Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Tous les Trucs et astuces

Les Trucs et Astuces sont déposés par des particuliers qui souhaitent partager leurs expériences. N'hésitez pas à déposer les vôtres. Avant toute publication nous les relisons avec attention.

Rechercher un truc et astuce



Déposer un Truc et Astuce

10 résultats sur 862 - Page 1/87
1[2][3][4][5][6][Dernière]
  • Traitement puceron lanigère


    Semer un tapis de capucines au pied de l'arbre.
    En saison de repos faire deux traitements, le premier en novembre, le deuxième en mars avec un mélange :4 litres d'eau, 3 cuillerées de savon noir mou,1 litre d'huile de cuisine (colza,tournesol ...). Bien mélanger les 3 composants (laisser plusieurs jours dans un bidon, secouer régulièrement). Appliquer avec un pulvérisateur à pression maxi sur le tronc et les branches.
    bernard - clermont ferrand - 63
  • Le vinaigre blanc comme repousse tiques


    J'ai une peau à tiques, j'ai mis du vinaigre blanc sur le corps, sur les conseils d'un marocain qui se mettait ça quand il craignait de se faire piquer par des scorpions ou tiques au Maroc, et j'ai réussi à éviter les piqûres. Par contre il faut réitérer l'opération environ toutes les 3 heures si on fait une grande balade dans les bois par exemple.
    caroline - vimpelles - 77
  • maladie du fruit de la tomate


    Avant la récolte , alors que les fruits sont encore verts, mes tomates se tachent de marron qui envahissent le fruit et elles tombent,j'ai jeté plus d'un kilo. QUI A LA SOLUTION ?

    elise - revel - 31250
  • Indium metallicum



    Je me permets de vous communiquer une petit ‘truc’ que j’utilise depuis plusieurs années – voire 4 ou 5 ans : lors des semis et au début de la plante grandissante (et n’importe quand, lorsque je le sens et que la plante le demande) je mets à fondre dans un arrosoir de 10 litres une vingtaine de granules d’INDIUM Métallicum 5ch.
    Les semis sont très beaux, la plante regorge d’énergie (au dire de quelques amis), et je trouve que la protection phytosanitaire est importante car la graine et le plant voient leur immunité augmentée; il m’arrive de pulvériser la solution sur toutes les plantations. A expérimenter pour les curieux.
    Jean-claude, 38260 Faramans
    jean-claude - Faramans - Isère
  • insecticides naturels


    Pour supprimer les limaces , escargots , insectes et larves de surface dans mon jardin j'ai adopté il y a 2 ans un caneton qui est depuis devenu canard ( race pékin ) et je l'emmène tous les 2 jours avec moi au jardin. En effet , les canards préfèrent les protéines animales aux jeunes pousses contrairement aux poules , c'est 100% efficaces mêmes contre les doryphores , cet animal fait le travail en douceur sans dégrader les plantes !!!!! une vraie compagnie , un vrai aide jardinier . Qui ne finira jamais dans la casserole !!! je vous conseille d'acheter un caneton de 2 semaines et de passer beaucoup de temps avec lui , il s'apprivoise et rend beaucoup service au potager !!!!
    Nathalie - Seythenex - 74210
  • une machine à laver qui a 14 ans!


    Et qui fonctionne parfaitement,sans jamais de pannes, pour une famille de 4 personnes et une lessive par jour quand les enfants étaient petits. Voici comment:
    JE N'UTILISE JAMAIS DE LESSIVE NI ASSOUPLISSANT!.
    -Balles de lavage en caoutchouc, en permanence dans le tambour
    - vinaigre d'alcool parfumé aux feuilles de laurier (macérat): 3 à 4 cuillères à soupe par lessive,
    - bicarbonate de soude pour désinfecter les chaussettes des ados, et odeurs de transpiration, surtout pour le blanc,1 cuillère à café par machine, mais cela n'est pas toujours nécessaire
    - j'enlève les taches tenaces avec un savon anti-tache bio dont j'imprègne les taches avant le lavage.
    - traitement anti-acariens en lavant la literie à 60° pour un enfant allergique
    Machine de marque allemande,ouverture frontale, avec le moins possible d'électronique.
    c - 75
  • Lutte contre le liseron


    Après avoir tenté vainement d'extraire les racines de liseron de mon jardin, j'ai découvert un moyen plus subtil et plus efficace : début avril, je guette la pousse des liserons et dès qu'ils font à peu près 10 cm de haut je les coiffe d'une boîte de conserve qui les étouffe et occupe peu de place (pour faire joli, je pose sur celle-ci un galet rond qui transforme le pièce en champignon !). Ainsi, je n'ai plus besoin d'utiliser les bâches noires qui occupent trop d'espace, je ne m'épuise plus à arracher ses longues tiges lorsque je me suis laissée dépasser ! Il faut juste se mobiliser tout le mois d'avril et franchement ça devient un jeu !
    Catherine - rennes - 35
  • Plantation de carottes


