Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Réaliser un enduit en terre

© Antoine Bosse-Platière
legende © Antoine Bosse-Platière
Les enduits intérieurs en terre crue nécessitent quelques conseils de mise en œuvre. Ils peuvent s’appliquer sur tous les supports granuleux, mais également sur plâtre et sur béton avec une sous-couche d’accroche.

Partager cet article :
|

Prenons l'exemple d'un mur en pierre dont vous voulez atténuer l'effet de paroi froide et améliorer l'isolation : le choix du mélange isolant terre/copeaux bois vous permettra en plus d'optimiser l'effet de régulation hygrométrique apporté par la terre.

Réalisez votre ossature

Isolant terre copeaux bois maintenu par ossature et natte de roseaux avant enduit - © Antoine Bosse-PlatièreIsolant terre copeaux bois maintenu par ossature et natte de roseaux avant enduit - © Antoine Bosse-Platière

Réalisez l'ossature de votre nouvelle paroi en fixant des tasseaux ou des lambourdes verticalement tous les mètres. Agrafez dessus une natte de roseau par hauteurs de 50 centimètres, en commençant par le bas. Elle servira de coffrage perdu pour le mélange isolant terre/copeaux bois que vous verserez au fur et à mesure. Cette natte irrégulière facilitera ensuite l'accroche de l'enduit de base qui fera corps avec l'isolant. Avant de l'appliquer, prévoyez un mois de séchage (pour une épaisseur d'isolant de 15 à 20 centimètres).

Faire son enduit de base

L'enduit de base peut être livré hydraté et prêt à l'emploi en "big bag" de 1 m3. Pour les plus petites quantités, il est livré sec, en sacs papier de 25 ou 30 kg. Mélangez dans un récipient propre avec 6 ou 7 litres d'eau, jusqu'à obtenir une masse homogène. Le support doit être propre et rugueux. Il est inutile de l'humidifier.

Appliquer son enduit

Appliquez l'enduit de base à la taloche ou à la truelle (il peut aussi être projeté à la machine). Avec une épaisseur d'environ un centimètre, il vous permet de rattraper toutes les irrégularités du support. Laissez sécher. Des petites fissures de retrait peuvent apparaître. Elles ne sont pas gênantes et faciliteront l'accroche de l'enduit de finition.

L'enduit de finition

Lissage de l'enduit - © Antoine Bosse-PlatièreLissage de l'enduit - © Antoine Bosse-Platière

Mélangez cette fois votre enduit de finition (avec environ 5 litres d'eau pour 25 kg de Tierrafino). Avec la taloche chargée d'enduit d'une main et une petite truelle souple ou une lisseuse de l'autre, étalez progressivement votre enduit avec un geste ample en remontant la truelle. Repassez-la pour lisser. L'épaisseur ne doit pas dépasser 3 millimètres. Il y a un coup de main à prendre pour couvrir progressivement un mètre carré sans trop d'irrégularités. Puis recommencez à côté. Utilisez de la toile de jute pour armer les éventuelles fissures du support.

Pour finir

La balayette pour éviter le farinage - © Antoine Bosse-PlatièreLa balayette pour éviter le farinage - © Antoine Bosse-Platière

Après quelques heures, lorsque l'enduit commence à sécher, lissez la surface avec une éponge humide ou, de préférence, avec une taloche éponge.

Tout de suite après, passez un coup de balayette sèche, qui va enlever un peu de sable et redonner de la cohésion aux argiles en surface. Vous éviterez ainsi le farinage.

Pour nettoyer des taches ou reboucher une fissure structurelle, rien de plus facile : lissez avec l'éponge humide et redonnez un coup de balayette.

Antoine Bosse-Platière

Caractéristiques techniques

Les enduits en terre sont principalement composés d'argiles et de sable, parfois additionnés de fibres végétales et de cellulose.

  • densité : environ 1 600 kg/m3
  • conductivité thermique : 0,91 W/m.°C
  • classé non combustible
  • bilan écologique : excellent pour les enduits produits sur place par Akterre, un peu moins bon à cause du transport pour ceux importés d'Allemagne ou de Hollande et dont les terres viennent de différentes régions d'Europe. Ce matériau naturel nécessite assez peu d'énergie grise pour sa production (essentiellement extraction et tamisage) et il est totalement recyclable.

Sur les différentes solutions d'isolation, voir aussi la page Quel isolant choisir ?

© 2008 Terre vivante