), soit 5 gouttes. Attention : n’ajoutez pas 5 gouttes de chaque, mais 5 gouttes au total. Ceci est valable que vous utilisiez une huile essentielle ou plusieurs.

Préparez votre huile de lavande

Faites sécher un jour ou deux vos fleurs de lavande (inutile de les égrainer). Remplissez-en un bocal en verre, en tassant légèrement. Versez de l’huile de tournesol bio jusqu’en haut du bocal, refermez bien et secouez délicatement. Veillez à ce que toute la plante soit immergée dans l’huile. Laissez reposer pendant deux à trois semaines, si possible au soleil, en agitant de temps en temps. Filtrez à travers un linge ou un filtre papier et versez dans un flacon en verre opaque.

Quelques précautions

Chez les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes ou allaitant, n’utilisez pas de soins à base d’huiles essentielles, mais des macérats ou des huiles pures. Ne vous exposez pas au soleil après avoir appliqué une huile de massage à base d’essence d’agrume. Si vous avez tendance aux allergies, faites un test de sensibilité quand vous employez une huile essentielle pour la première fois : diluez 2 à 3 gouttes dans une cuillère à café d’huile (olive par exemple). Appliquez au creux du poignet et observez dans les heures qui suivent. Si une réaction apparaît (rougeur, démangeaison…), n’utilisez pas cette huile essentielle !

Sylvie Hampikian

 

Mon julo - 594*164