L’anis vert : culture, bienfaits et recettes

Article publié le
Découvrez les vertus digestives de la famille des Apiacées, et tout particulièrement celles de l’anis vert. Tous nos conseils pour le cultiver, le récolter et le consommer !
Fleurs ombelles anis

Les petites fleurs en ombelles de l’anis vert apparaissent de juin à août.

Au XVIe siècle, le grand Erasme se faisait servir en fin de repas des dragées à l’anis, au fenouil ou à la coriandre. En Inde, il est encore de tradition de proposer aux convives, dans des coupelles, des mélanges de “grains”, dragéifiés ou non. Ils sont destinés à faciliter la digestion mais également à rafraîchir l’haleine.

Parmi ceux-ci, bien entendu, anis et fenouil sont incontournables. Leurs grains, qui sont en fait des fruits renfermant plusieurs graines, contiennent une huile essentielle riche en anéthol, aux puissantes propriétés digestives et carminatives (qui aident à chasser les gaz). Ils sont très efficaces pour prévenir ou soulager les ballonnements, les flatulences, les lourdeurs et les digestions difficiles.

 

Fleur d'anis

La fleur d’anis.
J. Valentin |

Le Pimpinella anisum, une herbacée aromatique

Des petites feuilles simples ou pennées, parfumées, s’organisent autour d’une tige velue. Les inflorescences en ombelles accueillent de multiples petites fleurs en étoile blanches, jaunes, roses ou pourpres. Les fleurs apparaissent en juillet-août, puis forment des fruits oblongs, presque sphériques, très parfumés.

Semer l’anis

Cette herbacée annuelle se sème à partir de mars, hors des périodes de gelées. Dans les régions les plus fraîches, les semis débuteront plutôt en avril-mai. L’anis apprécie un sol léger, humifère, frais mais drainé. Pour le semer :

  • préparez votre terre en la désherbant, la ratissant et en ajoutant un peu de compost bien décomposé ;
  • semez en ligne en laissant 30-40 cm entre chaque ;
  • recouvrez légèrement vos graines d’1 cm de terre ;
  • arrosez en pluie fine ;
  • maintenez le sol humide jusqu’à la levée, comptez environ 15 jours ;
  • éclaircissez dès que les plantules ont quelques feuilles, veillez à garder 15 cm entre chaque.

Entretien

L’anis vert ne demande pas un grand entretien. Arrosez-le régulièrement de manière à garder un sol frais, mais pas détrempé. En cas de sécheresse, arrosez plus généreusement. En pot, laissez sécher le substrat en surface entre deux arrosages.

Récolter les graines d’anis

Ce sont bien les graines qui nous intéressent ! On les récolte par temps sec, après la floraison, quand les ombelles commencent à brunir (fin d’été, automne). Procédez lorsqu’elles changent de couleur et qu’elles deviennent jaune clair. Vous pouvez couper les tiges fleuries et les suspendre à l’envers (en bouquet, tête en bas) puis les laisser sécher ainsi, une semaine environ, dans un endroit aéré. Pour ne pas en perdre, placez un carton en-dessous, chargé de récupérer celles qui vont tomber au fur et à mesure. Si vous ne pouvez pas les accrocher, vous pouvez toujours les disposer sur du papier journal, à l’horizontale. Dans tous les cas, placez vos tiges dans une pièce aérée, sèche et sans soleil direct.
En secouant, les graines tomberont d’elles-mêmes. Étalez-les sur une surface propre, toujours dans un endroit bien aéré, et laissez-les sécher encore quelques jours : en effet, si le séchage est incomplet, elles se conserveront mal. 

Multiplication

Une fois les graines récoltées et sèches, vous pouvez en garder une partie à semer l’année suivante. La durée de conservation des graines d’anis vert est d’environ trois ans. Pensez à les conserver à l’abri de la lumière, dans une enveloppe ou un sachet par exemple.

Recettes à base d’anis

Consommer les grains séchés

N’hésitez pas à concocter un petit mélange de votre cru : grains d’anis, auquel vous pourrez ajouter fenouil, mais également angélique (qui se récolte de la même manière). Une petite pincée à la fin du repas suffira pour assurer une digestion légère. N’oubliez pas que d’autres grains condimentaires, présents dans la cuisine, ont des propriétés similaires : cardamome (les gousses étant plus grosses, on pourra les couper en quatre quartiers), carvi, coriandre, genièvre, moutarde (à faible dose !). Et contre la mauvaise haleine, pensez aussi à cette vieille astuce de grand-mère : croquez un grain de café !

Infusion à l’anis vert

Cette tisane facilite la digestion et soulage la toux, idéale après le repas du soir, avant une bonne nuit de sommeil. Pour la réaliser, mettez une cuillère à café de graines séchées dans un mortier et écrasez-les avec un pilon. Cela permet de libérer tous les principes actifs, une fois dans l’eau bouillante. Placez ensuite ces fruits séchés dans un sachet, puis dans une tasse. Versez de l’eau bouillante et laissez infuser 10 minutes. En cas de mal de gorge, n’hésitez pas à ajouter une cuillère à café de miel bio. Cette infusion peut être consommée quotidiennement.

 

Sylvie Hampikian

 

Mon julo - 594*164
À lire aussi

D’autres articles sur