Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Les châtaignes

© Joël Valentin
legende © Joël Valentin
Elles furent longtemps un aliment de disette, dans les Cévennes ou les Alpes du Sud. Mais les châtaignes méritent d’être reconsidérées pour leurs propriétés nutritives et gustatives.
Partager cet article :
|

On appelle châtaignes les fruits du châtaignier de nos forêts. Mais saviez-vous qu'on appelle marrons les plus grosses châtaignes (lorsqu'une seule graine se développe dans une bogue) ? A ne pas confondre avec les fruits du marronnier d'Inde – qu'on ne trouve que dans les villes ou les parcs – qui ne portent pas le plumet caractéristique… Bref. Dans nombre de régions, du Limousin aux Cévennes et à la Corse, nos aïeux les plus pauvres ont bien souvent dû leur survie hivernale à ces châtaignes et marrons séchés qu'ils récoltaient à l'automne. En effet, rares sont les fruits aussi nutritifs ! Source de minéraux (fer, phosphore, cuivre...) et de vitamines B et C, la châtaigne est surtout riche en amidon "résistant", c'est-à-dire digéré lentement et incomplètement : elle remplit l'estomac sans entraîner de pic de glycémie (indice glycémique 65, contre 85-90 pour la plupart des féculents). D'où son intérêt dans la prévention des maladies métaboliques, telles que diabète, hypercholestérolémie, obésité. En outre, la châtaigne bien cuite est tolérée par les intestins fragiles.

Farine polyvalente

Discrètement sucrée, la châtaigne s'emploie aussi bien en légume (cuite à la vapeur, à l'eau, en purée ou rôtie), que dans les desserts. Très fine, la farine de châtaigne peut remplacer tout ou partie de la farine de froment dans les crêpes et les gâteaux, auxquels elle apportera son délicieux arôme vanillé (essayez-la dans la clafoutis ou le quatre-quarts aux pommes). Les enfants apprécieront la crème de marrons maison, moins sucrée que celle du commerce : préparez une confiture avec 1 kg de marrons cuits et réduits en purée, un peu d'eau et environ 750 g de sucre pour une cuisson d'environ 15 minutes. Enfin, humectée avec de l'eau ou un hydrolat (eau florale), la farine de châtaigne donnera des masques de beauté très doux, à la fois purifiants et hydratants.

Envie d'en savoir plus sur d'autres fruits et plantes d'automne ? Voyez nos articles sur le cynorrhodon ou la pomme.

Syvie Hampikian
Rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Les 4 Saisons du jardin bio

Potager, verger, ornement, basse-cour, portraits de jardiniers... depuis plus de 30 ans, les 4 Saisons ont le bio pour Adn.

Au fil des saisons, la rédaction partage ses secrets et techniques pour un jardin productif et foisonnant.

Le magazine Les 4 Saisons du jardin bio, c'est aussi un lien fort avec ses lecteurs et des conseils pour une maison écologique et une alimentation saine.

Tous les deux mois, 100 pages d'informations, pour récolter des idées, du potager à la planète...

Découvrez le numéro en cours

-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

La santé naturelle avec les huiles essentielles

Livre La santé naturelle avec les huiles essentielles
Guy Avril

Un livre de référence pour se soigner au quotidien. Dans ce guide : 43 huiles essentielles majeures répertoriées, 200 pathologies abordées, et 200 formules de soins.

256 pages; (15 x 21 cm); 19,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante