Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités

6 résultats sur 8 - Page 1/2
1[2]

Lave-linge et pollution de l'eau

Lave-linge

© Istock

29/06/2020 – Selon une étude menée par l’université de Plymouth (Royaume Uni), l’usure lors du lavage des vêtements conçus en matières synthétiques (acryliques, polyesters, polyéthylène, élasthanne) libère dans les eaux usées une grande quantité de microparticules de plastique.

Incapables de les retenir, les stations d’épuration les rejettent dans l’environnement.
Ces textiles synthétiques seraient la principale source (35 %) de microplastiques dans les océans, d’après l’Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources. Des solutions existent pour réduire notre impact : choisir en priorité des vêtements en fibres naturelles, et utiliser un filtre ou une housse de rétention pour les textiles synthétiques.

Josselin Rivoire, de la rédaction des 4 saisons

Numérique : mesurer son impact environnemental

Carboanalyser

19/05/2020 - Surfer sur internet n'est pas aussi anodin qu'il y paraît : la part du numérique mondial dans les émissions de gaz à effet de serre est de 4 %. Un niveau comparable à celui du transport aérien. Selon GreenIT (communauté des acteurs du numérique responsable), cela représente 2 fois les émissions de gaz à effet de serre de la France
et 2,6 fois sa consommation d'électricité. Près de la moitié des consommations - due aux infrastructures réseaux et aux data centers - est "cachée" pour l'utilisateur.

Pour les rendre visibles, The Shift Project, think tank de la transition carbone, a développé une extension gratuite, appelée carbonalyser, à installer sur son navigateur internet. Elle comptabilise les consommations électriques et les émissions de CO2 engendrées par notre navigation.

Pour télécharger l’application.

Josselin Rivoire, de la rédaction des 4 saisons

Construction : nouvelle norme énergétique

20/03/2020 – En termes d'efficacité thermique, nous avons fait du chemin depuis l'arrêté du 10 avril 1974, qui impose aux nouveaux logements un niveau minimum d'isolation. Les logements construits à l'époque ont une consommation moyenne de chauffage de 225 kWh/m2.an.

Progressivement, les règlementations thermiques (RT) successives ont permis de réduire la consommation de chauffage et d'eau chaude dans les logements neufs, passant de 150 kWh/m2.an (RT2005) à 50 kWh/m2.an (RT2012) puis 12 kWh/m2.an avec la nouvelle "réglementation environnementale" (RE2020).

Celle-ci va même plus loin : d'autres objectifs, comme le confort d'été et l'impact carbone, sont désormais pris en compte, laissant imaginer des constructions encore plus vertueuses.

Josselin Rivoire, de la rédaction des 4 saisons

Electricité renouvelable

26/02/2020 – Les offres délectricité verte se sont multipliées mais manquent parfois de transparence. Le système de “garanties d'origine” permet d’attester quune quantité délectricité renouvelable équivalente à votre consommation est bien injectée sur le réseau. Malheureusement, elle provient en partie d’ouvrages hydroélectriques amortis depuis longtemps. Il est même possible pour un fournisseur de décorréler lachat délectricité de celui des garanties dorigine et ainsi de “verdir” une électricité nucléaire bon marché. Dans une publication datant de décembre 2018, lAdeme admet que ce dispositif « ne contribue pas significativement au développement de nouvelles installations EnR en France ». Nacceptez donc de payer plus cher que si cela contribue à développer de nouvelles capacités de production délectricité renouvelable ! Une fois lopacité levée, cinq fournisseurs sortent du lot selon létude comparative de Greenpeace : Planète oui, Enercoop, Urban solar, Ilek et Plüm énergie.

https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/avis-de-lademe_offres_vertes_decembre2018.pdf
https://www.guide-electricite-verte.fr

Rénovation : nouveau dispositif

31/01/2020 – Dans l'optique d'une simplification des aides à la rénovation, la loi de finance 2020 prévoit qu'une prime forfaitaire remplace les anciens dispositifs. Mais entre aide sociale et aide à la transition, le nouveau dispositif se fait encore hésitant.

En 2020, la prime ne concernera que les ménages les plus modestes en combinant Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) et aide "Habiter Mieux Agilité". Les revenus intermédiaires devraient encore bénéficier du CITE à titre transitoire avant de rejoindre le nouveau dispositif de prime en 2021.

Quant aux 20 % des ménages les plus aisés, initialement écartés du dispositif puis réintégrés après de vives protestations des entreprises du bâtiment, un autre mécanisme leur est destiné...

Difficile de dire si la refonte des aides permettra d'atteindre le rythme de 500 000 rénovations par an, nécessaire pour parvenir à la neutralité carbone en 2050, mais pour ce qui est de la simplification, on repassera.

Josselin Rivoire, de la rédaction des 4 saisons

Indice de réparabilité... en 2021 !

Obsolescence

©AdobeStock

17/01/2020 – L’indice de réparabilité fait partie des mesures phares de la feuille de route du gouvernement pour l'économie circulaire. D’abord prévu pour 2020, son affichage sera rendu obligatoire à partir du 1er janvier 2021 sur les produits électriques et électroniques de grande consommation (smartphones, ordinateurs portables, machines à laver, téléviseurs...). Au moment de l’achat, le consommateur sera ainsi informé du caractère réparable du produit, prenant en compte la disponibilité de la documentation technique, la facilité de démontage et de remontage, la disponibilité des pièces détachées, etc. Une belle avancée pour lutter contre l’obsolescence programmée. Dommage qu’il faille encore attendre un an !

Josselin Rivoire, de la rédaction des 4 saisons

6 résultats sur 8 - Page 1/2
1[2]

Notre sélection de livres

L'isolation thermique écologique

Livre L'isolation thermique écologique
Conception, matériaux, mise en oeuvre - Neuf et réhabilitation.

Un livre "référence" pour particulier et professionnel

(20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante