Comment cultiver le chou-rave dans mon potager ?

Article publié le
Peu cultivé en France, le chou-rave a pourtant l’avantage d’offrir des raves au goût raffiné. Ce légume facile de culture est moins exigeant que la plupart des choux. Découvrez comment réussir la culture du chou-rave !
Raves vert clair blanches

La culture du chou redoute le calcaire car il favorise l’arrivée de la hernie du chou.
|

Contrairement au rutabaga, on ne consomme pas la racine, mais la base dodue des tiges. De forme bien ronde, cette base est vert clair ou violette selon les variétés. Elle est le point de départ de plusieurs tiges érigées, surmontées par de larges feuilles charnues vert moyen à foncé. Comme de nombreux légumes consommés en France, il est originaire du bassin méditerranéen. Il était appelé « Chou de Pompeï » par les romains et est parfois nommé Kohlrabi, qui est son nom allemand. En effet, ce légume encore peu courant dans nos assiettes est largement consommé dans les pays anglo-saxons et germaniques. Pourtant, riche en fibre et en vitamines, ce légume offre une saveur raffinée.

Variétés de Brassica oleracera var. gongylodes

Comme les autres choux, le chou-rave fait partie de la famille de Brassicacées. On distingue les variétés en fonction de la couleur de la base, aussi appelée rave.

Variétés à rave vert clair

  • Blanc hâtif de Vienne‘ : croissance très rapide – semis de mars à juillet, récolte de juin à novembre
  • Superschmelz’ : pommes volumineuses – semis de mars à juillet, récolte de juin à novembre
  • ‘Lanro blanc’ : variété précoce aux belles pommes rondes – Semis sous abri de février à avril ou en pleine terre d’avril à juin pour une récolte de juin à novembre.

Variété à rave violette

  • ‘Blaro Violet’ : peau violette et chair blanche, grande qualité gustative – Semis sous abri de février à avril ou en pleine terre d’avril à juin pour une récolte de juillet à novembre.
  • ‘Kolibri’ : pommes violettes non fibreuses – Semis de mars à juillet pour une récolte de juin à novembre.
  • ‘Azur Star’ : variété semi-précoce à la croissance rapide – Semis de mars à juillet pour une récolte de juin à novembre.

Semis du chou-rave

Où semer ?

Le chou-rave est un peu moins exigeant que ses cousins les autres choux. Il pousse aussi bien dans un sol frais que caillouteux. Toutefois, il redoute le calcaire car il favorise l’arrivée de la hernie du chou. Il apprécie malgré tout un sol riche et frais qu’il est bon d’amender l’automne précédant la culture avec du compost bien décomposé. Au nord de la Loire, placez le chou-rave au soleil, au sud, préférez la mi-ombre.

Quand et comment semer ?

On sème sous abri dès le mois de février, ou en pleine terre dès avril. Les variétés hâtives sont quant à elles, semées entre juin et la mi-juillet. Pensez à échelonner vos semis pour des récoltes au fil de l’eau.

  1. Creusez des sillons de 2cm de profondeur, en laissant 30cm entre chaque.
  2. Placez vos graines en laissant 3-4cm entre chaque.
  3. Recouvrez d’une fine couche de terre.
  4. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée.
  5. 1 mois et demi plus tard, éclaircissez en laissant 30cm entre chaque plant.

Associations de culture

Les choux ne s’entendent pas entre eux, il est important de ne pas semer différentes espèces de choux côtes à côtes. En revanche, l’ail, la ciboulette, l’échalote et l’oignon sont de bons compagnons pour le chou puisqu’ils les protègent de la teigne des crucifères. Toutefois, ces associations favorisent parfois la piéride. Il convient de faire des tests afin d’évaluer la meilleure option en fonction des ravageurs qui sévissent dans votre environnement. La plupart des choux épuisent les sols, il ne faut pas replanter des choux au même endroit durant 4 ans.

Entretien et soins

Le chou-rave ne demande pas beaucoup de soins. Pensez à arroser régulièrement afin que le substrat reste frais. Pour limiter l’évaporation de l’eau et conserver l’humidité, pensez à biner, sarcler, puis pailler. Cela permet aussi de limiter la pousse des adventices et de protéger les pieds du froid en hiver.

 

Pavé essembio 594*164

 

Maladies et nuisibles du chou-rave

Le chou-rave est moins sensible aux nuisibles et maladies que les autres choux. Son principal ennemi reste l’altise, ce petit coléoptère. Le meilleur remède consiste à placer un filet anti insectes à mailles fines. Vous pouvez aussi concocter une décoction d’ail et de piment que vous pulvérisez sur le feuillage. Les cendres de bois épandues sur le sol auraient aussi un effet répulsif. Certains préconisent de planter des essences qui les attirent, afin de les éloigner des choux-raves. C’est le cas de la moutarde, du trèfle blanc ou du chou chinois.

Récolte et conservation

Les récoltes s’étalent de juin à novembre environ 2-2,5 mois après le semis. La rave mesure alors 7-8cm maximum, sinon elle devient filandreuse. On les conserve quelques mois dans des contenants remplis de sable, au sein d’une pièce aérée et fraîche. Sinon, la rave se conserve seulement quelques jours au réfrigérateur. Vous pouvez aussi la congeler, après l’avoir blanchie.

Multiplication par semis

Le chou-rave se multiplie par semis. Toutefois, comme pour les autres choux, c’est une opération réalisée par des professionnels qui nécessite de multiples portes-graines et des choux qui s’hybrident facilement, pour assurer la conservation des variétés.

 

Audrey Chéritel

 

 

D'autres articles sur