Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Habitat écologique

L'actualité

De l'eau chaude grâce aux eaux grises !

26/11/13 - Récupérer les calories des eaux usées (lave-vaisselle, lave-linge, douches, lavabos, éviers), est-ce possible dans un immeuble collectif ? Oui, comme le montre l'exemple d'un immeuble HLM aux normes BBC qui vient d'être construit à Paris, dans le XIe arrondissement, en remplacement d'un vieux bâtiment insalubre.

Ses 17 logements profitent non seulement d'une construction aux très bonnes performances énergétiques (consommation énergétique inférieure à 50 kWep/m2/an), mais ils bénéficient en outre d'une innovation qui devrait faire école : toutes les eaux grises passent par une cuve de 2000 litres. Ces eaux usées sont encore chaudes et leurs calories sont extraites par des échangeurs et transmises au circuit évaporateur d'une pompe à chaleur spécialement développée par l'entreprise Biofluides Environnement. Délestées de leur chaleur, les eaux grises sont rejetées à l'égout. Les calories récupérées permettent de couvrir 60% des besoins en eau chaude de l'immeuble. Autant d'économies sur la facture des locataires !

Antoine Bosse-Platière, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Voir toutes les actualités

Economiser l'eau

De l'eau de pluie pour les WC et le lave-linge

Bien mise en œuvre, la récupération de l’eau de pluie fournit une eau de bonne qualité et non calcaire. D’où l’idée de l’utiliser dans la maison, pour les chasses d’eau et le lave-linge.

Eau trop calcaire, que faire ?

Il obstrue vos tuyaux et robinets, réduit l'efficacité de votre chauffe-eau et vous oblige à utiliser davantage de lessive. Qui donc ? Le tartre, bien sûr ! Il a la peau dure et il n’est pas facile de s’en débarrasser. Mais est-il si grave, finalement ?

Des mousseurs pour économiser l’eau

Grâce à des équipements adaptés, on peut réduire de moitié, voire des deux tiers, sa consommation d’eau du robinet, soit 12 à 16 m3 par an et par personne, sans baisse de confort. Pour ce faire, contrôlez que vous n’ayez aucune fuite, puis installez des mousseurs-économiseurs d’eau aux robinets.

Isolation : quelques principes

Laines de verre ou de roche et santé

Ce sont les isolants les plus répandus dans l’habitat, car les moins coûteux et parmi les plus performants. Mais leur impact sur la santé fait débat…

Bien isoler ses murs

Cellulose, briques de chanvre (photo ci-contre), lin, fibre de bois, liège expansé, plume, laine… les isolants écologiques sont désormais nombreux. Mais lequel choisir pour bien isoler vos murs ? Et quelle technique adopter ? Quelle épaisseur utiliser ? Quelques conseils de base.

Bien isoler son toit

La toiture est le premier poste de déperdition de chaleur dans une maison (30 %). C’est donc par là qu’il faut commencer vos travaux d’isolation. Conseils de choix et de mise en œuvre.

Entretien écolo

Comment protéger les bois d’extérieur ?

Bardage, fenêtres, volets, balcon, terrasse… comment éviter que le bois soumis aux intempéries ne vieillisse ou pourrisse prématurément ?

Entretenir ses parquets

Pour protéger et nourrir vos parquets, évitez les produits courants, pleins de composants chimiques. Utilisez plutôt des huiles et cires naturelles qui leur assurent une bonne protection tout en laissant respirer le bois.

Vinaigre à tout faire

Entretenir la maison avec des produits qui peuvent être nocifs pour nous et notre environnement, c’est un peu dommage, non ? Surtout lorsque tant de produits courants, sains et efficaces, sont à portée de main. Parmi eux, le vinaigre blanc.

Notre sélection de livres

Je construis un muret de pierres

Livre Je construis un muret de pierres
Serge Lapouge

Enfin réaliser, végétaliser et restaurer facilement son muret de pierres pas à pas ...

96 pages; (21 x 21 cm); 12,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante