Lino classique ou clipsable : comment réussir la pose ?

Article publié le
La pose d’un lino classique, qui est un matériau naturel et non un revêtement plastique, est souvent présentée comme un travail réservé aux professionnels. Elle reste néanmoins à la portée du bricoleur soigneux. De nos jours, avec le lino clipsable, même les novices peuvent aisément y arriver !
Sol en lino

Le lino classique est un matériau naturel et non un revêtement plastique.
A. Gil |

Le vrai lino n’a rien à voir avec les revêtements de sol synthétiques bas de gamme qui ont usurpé son nom. Il est fabriqué à partir d’huile de lin, de poudre de liège et de bois, de colophane, de craie et de pigments, le tout fixé sur une toile de jute.

C’est un revêtement de sol assez rigide et difficile à découper. Si, malgré nos conseils, vous ne vous sentez pas capable de le poser vous-même, les principaux fabricants vous indiqueront l’adresse de professionnels proches de chez vous. Il vous faudra ajouter le coût de la pose, et éventuellement celui du ragréage (remise à niveau du sol en rénovation). Mais vous aurez l’assurance d’un résultat impeccable.

Pose du lino à coller

1. Préparation du support

Illustration de la mise en place d'une chape sèche avec granulés autobloquantsD. Klecka |

Le lino ne supporte pas les aspérités, que son manque de souplesse ne lui permet pas d’absorber. Le support doit donc être parfaitement plan, propre et sec. En rénovation, il est souvent nécessaire de faire un ragréage, par exemple lorsque le plancher s’est un peu affaissé au centre de la pièce. Un chantier important qui nécessite la dépose du plancher, la mise en œuvre d’une chape sèche légère à base de granulés autobloquants : perlite, chènevotte ou billes d’argile enrobées de bitume, granulés de béton cellulaire… Après damage, cette chape sèche sera recouverte de plaques de tripli collées bord à bord, de panneaux de fibres de bois ou de dalles de sol Fermacell®, collés ou agrafés entre eux, sur lesquels on posera le lino (le lino s’adapte aux dalles chauffantes).

2. Métrage

Pose verticale du lés pendant 24 à 48 heures à au moins 18 degrésD. Klecka |

Le lino est vendu soit en dalles (50 x 50 cm), soit en lés (rouleaux de 2 mètres de large). Les rouleaux sont très lourds et leur découpe est délicate, mais ils couvrent de grandes surfaces sans soudure.

Le lino se décline en de nombreuses teintes, unies ou marbrées. Il en existe plusieurs épaisseurs : celle de 2,5 mm est la plus courante, et suffisante en habitat individuel. Évaluez d’abord la surface dont vous avez besoin pour minimiser les découpes et chutes. Mais, prévoyez davantage de chutes avec les dalles, surtout si vous les posez en diagonale.

Entreposez vos lés verticalement, au moins 24 à 48 heures avant la pose. Pour qu’ils s’acclimatent, disposez-les dans la pièce où ils seront montés, à une température d’au moins 18 °C.

3. Préparation de la coupe

Illustration montrant l'utilisation d'un trusquin pour reporter ses tracés avec précision sur le linoD. Klecka |

Avant de couper le lino, il vous faut tracer la ligne de coupe, ce qui n’est pas simple car, contrairement à la moquette, le lino ne se plie pas. Si vos murs ne sont pas très rectilignes ou s’il y a de nombreux décrochements, vous allez devoir utiliser un trusquin (que l’on peut se procurer auprès d’un fabricant de lino). Il s’agit d’un petit outil que l’on déplace en appui contre la base du mur et qui permet d’en reporter le tracé précis sur le lino posé bien à plat, au plus près du mur.

4. Découpe

Illustration montrant la découpe du lino avec un cutter à lame droiteD. Klecka |

Pour une découpe précise, entamez le lino avec la pointe d’un cutter à lame droite, en vous aidant d’une règle métallique si nécessaire. Puis coupez avec la lame à crochet du cutter à moquette. Les découpes des soudures doivent être parfaitement rectilignes pour ne pas être visibles.

5. Encollage

Illustration montrant comment étaler la colle avec une spatule, poser le lé et maroufler avec un rouleau à pâtisserieD. Klecka |

Les fabricants proposent aujourd’hui des colles acryliques en dispersion aqueuse, sans solvants. Les distributeurs spécialisés en écoconstruction préconisent quant à eux une colle à base de latex et résine naturelle, dont les solvants sont des terpènes d’agrumes. Pour bien choisir avant d’acheter, fiez-vous au label Emicode. L’exigence de cet écolabel valorise uniquement des produits de construction responsables, n’émettant pas (ou très peu) de composés organiques volatils (COV). Dans tous les cas, il vous faudra tout de même aérer abondamment, pendant et après l’encollage.

À l’application, encollez par moitié de lé. Ensuite, étalez la colle de façon régulière sur le support à l’aide d’une spatule crantée. Posez le lé et marouflez avec un rouleau à pâtisserie ou un morceau de liège. Recommencez pour l’autre moitié. Une fois fini, il n’est pas nécessaire de souder les joints.

6. Entretien

Attendez 48 heures avant d’utiliser la pièce et de remettre les meubles. Sous les pieds de chaise et de table, utilisez des feutres de protection. L’entretien courant se fait avec une serpillière humide et un nettoyant neutre. On peut, de temps à autre, prévoir un shampoing cirant.

 

Teropaipai - Autopromo

 

Linoléum clipsable

Pour simplifier la vie des bricoleurs (experts comme novices), il existe depuis quelques années le lino en dalles ou lames à clipser. Contrairement au linoléum classique, plus de colle nécessaire, et des découpes plus simples. Beaucoup de distributeurs spécialisés en écoconstruction l’ont adopté. 

Nettement plus épais (10 à 12 mm), c’est un revêtement composite formé d’une sous-couche de liège, d’un panneau de bois haute densité, et d’une couche de lino. Il se pose comme un plancher flottant grâce à un rainurage spécial qui maintient les plaques jointives. Les performances acoustiques et thermiques sont meilleures, mais cette surépaisseur peut tout de même poser problème en rénovation (ragréage à prévoir). 

 

Antoine Bosse-Platière