Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Carences en magnésium et manganèse

© Vincent Jeannerot
legende © Vincent Jeannerot
Ces carences, proches de la chlorose ferrique, sont relativement fréquentes et produisent des décolorations du feuillage presque identiques. Comment les différencier et les prévenir ?
Partager cet article :
|

Chlorose "en doigt de gant"

carence en magnesium
Dans le cas d'une carence en magnésium, le jaunissement des feuilles est moins complet que dans le cas d'une chlorose ferrique. © Vincent JeannerotDans le cas d'une carence en magnésium, le jaunissement des feuilles est moins complet que dans le cas d'une chlorose ferrique. © Vincent Jeannerot

Contrairement à la chlorose ferrique, qui provoque un jaunissement des jeunes feuilles de l'extrémité des rameaux, le manque de magnésium se caractérise par des décolorations qui commencent sur les feuilles plus âgées ou situées à la base des rameaux – car la plante mobilise ce qui reste de magnésium pour l’envoyer vers les nouvelles pousses.

Le jaunissement progresse à partir du pourtour du limbe ; on peut croire à une chlorose ferrique mais le jaunissement est moins complet, il reste une bande verte autour des nervures principales (appelée “chlorose en doigt de gant”). Des taches pourpres peuvent apparaître, puis des nécroses, suivies par la chute des feuilles les plus atteintes. Les conséquences sont généralement moins graves même si la croissance de la plante ou de l’arbre peut être affectée.

La cause la plus fréquente des carences en magnésium est un excès de potassium dans le sol (apport d’engrais), les deux éléments étant antagonistes. L’excès de calcaire peut aussi bloquer l’assimilation du magnésium. Cette carence se trouve également dans les sols sableux après de fortes précipitations ou un arrosage excessif provoquant un lessivage du magnésium.

Manganèse : une décoloration plus diffuse

De gauche à droite, les différents symptomes dans les cas de chlorose ferrique, carence en manganèse et en magnésium. © Vincent JeannerotDe gauche à droite, les différents symptomes dans les cas de chlorose ferrique, carence en manganèse et en magnésium. © Vincent Jeannerot
Moins fréquente et moins dangereuse, cette carence présente des symptômes assez proches de la carence en magnésium. La carence en manganèse est souvent liée à une élévation importante du pH (chaulage) ou à une alternance d’engorgement d’eau et d’assèchement par drainage.

Antoine Bosse-Platière

Source des dessins : J.-P. Ryser et W. Heller / Station de recherche Agroscope Changins

Moyens de lutte

- Pour compenser un déficit du sol en magnésium, il faut agir de la même façon que lorsqu'on cherche à éviter la chlorose ferrique mais en remplaçant les apports de fer par du magnésium : sulfate de magnésium ou basalte broyé. Au préalable, réduisez ou supprimez les apports de potassium.
- En cas de carence en manganèse, il suffit généralement de cesser le chaulage et de réduire l’arrosage. On peut aussi prévoir de faibles apports foliaires de sulfate ou de chélates de manganèse.

Notre sélection de livres

Pucerons, mildiou, limaces...

Livre Pucerons, mildiou, limaces...
prévenir, identifier, soigner bio
Jean-Paul Thorez

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies

350 pages; (15 x 21 cm); 27,40 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

-- PUBLICITE --
Notre éthique
© 2008 Terre vivante