Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Associations : ce qui marche et ne marche pas

© Jean-Jacques Raynal
legende © Jean-Jacques Raynal
Associer les cultures pour mieux occuper l’espace, récolter plus dans un espace restreint, désorienter les prédateurs… Le sujet est complexe, et certaines associations marchent mieux que d'autres.
Partager cet article :
|

La trilogie maïs-haricots-courges

La trilogie maïs, haricots et courges est l'une des associations les plus connues. Elle est tout d'abord intéressante en terme d'utilisation de l'espace : le maïs s'élance vers le ciel et sert de tuteur au haricot, alors que les courges servent de couvre-sol productif. D'autre part, les trois sont complémentaires dans leurs besoins alimentaires : le haricot est frugal, alors que les courges et le maïs, gourmands, profitent de la capacité du haricot à fixer l'azote de l'air dans le sol. Enfin, ces végétaux ont tous trois des besoins en eau élevés.

L'association tournesol-concombre-haricots nain reprend les principes de la trilogie maïs-haricots-courges. Il faut aider le concombre à grimper sur le tournesol en l'y attachant à intervalles réguliers.

Associer fèves, pois et pois chiches

L'association des légumineuses (fèves-pois-pois chiches) fonctionne également, même si elle présente un inconvénient pour ceux qui pratiquent les binages et sarclages selon le calendrier lunaire : si ce travail du sol est fait un jour "feuille", qui favorise les choux, ou un jour "fruit" pour donner une impulsion aux graines des fabacées, l'une des cultures se trouve lésée.

Légumes et fleurs

Au centre Terre vivante, Yves Perrin associe choux et cosmos. © Jean-Jacques Raynal

Les choux apprécient la compagnie des cosmos ou astéracées. Ces dernières perturbent les piérides, ces papillons blancs dont les chenilles dévorent les choux. Concurrencés par les autres papillons attirés par les fleurs, les piérides se font moins nombreuses ; étant blanches, elles sont également plus facilement repérables, ce qui laisse le temps d'intervenir avant que l'infestation ne soit étendue à plusieurs plants. Il suffit de ramasser les chenilles à la main et de les brûler, voire d'arracher le chou. 

Tomates et œillets d'Inde (ou tagète minuta) : l'une des associations les plus efficaces. Les racines des œillets sont réellement efficaces contre les nématodes, de microscopiques vers blancs qui s'attaquent aux racines des tomates.

Josiane Goepfert

L'expérience du Centre Terre Vivante

Le poireau préfère les fraises : tel est le titre de l'un des ouvrages les plus vendus de Terre vivante. Sur cette association, les avis sont partagés. Selon Yves Perrin, jardinier en chef des jardins du centre Terre vivante, en Isère, elle marche : les aillacées, famille dont fait partie le poireau, ont des vertus répulsives. Il préfère néanmoins installer de la ciboulette plutôt que des poireaux parmi ses fraisiers. Josiane Goepfert, du Potager d'une curieuse, dans le Doubs, a connu, quant à elle, des échecs : elle a tenté fraises et ail, mais les fraises ont besoin d'eau et l'ail n'a pas supporté, puis le poireau par lequel elle a voulu le remplacer a été particulièrement chétif cette année-là. 

Carotte et oignon : là aussi, les avis sont partagés. Au centre Terre vivante, Yves Perrin la pratique depuis dix ans et n'a jamais ni mouche de l'oignon, ni mouche de la carotte. Josiane Goepfert n'a, elle, eu aucun succès avec cette association.

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Le poireau préfère les fraises Le poireau préfère les fraises
Hans Wagner

L'outil de base de tous les jardiniers bio !
Livre Plantes compagnes au potager bio Plantes compagnes au potager bio
Sandra Lefrançois
Jean-Paul Thorez

Le guide de référence pour tout savoir sur le principe des cultures associées : ce qui marche, ce qui ne fonctionne pas, et ce qui vous reste à tester !
Feuilleter le catalogue

Stage Terre vivante

Jardiner sans dépenser

Recycler, multiplier, récupérer, conserver...
Tous les trucs et astuces pour un jardin économe... et qui peut offrir l'abondance !

Notre sélection de livres

Le poireau préfère les fraises

Livre Le poireau préfère les fraises
les meilleures associations de plantes
Hans Wagner

L'outil de base de tous les jardiniers bio !

112 pages; (15 x 21 cm); 14,70 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante