Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Superaliments : info ou intox ?

© Fotolia
legende © Fotolia
À une époque où les superhéros font un tabac au cinéma, pas étonnant que quelques superaliments jouent les vedettes dans les médias ! Que penser des baies de goji, du jus de grenade, du camu camu et de l’acérola ? Et surtout : faut-il en prendre ou non ?
Partager cet article :
|

Il n'existe aucune définition officielle du terme “superaliment”, appellation marketing issue de l'anglais "superfood" apparue dans les années 70 aux USA. Il englobe aussi bien des denrées courantes considérées comme “aliments de santé” (telles que certains fruits, légumes, produits lactofermentés), que des aliments exotiques importés de contrées lointaines (principalement des fruits frais, en jus ou séchés) ou des compléments alimentaires tels que les micro-algues séchées, les probiotiques, le krill ou les huiles de poisson.

Principaux superaliments

  • Spiruline : cette "algue bleue" est en réalité une cyanobactérie. Elle est source de provitamine A (taux records de bêta-carotène), de vitamines (dont B12, qui agit notamment sur le fonctionnement du cerveau), de chlorophylle, de pigments antioxydants, d'acides aminés (vingt sont présents, dont tous les acides aminés essentiels). Elle est également très riche en minéraux et oligo-éléments (fer, magnésium, phosphore, oligo-éléments). Elle dispose donc de tous les atouts pour combler d'éventuelles carences alimentaires. On la prend en poudre, en paillettes ou en comprimés.

  • Baies de goji : on a accordé à ces petits fruits originaires de l'Himalaya une réputation de véritable panacée. Ceci est très certainement exagéré, même si les baies de goji, qu'on prend en général sous leur forme séchée, ont un profil nutritionnel intéressant. Elles sont riches en facteurs protecteurs tels que zéaxanthine, vitamine C, bétaïne... Elles contiennent également du beta-sitostérol, un agent anti-inflammatoire. Enfin, ce sont d'excellentes sources de minéraux (magnésium, fer, phosphore).

  • Grenade et baies "exotiques": la grenade fait beaucoup parler d'elle en raison de sa richesse en antioxydants, qui la classe parmi les champions de la lutte contre les radicaux libres. Elle est notamment réputée sous forme de jus. Parmi les autres "superfruits" venus d'horizons divers on trouve également l'açaï, la mûre du mûrier, l'inca inchi (physalis), l'acerola, le noni, le camu camu... La plupart revendiquent des taux record en facteurs protecteurs (pigments et tanins antioxydants, vitamine C). Quant à la canneberge, si elle figure souvent parmi les super fruits, elle est aussi à classer comme plante médicinale en raison de ses effets reconnus sur les affections urinaires (notamment sous forme de jus ou d'extrait liquide).

  • Thé vert : voici encore un concentré de polyphénols (catéchines) et de flavonoïdes antioxydants, avec un bon apport en minéraux (notamment fluor). Il est également diurétique et tonique. Cet effet est dû à la théine (caféine du thé), aux propriétés excitantes - à prendre en compte pour ne pas y perdre son sommeil !

  • Jus d'herbe (blé ou orge) : source de vitamines (C, groupe B), de minéraux (calcium, phosphore, magnésium, fer, oligo-éléments), de chlorophylle, c'est un aliment complet, auquel on prête de nombreuses vertus dont celle d'être tonifiant et détoxifiant.

Effets réels ou supposés

Entre les tenants de la “médecine par les preuves” qui, généralement, leur dénient toute efficacité, et les partisans de divers courants diététiques et les sites marchands qui, à l'inverse, les érigent au rang de panacées, il est difficile de se faire une idée sur l'intérêt réel des super aliments.

Prenons l'exemple des algues bleu-vert ou cyanobactéries (spiruline et klamath). De source officielle, et malgré la réputation internationale de ces algues, les experts scientifiques estiment que les informations disponibles ne justifient aucune des très nombreuses allégations clamées par leurs diffuseurs. Ils arrivent à la même conclusion pour la baie de goji et la grenade. En ce qui concerne le thé vert, ils admettent ses effets sur le taux de mauvais cholestérol et la baisse de vigilance, mais considèrent que les toutes autres allégations restent à démontrer.

En prendre ou pas ?

On ne le répètera jamais assez : en termes de nutrition, la meilleure arme préventive contre la fatigue, la faiblesse des défenses immunitaires et certaines maladies chroniques dites “du siècle”, c'est une alimentation suffisante, variée et équilibrée.

Bien entendu, chaque fois qu'on en a l'occasion, il faut faire la part belle aux aliments de santé du quotidien (voir encadré ci-dessous). Ainsi, un fruit bien de chez nous (raisin, cassis, fraise...), consommé extrafrais, est très certainement aussi intéressant, voire davantage, qu'un superfruit venu du bout du monde et qui a pu subir moult transformations et altérations depuis sa cueillette.

Ceci dit, de temps en temps et si on en ressent le besoin (fatigue, suite de maladie, période difficile, surmenage...), on peut recourir sans risque à une supplémentation à base de superaliments. Faites le test, car vous seul serez juge de l'efficacité de la cure : si au bout d'une ou deux semaines de consommation de baies de goji, de spiruline ou de jus de grenade par exemple, vous ne ressentez aucun effet, alors inutile d'insister. Si au contraire, vous vous sentez remonté, reboosté, alors vous pourrez envisager de prolonger ou renouveler la cure au besoin.

Sylvie Hampikian
Rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Les superaliments de la cuisine du quotidien

Les légumineuses, les graines et fruits secs, le yaourt et les laits fermentés, le miel, les épices et aromates (notamment ail, thym, romarin, curcuma, poivre), les œufs frais bio, les huiles riches en acides gras oméga-3 (chanvre, germe de blé, colza, etc.), le cacao, les poissons gras des mers froides, font partie des aliments les plus souvent cités pour leurs effets favorables sur la santé en général.

Mais au premier plan, on trouve les fruits et légumes frais, de saison, et de préférence bio : betteraves, choux, épinards, poireaux, ail, oignon, carottes, avocat, fruits rouges, agrumes... Les baies de goji et les physalis peuvent être produits au jardin et ainsi consommés frais.

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Des aliments aux mille vertus Des aliments aux mille vertus
Claude Aubert
Jean-James Garreau

Yaourts, bière, choucroute, kefir, tofu... 60 recettes pour faire soi-même ou accomoder les aliments fermentés.
Livre En forme grâce aux baies ! En forme grâce aux baies !
Claude Aubert

Les baies, des sources d'énergie inattendues !
Livre Les algues nos alliées santé et beauté Les algues nos alliées santé et beauté
Olivier Degorce
Amandine Geers
Sylvie Hampikian

Les algues, une richesse insoupçonnée
Feuilleter le catalogue
© 2008 Terre vivante