Culture de l’asperge : plantation, entretien et récolte

Article publié le
Verte, blanche, violette ou pourpre, l'asperge est un met délicieux. Découvrez les spécificités de la culture de l'asperge.
Cagette d'asperges

Description et origine de l’asperge

L’asperge est une plante potagère dont on consomme les jeunes pousses. Cette plante des terres sableuse provient des pays méditerranéens. Les jeunes pousses sortent de terre, à partir de la griffe (organe souterrain). Si on ne coupe pas les turions (jeunes pousses), ils poussent et forment des tiges arquées recouvertes de petites feuilles. L’ensemble prend alors l’apparence d’un buisson vaporeux, orné de discrètes fleurs jaunes de mai à août. Les fruits, des baies rouges, apparaissent ensuite sur les pieds femelles.

Espèces et variétés d’Asparagus

Le genre Asparagus compte environ 300 espèces de vivaces, de grimpantes et de sous-arbrisseaux. Certaines sont ornementales comme l’Asparagus densiflorus ou l’Asparagus scandens, mais celle qui nous intéresse ici est l’Asparagus officinalis, que l’on cultive au potager. De nombreux cultivars existent avec des récoltes plus ou moins précoces, des turions plus ou moins gros, parfumés, tendres… Parmi les asperges précoces, on distingue le cultivar ‘Lima’ dont les turions de gros calibre sont reconnus pour leur caractère fondant. Chez les variétés de saison, ‘Mary Washington’ fait partie des anciens et promet des jeunes pousses très tendres.

Blanches, vertes, violettes ou pourpres : différents modes de culture

Les asperges sont souvent définies par leurs couleurs : verte, blanche, violette ou pourpre. Il ne s’agit pas de variétés différentes mais de modes de culture. Les asperges blanches sont butées et ne voient jamais la lumière, c’est pourquoi elles ne font pas de photosynthèse et gardent leur blancheur. L’asperge violette est cultivée de la même manière que la blanche, sauf qu’elle a été très légèrement exposée au soleil. Récoltée lorsque sa pointe sort de terre, elle prend cette coloration légèrement violette. L’asperge verte quant à elle pousse à la lumière, ce qui lui confère un goût plus prononcé. L’asperge pourpre est plus rare, elle est issue de la variété ‘Burgundine F1’ et est cultivée comme la verte. N’hésitez pas à la cultiver pour profiter de son goût légèrement sucré et doux.

Plantation de l’asperge

Où planter ?

Les Asparagus officinalis poussent en sol sableux et chauds, au soleil ou à la mi-ombre. Ils tolèrent un sol un peu moins léger s’il n’est pas froid et humide. La culture de l’asperge est longue, elle dure 10 à 15ans, c’est pourquoi il faut attendre une dizaine d’années avant de replanter les asperges au même endroit. Les griffes produisent des turions au bout de 3 ans, mais vous pouvez acheter des griffes qui ont déjà deux ans pour gagner du temps.

Quand et comment planter ?

On plante entre février et avril selon les régions. Le sol doit être chaud, le mois de février est donc réservé au sud de la France ou aux littoraux.

  1. À l’automne précédant la plantation, creusez des tranchées de 30cm de profondeur environ, espacées d’1,50m.
  2. Mettez une couche de compost au fond des tranchées.
  3. Laissez-les en place jusqu’au printemps suivant.
  4. Réalisez de petites buttes de terre de 8cm de haut tous les 70cm.
  5. Sur chaque butte, déposez une griffe et un tuteur assez grand pour sortir de terre et maintenir l’asperge lorsqu’elle va pousser. Étalez bien les racines de la griffe.
  6. Recouvrez de terre sur 6cm d’épaisseur.
  7. L’année suivante, rebouchez entièrement la tranchée avec la terre restante.

Associations de culture

Les asperges sont bonnes voisines des tomates, pommes de terre, pois, poireaux et concombre. En revanche, on les espace des betteraves, de l’ail et des oignons.

Entretien de l’Asparagus

Pendant les premières années, avant récolte, prenez soin de sarcler pour retirer les adventices. Retirez les tiges frêles et ne récoltez pas. Lors de la première année de récolte, binez et sarclez de manière régulière. Pour la culture en asperge blanche, formez une butte de 20-30cm de haut. À la fin de l’automne, retirez les tiges sèches et faites un apport de compost en surface après avoir aplani la butte.

Maladies et nuisibles

  • Mouche de l’asperge : les pousses se dessèchent et les turions sont creusés de galeries par les larves de cette mouche. En préventif, installez des filets à insectes et pulvérisez du purin de tanaisie. Sinon, détruisez les turions attaqués.
  • Criocères : les larves mangent le feuillage et vous observez une défoliation qui peut être très importante. Il est alors conseillé d’avoir recours à une solution à base de pyrèthre.
  • Rouille : des tâches orange caractéristiques de la rouille se développent sur les tiges alors que le feuillage jaunit. Vous pouvez appliquer de la décoction de prêle en prévention.
  • Rhizoctone violet : les griffes sont alors recouvertes de mycélium violet, les turions sont petits et jaunâtres. Arrachez alors les plants atteints, brûlez-les et pulvérisez du purin d’ortie ou d’ail sur leur ancien emplacement.

Récolte de l’Asparagus officinalis

Il ne faut pas récolter avant la 3ème année, au risque de compromettre le développement de la plante. La troisième année, il se peut que la récolte soit modeste, pas de panique, la quatrième année, et toutes les suivantes, seront plus généreuses. La récolte a lieu entre avril et juin. En général, on récolte 60% des turions et on laisse les autres pousser. Comme les bulbes, ils vont permettre aux pieds de se régénérer et de faire des réserves pour l’année suivante. Récoltez les asperges blanches immédiatement lorsqu’elles sortent de terre, les violettes lorsqu’elles dépassent le niveau du sol de quelques centimètres. Les vertes et les pourpres quant à elles, lorsqu’elles atteignent environ 15cm. Gardez en mémoire que les turions doivent mesurer environ 1cm de diamètre minimum au moment de la récolte. Pour récolter les asperges blanches, munissez-vous d’une gouge. Cet outil vous aidera à sectionner votre turion sous terre.

Conservation de l’asperge

On consomme l’asperge dans les jours qui suivent la récolte. Elle ne se conserve que quelques jours au frais avant de devenir amère. Une fois cuite, vous pouvez la congeler ou en faire des conserves.

Multiplication

La multiplication, qu’elle soit par semis ou clonage nécessite un certain savoir-faire. Étant donné la durée de vie des griffes, il est plus simple d’en acheter en échelonnant les plantations pour avoir toujours des récoltes.

 

AUTEUR :

Audrey Chéritel

 

Brouillon auto
Outil de jardin
Outils à main
12,90
Autopromo outils de taille