Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités

6 résultats sur 11 - Page 1/2
1[2]

Ne plus investir dans les énergies fossiles

21/05/2015 - Les ONG BankTrack, Rainforest Action Network et Sierra Club ont publié le 5 mai dernier un rapport analysant les investissements charbonniers de 26 banques internationales. Parmi elles, quatre grandes banques françaises – BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole et BPCE-Natixis – continuent à financer le secteur du charbon, responsable de 40 % des émissions mondiales de CO2.

Avec près de 4,8 milliards d'euros injectés en 2014, cela fait même de la France le 4e pays financeur des 30 plus gros producteurs mondiaux d'électricité à partir de charbon. Il y a bien eu quelques avancées : les banques affichent de plus en plus leurs investissements dans les énergies renouvelables et quelques projets pharaoniques dans le domaine du charbon ont été abandonnés. Mais c'est loin d'être suffisant au regard des enjeux climatiques. Les Amis de la Terre viennent donc de lancer une campagne “Finance responsable, pour dire bye bye aux fossiles” afin que les citoyens puissent interpeller leur banque pour qu'elle se désinvestisse des énergies fossiles. Parallèlement ils dénoncent sur leur site le fait qu'EDF et Engie (ex GDF Suez) détiennent 46 centrales à charbon à travers le monde, responsables de 151 millions de tonnes d'équivalent CO2 par an, soit environ la moitié des émissions françaises. www.jechangedebanque.eu - www.amisdelaterre.org

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Très chers compteurs Linky

29/04/2015 - Le déploiement à grande échelle par ERDF des nouveaux compteurs électriques « intelligents » Linky, avec leur couleur vert fluo et leur petit écran digital, devrait commencer en décembre 2015 pour aboutir à un taux d'équipement de 90 % à l'horizon 2021. Le coût total de l'opération est évalué entre 5 et 9 milliards d'euros selon les sources. Une facture salée qui sera payée indirectement par l'ensemble des consommateurs, car intégré dans le tarif d'utilisation du réseau public de l'électricité (TURPE), que l'on retrouve sur la facture sous le nom de “tarif d'acheminement”.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Rien n'est moins sûr. Contrairement à ce qui est affirmé, Linky ne permettra pas aux consommateurs de connaître leur consommation en temps réel et de mieux la maîtriser. Dans la plupart des cas, le compteur est situé en dehors de la maison et il n'est pas prévu d'écran déporté si ce n'est dans des options payantes. Dans les expérimentations qui ont été menées, Linky n'a eu que très peu d'effets sur la consommation des ménages.

En fait c'est surtout ERDF qui en attend des économies : fini le relevé des compteurs, moins de réclamations sur les factures, coupures de courant sans déplacer un agent... Même en prenant en compte ces économies, l'Allemagne a renoncé à s'équiper après avoir commandé un audit. L'autre intérêt de Linky, c'est de permettre de piloter de futurs appareils électriques intelligents gros consommateurs en fonction de signaux tarifaires envoyés par le fournisseur d'électricité, ce qui lui permettra par exemple de décaler automatiquement la mise en route du chauffe-eau à un moment où la demande est moins forte, avec un tarif plus bas. Mais cela intéresse surtout les 5 millions de foyers équipés de chauffage électrique qui consomment cinq fois plus que les autres. C'est ce public qu'il faudrait cibler avant de vouloir généraliser ce trop cher compteur.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Une yourte super isolée

27/03/2015 - Une yourte pourvue d'une salle d'eau et d'une cuisine nécessite un permis de construire et doit désormais respecter la RT 2012 (réglementation thermique en vigueur sur les nouveaux bâtiments). Fabricant de yourtes pour l'habitat permanent dans l'Aveyron, La Maison Voyageuse a mis au point une yourte super isolée (laine de mouton et ouate de cellulose pour le plancher) avec une très bonne étanchéité à l'air et de grandes baies vitrées performantes pour respecter la RT 2012. Des yourtes de grande qualité, perspirantes, avec dôme ouvrant en altuglass, à partir de 23 000 € pour 30 m², avec accompagnement au montage.

La Maison Voyageuse, Sourbins 12270 Najac - http://yourtes.net

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Les Français et la rénovation énergétique

20/01/15 - Bilan contrasté que celui de la récente étude de l'Observatoire permanent de l'amélioration énergétique du logement (Open) financée par l'Ademe et portant sur la période 2011 - 2013. Réalisée sur un panel de 10 000 ménages, 5 000 artisans et plus de 1 300 industriels du secteur, ainsi que sur les travaux de près de 4,5 millions de logements, cette étude montre tout d'abord que, malgré la crise, le nombre de chantiers a légèrement augmenté de 1,3 % par an sur cette période. L'Ademe y voit la preuve que les dispositions financières comme le crédit d'impôt développement durable (CIDD), le prêt LDD (Livret développement durable), l'éco-prêt à taux zéro (Eco PTZ), les primes à la casse ou les certificats d'économie d'énergie, restent incitatives.

