Culture de la vigne : plantation, entretien, taille et récolte

Article publié le
La vigne est une belle grimpante qui court sur des treilles et des pergolas. Précieuse pour l’ombre qu’elle apporte, elle est facile à cultiver au jardin. Planter plusieurs variétés permet de varier les plaisirs et de déguster de belles grappes parfumées. Plantation, entretien, récolte… Découvrez comment cultiver un pied de vigne !
Culture vigne cep

jplenio | Pixabay

Origine et description

La vigne, originaire d’Asie mineure, est citée à plusieurs reprises dans la Bible ; elle était déjà cultivée avant son écriture, estimée entre les VIIIe siècle et IIe siècle avant Jésus-Christ. Les Égyptiens enseignèrent sa culture aux Grecs qui, à leur tour, transmirent leur savoir aux Romains. C’est dans cette même logique que la viticulture arriva en France. La vigne est une liane grimpante au bois noueux. C’est grâce à ses vrilles qu’elle grimpe sur des arbres et des supports. Les feuilles sont divisées en 3 à 5 lobes aux contours dentés. Comme le fruit, la fleur est une grappe composée blanche à jaune. Elle laisse ensuite place aux baies que l’on apprécie tant.

Variétés de Vitis vinifera sativa

On différencie la vigne destinée à produire du vin de celle de table dont on consomme directement les fruits. Pourtant, il s’agit de la même espèce : Vitis vinifera sativa, de la famille des vitacées. En revanche, il existe des vignes d’ornement, qui appartiennent également à la même famille : la vigne vierge, Ampelopsis ou Parthenocissus. On compte plus de 10 000 cultivars de vigne, que l’on nomme cépages,  greffés sur des porte-greffes résistants. Pour ce qui est des raisins de table, il existe environ 60 cépages que l’on distingue selon la date de récolte plus ou moins précoce. Les cépages précoces peuvent être cultivés dans toute la France alors que les cépages de saison sont cultivés seulement au sud de Paris. Les cultivars tardifs sont quant à eux réservés aux régions méditerranéennes. Voici une sélection de cépages précoces :

  • ‘Chasselas doré de Fontainebleau’ : une variété réputée pour son goût parfumé. Sa peau dorée, très fine et musquée, laisse apparaître la chair juteuse du raisin dotée de pépins.
  • ‘Muscat bleu’ : cette variété produit de gros raisins ovales bleu foncé. Elle a une bonne résistance aux maladies.
  • ‘Muscat rouge de Madère’ : cet ancien cépage portugais est quasiment en voie de disparition. Il a une couleur rouge-violet et une saveur très sucrée.
  • ‘Madeleine angevine’ : raisin blanc, variété la plus précoce.
  • ‘Ampelia Perdin’ : cette variété offre des baies dorées rondes et parfumées. Cette vigne aux raisins blancs juteux résiste bien aux maladies cryptogamiques.

Plantation de la vigne de table

La plantation de la vigne est soumise à une réglementation stricte qui permet par dérogation de cultiver des pieds de vignes sur une surface inférieure à 25 ares, pour sa consommation personnelle.

Où et quand planter ?

On privilégie un emplacement abrité du vent et chaud. Le pied est très rustique mais les bourgeons sont très sensibles aux gelées. L’idéal est un mur ou une treille au soleil, à exposition sud ou est. Pour le sol, on privilégie un terrain drainé pour cette plante qui redoute l’eau stagnante. En revanche, la vigne tolère aussi bien les sols calcaires, caillouteux que sableux. La culture en bac est possible en choisissant un contenant assez grand. La plantation s’effectue à l’automne ou au printemps, hors périodes de gelées.

Comment planter la vigne ?

  1. Creusez un trou de plantation de 50 cm de côté (ou 30 cm, en buttant ensuite le plant sur 15 à 20 cm).
  2. Si votre terre est un peu lourde, coupez-la avec du sable.
  3. Faites un apport de compost (3-4 pelles/m2).
  4. Mettez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez, tassez et arrosez.
  6. Guidez la vigne sur son tuteur (treille, pergola, câbles tendus…), utilisez des liens en raphia si vous avez besoin de fixer des rameaux.

Associations de culture

Traditionnellement, des pêchers de vigne étaient plantés entre les ceps pour prévenir l’apparition de l’oïdium. Les rosiers plantés au bout des rangées ont aussi cette vocation de dépister les maladies. Le trèfle semé entre les rangs a pour rôle d’apporter de l’azote. Pour améliorer la structure du sol, certains vignerons sèment de l’herbe.

Entretien et soins des pieds de vigne

Les trois premières années, l’arrosage doit être régulier pour éviter un substrat trop sec. N’hésitez pas à pailler en été. Chaque année, en hiver, faites un apport de compost pour enrichir le sol. Continuez de guider les lianes sur leur support et prenez garde à ce que les grappes aient assez de soleil et ne soient pas recouvertes pas des feuilles.

Comment tailler la vigne ?

La taille annuelle a pour objectif de favoriser la production de raisins sans se faire envahir par la vigne. Les raisins apparaissent sur les rameaux de l’année. En hiver, coupez les rameaux qui ont donné des fruits l’an passé, au-dessus du deuxième œil. Au cours du printemps et de l’été, retirez les tiges qui poussent trop près du sol et celles mal placées. Pendant la période de végétation, enlevez une partie des jeunes rameaux latéraux qui poussent en grand nombre. Lorsque les grappes apparaissent, coupez les rameaux tendres juste au-dessus d’elles. Cela permettra à la sève de se concentrer sur la production de fruits.

 

Pavé essembio 594*164

 

Maladies et nuisibles

Maladies et nuisibles Symptômes Prévention et traitements
Oïdium Feutrage blanc sur les feuilles et les tiges.
  • Ne pas mouiller le feuillage.
  • Éliminer les parties concernées.
  • Pulvérisation de décoction de prêle.
  • Pulvérisation de soufre sur les parties concernées.
Mildiou Taches verdâtres et brunâtres sur les feuilles et les fruits qui finissent par pourrir.
  • Ne pas mouiller le feuillage.
  • Décoction de prêle en prévention.
  • Bouillie bordelaise.
Tétranyque tisserand (araignées rouges) Les araignées rouges sont des piqueurs-suceurs qui créent des petits points jaunes sur les feuilles. Une décoloration qui s’étend, les feuilles se dessèchent et finissent par tomber.
  • Pulvérisation de purin d’ortie.
  • Vaporiser le feuillage en début de journée, les araignées rouges craignent l’humidité.

 

Récolte et conservation du raisin

Une fois récoltés, les raisins ne mûrissent plus, il faut donc les cueillir à point ! Lorsqu’ils arrivent à maturité, coupez-les grappe par grappe. Ils se conservent quelques jours au frais mais l’idéal est de les déguster au plus vite.

Multiplier la vigne

Le semis et la greffe sont réservés aux professionnels car trop techniques. Vous pouvez cependant bouturer votre pied de vigne en août-septembre.

  1. Coupez des portions de 20 cm de tiges semi-aoûtées (entre le stade d’herbe et de bois) avec 3 départs de feuilles.
  2. Retirez les feuilles sur la moitié inférieure.
  3. Placez vos boutures dans un mélange de sable et de terreau.
  4. Arrosez et maintenez humide.
  5. Gardez vos boutures sous abri frais en hiver et repiquez en pleine terre au printemps suivant, une fois que la végétation a repris sur la bouture.

 

Audrey Chéritel

À lire aussi
Notre sélection de sécateurs
Taille et coupe
59,90
Taille et coupe
45,00