Souci : une fleur bienfaisante

Article publié le
Évitez les autres mais surtout, ne vous passez pas de ce souci-là ! En cataplasme, il est hydratant, calmant, cicatrisant et antiseptique. Découvrez le souci, une fleur qui vous veut du bien !
Photo d'un papillon sur un souci

Où et quand planter le souci ?

Le souci des jardins (Calendula officinalis) se sème en pleine terre au printemps, dans tous les types de sol, riche à pauvre, au soleil comme à l’ombre. Il tend à se ressemer naturellement, mais quand vous apprécierez ses vertus, vous n’en aurez jamais assez. Cette plante gélive est cultivée en annuelle. Le souci est souvent planté près du potager car il éloigne de nombreux insectes comme les pucerons. De plus, il attire les insectes pollinisateurs !

Illustration d'un souci

© Vincent Jeannerot

Les différentes espèces du Calendula

Le genre Calendula compte entre 20 et 30 espèces d’annuelles et de vivaces. Le souci a des feuilles alternes, ovales, simples et aromatiques. Mais ce sont ses fleurs en capitules qui intéressent le jardinier. Elles offrent différentes couleurs : jaune, orange, violet, pourpre ou brun. Elles apparaissent durant tout l’été jusqu’au gelées. Voici quelques cultivars :

  • Calendula officinalis ‘Fiesta Gitana’ : variété naine aux fleurs double, orange ou jaunes et parfois bicolores ;
  • Calendula officinalis ‘Race Pacific Beauty’ : cultivar aux coloris originaux : abricot orange, jaune pâle, crème ou bicolore ;
  • Calendula officinalis ‘Lemon Queen’ : Fleurs doubles jaune citron ;
  • Calendula officinalis ‘Indian Prince’ : Fleurs orange foncé aux pétales teintés de rouge-brun.

Semis du Calendula

Vous pouvez tout à fait acheter des godets et les planter, mais la plupart des jardiniers optent pour un semis ! Pour cela, procédez entre avril et juin, de manière échelonnée, hors périodes de gel.

  • Disposez les graines sur le sol préalablement préparé (désherbé et ratissé).
  • Recouvrez-les d’un centimètre de terre.
  • Maintenez humide jusqu’à la levée.
  • Éclaircissez en laissant une vingtaine de centimètres entre chaque.

Entretien des fleurs de souci

Contrairement à ce que son nom vernaculaire pourrait vous laisser penser, le souci est très facile à vivre. Supprimez seulement les fleurs fanées, afin que de nouvelles apparaissent. Il n’est pas nécessaire d’arroser, l’eau de pluie suffit, excepté en cas de fortes chaleurs.

Récolte des graines

Si vous ne coupez pas ses fleurs fanées, le souci se multiplie facilement par lui-même. Pour ressemer à votre convenance, mieux vaut récolter les graines. Pour cela, coupez des fleurs entièrement sèches et récupérez les graines (fleurons secs) en les prenant entre vos doigts. Étant bien secs, ils doivent se détacher facilement. Placez-les dans une enveloppe, les graines se conservent une année.

Usages et propriétés

Les fleurs de souci sont comestibles, mais sont surtout appréciées pour leurs propriétés médicinales et cosmétiques, car elles renferment des substances très douces (mucilages, pectine, latex). En interne (tisane), le souci soulage les douleurs digestives. En externe (lotion, macérât, cataplasme), il est exceptionnel : hydratant, calmant, cicatrisant, antiseptique, il convient à toutes les peaux, même les plus fragiles.

Recette d’huile au souci

Remplissez un bol de fleurs de soucis fraîches et entières. Mettez de l’huile d’amande douce à niveau et laissez macérer deux à trois semaines. Idéalement, durant la macération, placez le bol au soleil. Le moment venu, filtrez l’huile de manière à retirer les extraits de plantes. Appliquez cette huile “miracle” sur les coups de soleil, les érythèmes fessiers des nourrissons, les irritations cutanées, ou employez-la tout simplement pour vos soins quotidiens (visage, corps), surtout si vous avez la peau sèche et/ou sensible.

Le purin de souci

Comme l’ortie, le purin de souci améliore le sol et le développement des plantes.

  • Récoltez 100 grammes de feuilles de souci.
  • Hachez-les grossièrement.
  • Mettez-les dans 1 litre d’eau de pluie et mélangez.
  • Remuer quotidiennement, tant que des bulles remontent à la surface.
  • Une fois que ce n’est plus le cas, filtrez le mélange.

Ce purin doit être dilué avant d’arroser le pied de vos plantes. Optez pour une dilution de 15 cl de purin pour 1 litre d’eau.

Tisane de souci

Laissez infuser durant 15 minutes une cuillère à soupe de pétales séchés de souci dans 1 litre d’eau bouillante. Cette tisane est aussi délicieuse chaude que fraîche en été.

Sylvie Hampikian

 

1% pour la planète - 728*90 1