Mais le budget moyen des travaux, lui, a baissé en en 2013 pour s'établir 5 210 euros. Ainsi, les chantiers inférieurs à 5 000 euros ont représenté 65 % des chantiers tandis que la part des chantiers de plus de 10 000 € est passée de 33 % en 2008 à 15 % en 2013. Les travaux de rénovation énergétique ont également eu tendance à s'étaler sur plusieurs années. Les spécialistes estiment pourtant qu'il est bien préférable, en terme d'efficacité, de réaliser des travaux ambitieux en une seule fois.

La grande question est de savoir si les nouvelles aides financières pour la rénovation inscrites dans la nouvelle loi de transition énergétique permettront d'atteindre l'objectif de 500 000 logements rénovés par an d'ici 2017. On en est pour le moment très loin avec près de 265 000 habitations privées rénovées en 2013.

Pour en savoir plus, site de l'Ademe.

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Où trouver de la chaux en pâte ?

16/12/2014 - Les bons artisans vous le diront, les plus beaux enduits de finition se font à la chaux aérienne en pâte. Badigeons, stucs, marmorino, sgraffito, fresques... ces recettes traditionnelles nécessitent l'utilisation d'une belle et onctueuse chaux aérienne en pâte obtenue par cuisson de pierres calcaires blanches contenant moins de 5 % d'argile puis “éteintes” à l'eau. Sa pureté, sa blancheur, sa souplesse, son affinité avec le sable, le plâtre, la poudre de marbre, les terres colorantes et les très nombreuses finitions possibles en font un ingrédient indispensable.

Autrefois nombreux, les artisans chaufourniers ont progressivement disparu de notre pays et il n'en reste à notre connaissance que trois en France – il y en aurait davantage en Italie et en Espagne. La chaux en pâte se vend en seaux à partir de 7 kg et elle peut se conserver indéfiniment recouverte de quelques cm d'eau dans son seau fermé. On trouve la chaux en pâte chez de nombreux revendeurs spécialisés en habitat écologique, mais il est possible de la commander directement auprès des derniers chaufourniers français :

-          Calci-Chaux, Daniel Pinel, 39 rue des Jacquets, Puy-Vacher, 03450 Ebreuil. Tél. 06 16 67 75 23 - www.calci-chaux.com (seaux de 25 kg) ;

-          Chaux d'Augmontel, 81660 Payrin Augmontel. Tél. 06 85 33 81 82

-          Pozzo-Nuovo, 10 rue Puits Neuf, 26200 Montélimar. Tél. 04 75 53 23 95 - www.pozzonuovo.fr ( seaux de 7, 17 ou 27 kg).

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

 

Où trouver des petites bottes de paille pour l'autoconstruction ?

24/11/2014 - Suite à l'article “Quelle paille pour la construction ?” paru dans Les 4 Saisons n° 208 (septembre-octobre 2014), l'association Apache (Association pour la Promotion des Alternatives de Constructions Humbles et Ecologiques) basée à Angers (49) nous signale qu'elle effectue un recensement des producteurs de petites bottes de paille du Maine-et-Loire afin de faciliter l'accès à ce matériau de construction. Les producteurs qui le souhaitent seront référencés sur leur site internet. L'association accompagne les autoconstructeurs et les professionnels du département dans leurs projets d'éco-construction. Elle organise des chantiers participatifs, des ateliers de démonstration et diffuse de nombreux documents sur l'autoconstruction.

Ce recensement devrait se faire dans d'autres régions. Il existe par ailleurs un fort besoin de structuration des filières locales de la construction durable autour des matériaux bois, chanvre, laine de mouton, liège, paille, pierre et terre. C'est dans ce but que se réuniront le 23 mars 2015 les 2e Assises Nationales des filières locales pour la construction durable, organisées par le Réseau Rural Français au ministère de l'Agriculture à Paris. Toutes les informations sont sur www.batir-local.fr

  • associationapache.wordpress.com
  • assoapache49@gmail.com
  • www.batir-local.fr

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

6 résultats sur 11 - Page 1/2
1[2]

Notre sélection de livres

L'isolation thermique écologique

Livre L'isolation thermique écologique
Conception, matériaux, mise en oeuvre - Neuf et réhabilitation.
Samuel Courgey Jean-Pierre Oliva

Un livre "référence" pour particulier et professionnel

256 pages; (20 x 26 cm); 35,50 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante