La culture des blettes : multipliez les variétés !

Article publié le
La blette, encore appelée poirée ou bette, est un légume étonnant : une bonne planification et une utilisation optimisée des différentes variétés vous permettront d’en récolter quasiment toute l’année. Nous verrons ici trois grands types de blettes : celles dites “à cardes blanches”, les “italiennes”, et enfin les bettes à couper. Proche, mais pas similaire, chacun de ces groupes a son propre intérêt et mérite une petite place dans votre potager.
La culture des blettes : multipliez les variétés ! 5

Les blettes “à cardes blanches”, bien connues, se récoltent feuille à feuille. Elles sont toujours productives !
C. Vorwerk |

Les poirées à cardes blanches : classiques, mais généreuses !

C’est la blette plébiscitée par les Français. Elle offre de larges cardes blanches et des feuilles vertes qui se cuisinent généralement séparément. On la récolte feuille par feuille en choisissant les plus grandes qui se trouvent à l’extérieur. On prend bien garde à laisser le cœur du végétal pour qu’entre chaque cueillette de nouvelles feuilles puissent repousser. Au final, le rendement global de chaque plante se révèle souvent impressionnant.

Pour obtenir de belles et larges cardes, plantez suffisamment espacé : 40 cm en tous sens semble un minimum. Si vous semez, n’oubliez pas d’éclaircir pour respecter cette distance. Il faut également entretenir le pied en le taillant régulièrement avec un couteau pour ne permettre qu’à une seule tête de se développer.

 La culture des blettes : multipliez les variétés ! 1
Le pied de blettes à cardes doit être régulièrement taillé, au couteau, afin qu’une seule tête se développe.
C. Vorwerk |

Sans ce geste, vos feuilles et vos côtes seront plus nombreuses, mais beaucoup plus petites. Hormis cette coupe un peu technique, la culture de cette poirée s’avère facile. Plantez ou semez au tout début du printemps pour récolter de mai à octobre. Renouvelez l’opération pendant l’été afin de cueillir en fin d’automne et au début du printemps suivant. Ainsi, avec ces deux séries, vous pourrez vous régaler de mars à novembre.

Vous trouverez dans ce groupe :

Les blettes italiennes ou miniblettes : savoureuses et rustiques !

La culture des blettes : multipliez les variétés ! 2 
La blette italienne est de plus en plus présente sur les étals ; facile à cultiver et cuisiner, elle mérite d’être testée au potager !
C. Vorwerk |

Très réputée en Italie, la miniblette est moins connue chez nous. On la rencontre toutefois de plus en plus souvent sur les étals de nos maraîchers bio, mais encore peu dans les potagers des jardiniers amateurs. Et pourtant : l’essayer c’est l’adopter ! Elle est plus trapue que sa cousine et possède des feuilles plus charnues. Elle se récolte par pied ce qui lui vaut une excellente conservation. Chaque pied pèse entre 500 g et 1,5 kg suivant la variété et la réussite de la culture. Elle se distingue par ses qualités gustatives. Sa texture, plus douce que celle de la blette à cardes, se rapproche de celle de l’épinard. Les feuilles, comme les cardes, se consomment. Prenez soin de couper un peu plus fin les côtes que les feuilles, et vous pourrez cuisiner le tout en un clin d’œil et en une seule cuisson à la sauteuse.

Cerise sur le gâteau, la minipoirée se montre assez rustique et supporte de petits gels. C’est elle que l’on récolte lors des mois les plus froids dans les exploitations maraîchères. C’est vraiment la blette de la saison hivernale. Attention, elle a tendance à fleurir en fin d’été et début du printemps. Même avec ce problème de montaison, sa culture reste aisée. Vous pouvez la planter un peu plus dense que la poirée à cardes. Comme pour la salade, un espacement de 30 cm en tous sens suffit. Mise en terre sous abri (tunnel nantais ou serre) à la fin de l’été, elle se récoltera en novembre, décembre, janvier et février. Les autres variétés de blettes se chargeront des mois de mi-saison. Éliminez les doubles pieds, car cela nuit au gabarit final de chaque plante. À l’arrivée des grands froids, couvrez-la et prélevez les pieds au fur et à mesure de votre consommation.

Les variétés suivantes se trouvent dans ce groupe :

  • La poirée ‘Barèse’ ;
  • La blette ‘Adria’ ;
  • La ‘Jessica’ ;
  • La ‘Compacta verde’…

Les blettes à couper ou bettes-épinards : faciles et décoratives !

La culture des blettes : multipliez les variétés ! 3
Les blettes à couper complètent harmonieusement la production dans son jardin : elles sont à la fois jolies et sucrées, et délicieuses en salade ou cuisinées comme des épinards.
| Pixabay

La poirée à couper se singularise par ses feuilles plus petites et ses côtes beaucoup plus fines. Suivant la variété choisie, ses cardes sont vertes, blanches, jaunes, orange, roses ou même rouges. Cela crée un joli contraste avec le vert luisant de ses feuilles. Très décorative, elle est souvent utilisée à des fins ornementales. Elle égayera donc vos assiettes et enchantera vos enfants ! En bouche, les côtes colorées sont légèrement plus sucrées que les cardes blanches.

Ce groupe fait le bonheur des jardiniers débutants. Ces poirées, semées ou plantées serrées, déploient de petites feuilles qui ravivent vos salades printanières. Plus espacées, elles développent davantage leurs feuilles qui se consomment alors comme des épinards. Plus simples à réussir que ces derniers, elles peuvent avantageusement les remplacer au potager et dans votre cuisine.

Comme ses cousines les miniblettes et les variétés à cardes blanches, cette plante aime l’eau et la fraîcheur. Paillez les pieds à la fin du printemps et choisissez si possible un emplacement légèrement ombragé pour qu’elles ne souffrent pas trop des grosses chaleurs.

Vous trouverez dans ce groupe :

  • La bette ‘Verte à couper’ ;
  • La blette ‘À cardes rouges’ ;
  • La poirée ‘À cardes jaunes du Chili’ ;
  • La ‘Bright lights’ ;
  • La ‘Rhubarb chard à cardes rouges’…

Il existe aussi des mélanges de graines de plusieurs variétés colorées pour sublimer votre potager.

 

Pavé essembio 594*164

 

Planifiez vos plantations

En résumé, je vous conseille de planter une première série de poirée à cardes au printemps dès que la météo le permet. En même temps, semez des blettes à couper pour apporter de la diversité. Vous les consommerez toutes deux de la fin du mois de mai jusqu’à octobre. Au milieu de l’été, mettez en terre deux autres séries. La première du groupe “à cardes blanches” assurera votre production d’automne et de tout début de printemps suivant (mars, avril, mai). La seconde du type “blette italienne” est plantée si possible sous abri et vous restaurera pendant l’hiver. Inutile d’en mettre beaucoup en terre à chaque fois : 6 à 8 pieds suffiront à nourrir quatre personnes pendant la période de récolte !

La culture des blettes : multipliez les variétés !

Belles, délicieuses et disparates, les blettes s’avèrent des légumes faciles à cultiver et à cuisiner. En planifiant plusieurs séries et en réservant une place à chaque variété dans votre potager, vous pourrez en consommer toute l’année. Et pour ne pas vous lasser de ce légume, n’oubliez pas de diversifier aussi vos recettes !

 

Caroline Vorwerk

D’autres articles sur