Chou frisé : culture, semis, entretien et récolte

Article publié le
Remis au goût du jour avec le célèbre chou Kale, les choux frisés n’ont jamais été aussi en vogue ! Avec ses qualités nutritives exceptionnelles, pensez à garder un coin du potager pour la culture du chou frisé.
Chou kale

La chou frisé est  cultivé depuis l’antiquité , bien avant le chou pommé. 
|

Originaires d’Asie mineure et des régions méditerranéennes orientales, les choux frisés portent de multiples noms vernaculaires. Choux non pommés, choux verts, choux à mille têtes, choux frisés… Les Brassica oleracera var. sabellica sont cultivés pour leurs feuilles et non leur pomme. Si cet aliment est consommé depuis le moyen-âge, en France il n’est l’objet de toutes les attentions que ces dernières années. Devenu très populaire au États-Unis, les variétés Kale sont rangées dans la catégorie si convoitée des « super aliments » ! Les feuilles sont plus ou moins découpées, frangées, frisées, ondulées, bleutées, vertes, violettes…

Cultivars de Brassica oleracera var. sabellica

  • ‘De Westlandse Winter’ : chou aux feuilles allongées et au port dressé. Semi d’avril à juin et récolte d’octobre à mars.
  • ‘Red monarch kale’ : variété très frisée aux feuilles et aux nervures violettes. Semi de mars à juin et récolte de septembre à mars.
  • ‘Noir de Toscane’ : longues feuilles plates vert foncé en bouquet. Semi de mars à juin, récolte deux ans durant.
  • ‘Red Russian’ : feuillage découpé, très frisé, vert aux nervures pourpres. Semi entre mars et mi-août, récolte un mois plus tard.

Semis du chou frisé

Où semer ?

Les choux frisés aiment un substrat riche, frais légèrement calcaire. Ils s’épanouissent au soleil comme à la mi-ombre. En revanche, ils craignent la chaleur, mieux vaut éviter de les cultiver dans les régions du sud.

Quand et comment semer ?

On effectue les semis entre mars et août selon les variétés au sein d’une pépinière. La pépinière est une petite parcelle de terre dédiée au semis, entourée d’un cadre pour protéger les jeunes plantules du vent et du froid.

  1. Préparez votre pépinière en retirant les mauvaises herbes, les cailloux et en passant un coup de râteau. Enrichissez également votre sol avec du compost bien décomposé.
  2. Creusez des sillons de 2cm et disposez les graines tous les 3-4cm.
  3. Recouvrez-les d’une fine couche de terre et tassez légèrement.
  4. Faites un éclaircissage lorsque la plantule a 3-4 feuilles, n’en gardez qu’une sur trois, la plus vigoureuse !
  5. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée.
  6. Lorsque le plant a 6-7 feuilles, c’est le moment de repiquer dans votre potager. Respectez une distance de 50cm entre chaque chou.

Associations de culture

Les choux ne s’entendent pas entre eux, il est important de ne pas semer différentes espèces de choux côtes à côtes. En revanche, l’ail, la ciboulette, l’échalote et l’oignon sont de bons compagnons pour le chou puisqu’ils les protègent de la teigne des crucifères. Toutefois, ces associations favorisent parfois la piéride. Il convient de faire des tests afin d’évaluer la meilleure option en fonction des ravageurs qui sévissent dans votre environnement. La plupart des choux épuisent les sols, il ne faut pas replanter des choux au même endroit durant 4 ans.

Entretien et soins

Le sol doit rester frais, pour assurer un bon développement. Faites des apports d’eau réguliers, binez et sarclez. Pensez à épandre une couche de paillage pour préserver l’humidité du sol en été.

 

Teropaipai - Autopromo

 

Maladies et nuisibles

Plus résistants que les choux pommés, ils peuvent toutefois être touchés par les mêmes maladies et ravageurs que leurs confrères.

 

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Limaces et escargots

Traces collantes sur les feuilles, mollusques visibles

 

  • Barrières infranchissables
  • Pièges

Altise

Feuillage perforé d’une multitude de petits trous causés par des coléoptères qui sautent

  • Maintenir le sol humide
  • Pulvériser des décoctions de sureau ou infusion de tanaisie
  • Favoriser la présence des oiseaux dans le jardin (perchoirs à proximité par exemple)

Noctuelle

Chenilles grises dans le sol qui grignotent les collets et les feuilles pendant la nuit. La plante finit par mourir

  • Biner fréquemment
  • Maintenir le sol humide
  • Pulvériser une décoction de tanaisie deux fois par semaine

 

Récolte et conservation

La période de récolte diffère d’une variété à l’autre, mais la plupart se récoltent en automne et en hiver. La récolte s’effectue au fur et à mesure, en fonction des besoins. Commencez par les feuilles les plus basses pour remonter le long de la tige. Les feuilles se consomment dans les heures qui suivent la récolte. Elles ne se conservent que peu de temps au réfrigérateur : 1 à 2 jours. Comme tous les autres choux, une fois blanchi, le chou frisé se congèle.

Multiplication du chou frisé

Le chou frisé se multiplie par semis. Toutefois, c’est une opération réalisée par des professionnels qui nécessite de multiples portes-graines et des choux qui s’hybrident facilement, pour la conservation des variétés.

Vertus et bienfaits

N’est pas considéré comme un super aliment qui veut ! Le chou frisé a bien mérité sa place, étant donné ses qualités nutritives. Doté de propriétés anti-oxydantes, il est riche en vitamines K, A, C, B9, en calcium et en bêtacarotène.

 

Audrey Chéritel