Comment cultiver le chou pommé ?

Article publié le
Avec sa pomme bien ronde et tendre, le chou pommé est excellent pour la santé. Découvrez le chou cabus, la version lisse, et le chou de Milan, aux feuilles cloquées et frisées. Voici nos conseils pour les cultiver !
Chou cabus

Pour une bonne levée, la terre doit rester humide lors des premières semaines de croissance du chou. 
ulleo | Pixabay

Les choux font partie des plus anciens légumes cultivés, utilisés comme moyen thérapeutique depuis l’Antiquité. C’est grâce à ses multiples vertus qu’il est surnommé le médecin du pauvre. Le chou pommé est divisé en deux groupes :

  • Le chou cabus, à la pomme lisse ;
  • Le chou de Milan, à la pomme frisée.

Selon les variétés, leur pomme est tantôt ronde, tantôt  allongée et plus ou moins dense. Les feuilles peuvent être bleutées, vertes, pourpres, violacées ou claires.

Variétés de chou pommé

Choux cabus (Brassica oleracea var. capitata)

  • ‘Farao : pomme vert pâle, feuilles denses et lisses.
  • ‘Marché de Copenhague’ : production d’été, semis mi-février-mars.
  • ‘Précoce de Louviers’ : production de printemps, semis mi-août à mi-septembre, pousse dans toutes les régions (sauf hiver trop rigoureux).
  • ‘Cœur de bœuf des Vertus’ : production de printemps, plus tardif.
  • ‘Quintal d’Alsace’ : large pomme au feuillage vert clair, variété utilisée couramment pour la choucroute (production d’automne, plantation en mai).
  • ‘De Vaugirard’ : production d’hiver, semis mi-mai à mi-juin.

Chou de Milan (Brassica oleracea var. sabauda)

  • ‘Très hâtif de la Saint-Jean’ : production d’été, semis mi-février à mi-mars.
  • ‘Roi de l’hiver’ : magnifique robe bleutée qui vire au violet en cas de gros froids, pomme ronde et frisée, production d’automne et d’hiver, plantation en mai et juillet-août.
  • ‘Gros des Vertus’ : pomme volumineuse verte avec un cœur plus clair, variété rustique et productive, production d’automne, plantation en mai.
  • ‘Capriccio’ : pomme dense et généreuse, avec les feuilles externes vert foncé et frisées.

Semis du chou pommé

Où semer ?

Comme la plupart des choux, le chou pommé aime un substrat riche et frais, voire compact. Il apprécie un pH légèrement calcaire. Au nord de la Loire, on le place au soleil, au sud, plutôt à la mi-ombre. En effet, ce légume rustique supporte mal les fortes chaleurs.

Quand et comment semer ?

Choux de printemps

Le semis s’effectue de mi-août à mi-septembre en pépinière. Un mois plus tard, il convient de repiquer en pleine terre en laissant 10 cm entre chaque plant. À la fin du mois d’octobre, on les installe à leur place définitive en respectant 50 cm de distance entre chaque.

Choux d’été et d’automne

Le semis est réalisé de mi-mars à mi-avril sous abris, repiquage en pépinière dès que les plantules ont 2-3 feuilles. Plantez en place 6 semaines après le semis, en laissant un écart de 60 cm entre chaque chou.

Choux d’hiver

Semis de la mi-mai à la mi-juin directement en place. Quelle que soit la variété, pensez à bien préparer votre sol en retirant les cailloux et adventices et en ratissant légèrement. Maintenez le substrat humide durant la levée. On plante les choux à leur emplacement définitif lorsque ces derniers ont 7-8 feuilles.

Entretien et soins

Faites des apports d’eau réguliers afin de garder un substrat humide, frais mais pas détrempé. Pensez à biner et sarcler pour retirer les mauvaises herbes et limiter l’évaporation de l’eau. Vous pouvez aussi épandre un paillage afin de préserver l’humidité du substrat. Buttez régulièrement le chou afin de couvrir le collet, cela permet un meilleur développement racinaire. N’hésitez pas à installer un filet anti-insectes pour empêcher la mouche du chou de venir pondre.

 

Pavé essembio 594*164

 

Maladies et nuisibles du chou pommé

Les choux sont touchés par de nombreux ravageurs et maladies. Heureusement, il existe de nombreuses techniques préventives et traitements naturels.

 

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Limaces et escargots

Traces collantes sur les feuilles, limaces ou escargots visibles.

 

  • Barrières. infranchissables
  • Pièges.

Piéride 

Larve du papillon qui dévore les feuilles en laissant les nervures.

  • Filet à insectes.
  • Infusion de tanaisie.
  • Plantes répulsives (tomate, céleri, ail, épinard, fenouil, thym, menthe, sauge…).

Altises

Feuillage perforé d’une multitude de petits trous causés par des coléoptères qui sautent.

  • Maintenir le sol humide.
  • Couvrir d’un voile anti-insectes.
  • Pulvériser des décoctions de sureau ou infusion de tanaisie.

Pucerons cendrés

Taches jaunes et déformations foliaires, plants affaiblis.

  • Prédateurs naturels.
  • Savon noir.
  • Macération d’ail.
  • Capucine.

Oïdium

Feutrage blanc sur les feuilles et les tiges.

  • Ne pas mouiller le feuillage.
  • Éliminer les parties concernées.
  • Pulvérisation de décoction de prêle en prévention.
  • Pulvérisation de soufre sur les parties concernées.

Mildiou

Taches brunes sur les feuilles, les racines, les fruits.

  • Ne pas mouiller le feuillage.
  • Éliminer les parties concernées.
  • Pulvérisation de décoction de prêle.
  • Pulvérisation de soufre sur les parties concernées.

Hernie du chou

Flétrissement du chou, racines creusées de galeries, excroissances blanchâtres.

  • Drainer le sol.
  • Éliminer les parties concernées.
  • Allonger la rotation des cultures.
  • Amendements calcaires pour relever le pH.

Mouche du chou

Flétrissement du plant, jaunissement et dessèchement des feuilles. Collet cassant.

  • Entourer le collet d’un carton pour que la mouche ne vienne pas pondre au pied.
  • Planter profond.
  • Installer un filet anti insectes.
  • Macération d’ail ou de tanaisie.

 

Récolte et conservation

On récolte ses choux environ 4 mois après le semis, jusqu’à 9 mois pour les choux d’hiver.

  • Choux de printemps : entre avril et juin
  • Choux d’été et d’automne : entre juin et décembre
  • Choux d’hiver : entre octobre et mars

Avant de récolter, assurez-vous que votre chou est bon ! Pour cela, appuyez sur le haut de la pomme, elle doit légèrement résister.  Il suffit alors de couper la pomme à la base. On récolte les choux pommés au fur et à mesure des besoins ; les choux d’hiver peuvent rester place malgré le froid. Les choux d’hiver se conservent dans un local sec et frais, tête en bas. Les choux cabus, quelques semaines au réfrigérateur et les choux de Milan seulement quelques jours. Les choux pommés se congèlent une fois blanchis.

Multiplication par semis

Le chou pommé se multiplie par semis. Toutefois, c’est une opération réalisée par des professionnels qui nécessite de multiples portes-graines et des choux qui s’hybrident facilement, pour la conservation des variétés.

 

Audrey Chéritel

À lire aussi
Livres
35,00