    Méthode de plantation des carottes
    Avertissement : cette méthode que je pratique depuis quelques années est destinée à des gens adroits, délicats et patients, portés vers le travail de jardin minutieux. Les autres peuvent néanmoins s’y essayer, ça leur fera un exercice.
    Prendre des godets hauts (au moins 20 cm, rond de préférence), préparer un mélange d’un tiers de terre de jardin, un tiers de terreau tamisé (maille de 5 mm), un tiers de sable 0/3 ; le mélange final doit être facilement friable. Obturer partiellement les trous du fond du godet avec des feuilles mortes par exemple, verser le mélange jusqu’à 1 cm du bord et le tasser légèrement en frappant un peu le godet au sol. Semer des carottes (1 ou 2 graines au cm³), recouvrir d’un cm du mélange, arroser et mettre un dessous de pot avec un peu d’eau en permanence dedans. Pour hâter la germination, mettre les godets au chaud jusqu’à l’apparition des cotylédons (en serre ou endroit tempéré de la maison en fin d’hiver), puis dehors ou maintenu en serre au sol jusqu’au stade 3 / 4 feuilles maxi. À ce stade des racines ont gagnées le fond du godet ; il est temps de les repiquer en place. Un jour sans vent, préparer un grand récipient genre cuve de brouette ou auge de maçon, y placer une toile ou un plastique par-dessus, qui servira à orienter la motte pour accéder aux plants de carottes au fur et à mesure. Sortir la motte du godet en faisant tourner celui-ci sur lui-même au dessus du sac, elle devrait commencer à se défaire toute seule. Pour séparer délicatement les carottes, j’utilise un outil taillé en pointe triangulaire dans un morceau de tôle mince, l’autre extrémité étant arrondie comme une petite cuiller. Il faut utiliser aussi un plantoir long pour préparer les trous dans une terre parfaitement bêchée, finement émiettée en surface, totalement désherbée mais humide et adaptée à la culture des carottes. Démêler les racines de carottes une par une en les préservant les plus longues possible, laisser le plus possible de terreau adhérent qui sert pour assurer la reprise mais aussi de lest, l’introduire dans le trou de plantation, le collet au niveau du sol et faire couler des miettes de terre pour allonger la frêle racine qui a tendance quelquefois à coller à la paroi du trou. Pousser délicatement la terre avec le plantoir tout autour du trou de plantation. Arroser aussitôt l’avant dernière carotte mise en place pour ne pas travailler dans la terre boueuse et collante. Réarroser le soir même et le lendemain matin et le jour suivant ; la reprise est assurée.
    Cette méthode fait gagner du temps à la germination qui est beaucoup plus rapide qu’un semis en place puisqu’elle se fait au chaud relatif plutôt que dans un sol encore froid, en désherbage car on travaille dans une terre propre (les adventices poussent bien plus vite que les carottes quand on sème en pleine terre) et que le premier est reculé de plusieurs semaines, les carottes ayant une longueur d’avance, et il n’y a plus besoin d’éclaircissage, presque toutes les graines donnent une carotte. Et elle donne des carottes apparemment identiques à celles qu’on obtiendrait avec un semis en place, mais plus tôt. Ici, l’obtention de carottes courtes ou longues dépend évidemment de la variété retenue mais surtout de la qualité du travail du jardinier qui se voit à la présence finale de chevelus dans ce qu’il reste de la motte. Je fais mes premiers semis début mars pour une plantation après la mi-avril entre des rangs d’oignons ou d’échalotes, et ça marche plutôt bien.
    Christian - 35
  • cloque du pêcher


    Moi, l' année dernière, j'ai badigeonné toutes les branches et le tronc de mon pêcher avec une bouillie faite avec de la cendre de cheminée et de l eau. Mon arbre n a presque pas eu de cloque.
    Cette année, je n ai pas pu le faire, mon arbre est atteint ++++ de ce champignon!
    Annie - la crau - var
  • conservation des légumes racine l'hiver


    Prendre une poubelle classique avec son couvercle. L'enterrer jusqu'aux poignées dans un endroit à l'abri du soleil d'hiver. Déposer au fond 5-6 cm de sable bien mouillé. Par dessus déposer 8-10 cm de grandes feuilles sèches mélangées à de la fougère. Avant les gelées, déposer betteraves, panais, céleris, carottes débarrassés de leur terre et préparés, dans leur position naturelle jusqu'au niveau du sol ; couper les principales racines secondaires et les feuilles au dessus du collet. Ainsi l'évolution des légumes est stoppée et ils se conservent dans une atmosphère humide et dans la fraicheur du sol ; intercaler des feuilles mortes entre les couches de légumes et sur le dessus. Bien ajuster le couvercle afin que les bébés limaces ne puissent passer à chaque puisage. Recouvrir le couvercle d'une épaisse couche de feuilles mortes et fougères en mélange afin que les légumes ne gèlent pas. Mettre quelque chose d'assez lourd sur l'ensemble afin que ça ne s'envole pas. Ça fait un excellent frigo ne consommant rien !
    Christian - 35
10 résultats sur 862 - Page 1/87
1[2][3][4][5][6][Dernière]

Déposer un Truc et Astuce

© 2008 Terre vivante