Couches d’enduits à la chaux et coloration

Article publié le
Dans l’ancien, murs et cloisons présentent souvent des irrégularités qu’une peinture ou un papier peint ne pourront pas masquer. Pour y remédier, essayez les enduits intérieurs à la chaux. Vous avez le choix entre les enduits à la chaux hydraulique ou aérienne. Ils sont d’une beauté sans égale.
Exposition d'un badigeon et d'un enduit fin à la chaux

Chaux hydraulique et aérienne

Avant de passer à la pratique, distinguons deux grands types de chaux.

  • La chaux hydraulique naturelle (NHL), qui contient une proportion variable d’argile (et parfois même de silice), fait sa prise en partie à l’eau, assez rapidement. Elle est légèrement grise, et sa perméabilité à la vapeur d’eau décroît lorsque la proportion d’argile augmente (NHL 2 – 3,5 – 5). Par contre, plus il y a d’argile, plus sa résistance augmente. La chaux hydraulique naturelle NHL 2 convient dans le cas de supports modernes (briques et parpaings), ou d’enduits isolants chaux-chanvre.
  • La chaux aérienne (CL), composée de calcaire très pur, est réputée pour sa blancheur et fait sa prise lentement à l’air. Hormis dans les cas cités ci-dessus, c’est elle que l’on préfère. Assurément, elle permet la réalisation des plus beaux enduits, badigeons, patines… Elle existe sous deux formes :
  • une chaux aérienne en poudre, issue d’une extinction de la chaux vive avec une quantité limitée d’eau. Vendue en sac, elle est moins chère et plus adaptée aux mélanges à la bétonnière, avec du sable et de l’eau. Sa prise est en revanche très lente.
  • une chaux en pâte, onctueuse et souple. Elle est issue de l’extinction de la chaux vive par immersion dans l’eau. Sa prise est plus rapide et elle est plus résistante que la chaux aérienne en poudre. Elle est souvent vendue en seau et se conserve indéfiniment à l’abri de l’air, recouverte d’un peu d’eau.

Préparation du support

L’enduit à la chaux convient pour tous les supports minéraux granuleux. Il est donc incompatible avec le bois et les anciennes peintures laques par exemple. Il est à éviter sur le plâtre, car les sous-couches d’accroche nécessaires ne sont pas perméables à la vapeur d’eau.

Illustration montrant une main qui vaporise de l'eau sur un mur en pierre

Dans un premier temps, il faut brosser votre mur pour le nettoyer. Puis, humidifiez-le à saturation la veille du chantier afin qu’il soit encore humide le lendemain.

Précautions d’usage : la chaux est très alcaline et attaque la peau. De ce fait, portez des gants, et au moment des mélanges avec la chaux en poudre, portez un masque. Vous voilà prêt pour l’étape suivante : l’application des enduits.

Deux couches d’enduits à la chaux

L’enduit traditionnel à la chaux se fait en trois couches. Seulement, à l’intérieur, deux couches suffisent amplement.

Illustration montrant l'enduit à la chaux jeté sur un mur en pierre à la truelle

  • La première couche est jetée grossièrement à la truelle. Puis, elle est talochée si le mur présente des irrégularités, ou bien directement montée à la taloche. Son épaisseur peut varier entre 5 et 10 mm. Elle est plus riche en chaux et la granulométrie du sable est plus importante.

Illustration de l'application à la taloche en bois

  • La deuxième couche est un enduit de finition. Elle est épaisse de 3 à 5 mm. Bien que moins riche en chaux, elle est réalisée avec les sables les plus fins, et appliquée à la taloche en bois. Aussi, le sable est remplaçable par de la poudre de marbre pour réaliser un stuc.
  ÉPAISSEUR CHAUX EN VOLUMES SABLE EN VOLUMES
1 ère couche 5 à 10 mm

CL : 7

NHL : 4 ou 5

10 0 à 5 mm
2 ème couche (enduit de finition) 3 à 5 mm

CL : 5

NHL : 3

10 0 à 2 mm

 

Les deux applications se font “frais sur frais”. Soit, le jour qui suit la couche précédente, après l’avoir humidifiée. Mais, seule la couche de finition peut être serrée à la lisseuse pour un aspect plus lisse.

 

Pavé essembio 594*164

 

Couleurs et essais

Les couleurs ne sont définitives qu’après séchage de l’enduit. D’ailleurs, elles s’éclaircissent au séchage. Il est recommandé de faire des essais préalables sur un bout de mur. Ce test permet également de vérifier la bonne tenue de l’enduit après 24 heures. En effet, s’il s’effrite lorsque l’on passe le doigt dessus, c’est que le mélange est trop pauvre en chaux. À l’inverse, s’il se faïence (apparition de fissures), c’est qu’il y en a trop.

Illustration montrant deux moins qui recouvrent le mur d'une coloration rose

La couleur de votre enduit peut être donnée par le sable, ou bien par l’utilisation de terres colorantes. Ne dépassez pas 10 % du poids de chaux si vous les incorporez.

La blancheur de la chaux atténue beaucoup les nuances. Alors, pour obtenir des couleurs plus vives, passez les terres colorantes (simplement diluées à l’eau) au pinceau large ou à l’éponge, sur la couche de finition a fresco. C’est-à-dire, avant qu’elle n’ait fini sa prise. Un serrage immédiat à la lisseuse fixera les couleurs qui pénètrent un peu dans l’enduit. Attention toutefois : l’enduit à la chaux aérienne reste tendre et fragile pendant presque un mois et ne doit donc pas sécher trop vite.

Selon votre coup de main, vous obtiendrez des effets moirés, nuagés, marbrés… du plus bel effet.

Antoine Bosse-Platière

Livres de Terre vivante
Partenariat route des comptoirs 2022