Cardon : culture, semis, entretien, récolte

Article publié le
Légume rustique et raffiné, le cardon garnit les tables de fêtes en Suisse ! Du semis à la récolte, découvrez la culture du cardon.
Cardon argenté

La culture du cardon remonterait surement à l’antiquité, Théophraste le mentionne sous le nom grec de ‘Kaktos’ au IVème siècle avant JC. 
|

Ce n’est pas la plante potagère la plus cultivée en France. Toutefois, chez nos voisins suisses elle est couramment plantée ! Originaire, semblerait-il du bassin méditerranéen, elle fut importée en Suisse au XVIe siècle. Son nom, cardon, évoque le chardon auquel il ressemble, tout en étant plus grand (1,50m de haut). Comme les blettes, les cardons ont des côtes (ou cardes) sur lesquelles se tiennent des lobes duveteux, voire épineux. Ce sont les cardes que l’on consomme, dont le goût amer disparaît avec un blanchiment avant la récolte. Le cardon est cultivé en annuel ou en bisannuel, même s’il est vivace dans des pays plus chauds comme le Mexique.

Variétés de Cynara cardunculus

On distingue deux types de cardons : les variétés épineuses et les variétés inermes. Les variétés épineuses sont considérées comme plus goûteuses et plus fines, même s’il faut s’accommoder des épines lors de la récolte et la préparation. Les variétés inermes, dont les cardes sont creuses, serait moins goûtues mais plus faciles à vivre. Voici une sélection de variétés à planter chez vous.

Avec épines

  • Cardon ‘Épineux argenté de Plainpalais’ : variété suisse avec de nombreuses et larges côtes vertes et des feuilles argentées. Cette variété dotée d’une AOP est réputée pour son excellente qualité gustative.

Sans épines

  • Cardon ‘Blanc amélioré’ : variété rustique et vigoureuse au port droit, facile à blanchir.
  • Cardon ‘Plein blanc amélioré Puvis’ : larges côtes charnues formant une silhouette haute. Variété qui blanchit rapidement.
  • ‘Vert Vaulx Velin’ : côtes vertes fines et feuillage découpé, variété rustique qui se conserve bien.

Semer le cardon

Où ?

Du soleil, un sol frais, riche et drainé. C’est le combo gagnant pour réussir la culture du cardon. C’est pourquoi, pensez à faire un apport de fumier ou de compost à l’automne précédant la plantation. Pour cela, misez sur 60L de compost/fumier pour 10m2 de terre.

Quand et comment ?

Semez le cardon soit sous abri en avril, soit en place en mai. Sous abri, remplissez des godets d’un terreau pour semis ou d’un mélange de terre et de sable. Enfoncez 3-4 graines 1cm sous terre et maintenez humide jusqu’à la levée. Éclaircissez en ne gardant que le plus beau plant. Il ne vous restera plus qu’à mettre en terre en mai, une fois le risque de gelées écarté. Si vous choisissez de semer directement en place, creusez des trous de 20cm de profondeur tous les mètres. Remplissez ces trous de compost bien mûr et enfoncez 3-4 graines par trou. Comme en godet, maintenez humide jusqu’à la levée, puis éclaircissez lorsque les plantules ont quelques feuilles.

Associations de culture

Il est conseillé de placer le cardon à proximité des fèves et des radis. Attention à ses plantes voisines car le cardon mesurant jusqu’à 1,50m risque de créer une ombre conséquente.

Entretien et blanchiment

Le cardon aime un sol frais, pensez à arroser régulièrement et mettre un paillage pour que l’eau ne s’évapore pas. L’idée n’est pas de détremper le sol mais de le garder seulement humide. Un apport de purin d’ortie, lors de l’arrosage deux fois par mois, le renforce et le nourrit. Le cardon ne demande pas beaucoup de soins, mais il gagne à être blanchit pour être tendre et doux au goût. Le blanchiment consiste à priver le légume de lumière durant quelques semaines.

  1. Procédez par temps sec, les feuilles ne doivent pas être mouillées.
  2. Retirez les feuilles abîmées ou jaunes.
  3. Rassemblez toutes les feuilles et nouez-les avec une ficelle. Ne serrez pas trop, l’ensemble doit pouvoir respirer.
  4. Entourez la touffe avec du carton, puis formez une butte de terre.
  5. Laissez ainsi 3 semaines avant de défaire l’ensemble et de récolter.

 

Teropaipai - Autopromo

 

Nuisibles qui touchent le cardon

Le cardon est peu touché par les nuisibles. Seuls les pucerons s’y aventurent. Si vous les observez sur le revers des feuilles ou des tiges, vous pouvez avoir recours au savon noir. Préparez alors une solution avec 10% de savon noir liquide pour 90% d’eau. Pulvérisez-la sur l’ensemble du cardon, en fin de journée. Les différents prédateurs naturels comme les coccinelles sont aussi un levier d’action. Si vos jeunes plants sont attaqués par des limaces ou des escargots, pensez aux barrières infranchissables et aux différents pièges, pour en venir à bout.

Récolte et conservation des côtes

La récolte a lieu longtemps après le semis, comptez 5-6 mois ! Pour ce faire, coupez le cardon à la base afin de recueillir toute la touffe. Il vous reste ensuite à retirer les feuilles pour ne garder que les côtes. On consomme le cardon rapidement après la récolte, dans les jours qui suivent. Toutefois, une fois blanchis, vous pouvez en faire des conserves.

Multiplication par semis

On récolte les graines de cette bisannuelle la deuxième année. En septembre, après la floraison, coupez une fleur séchée et détachez les graines. Laissez sécher ces graines pendant quelques semaines dans une pièce sèche et aérée, sur un papier essuie-tout. Enfin, placez-les dans un sachet hermétique et à l’abri de la lumière. Pensez à bien étiqueter le sachet avec le nom de la plante et la date. Les graines de cardons ont une durée germinative de 5 à 7 ans.

 

Audrey Chéritel