Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Le cynorrhodon, idéal pour l'hiver

©J. Valentin
legende ©J. Valentin
Une fois ôtés ses poils urticants, le “gratte-cul” se mange et se prête à des décoctions. Un véritable cocktail de vitamine C, efficace contre les petites affections du quotidien !
Partager cet article :
|

Usages et propriétés

Le "gratte-cul", fruit de l'églantier ou rosier sauvage, porte le doux nom de cynorrhodon, qui désigne aussi le fruit des rosiers cultivés. Les fruits non toxiques des rosiers d'ornement peuvent être employés au même titre que les "gratte-cul", à condition bien sûr, qu'ils soient issus de rosiers non traités ou entretenus selon les règles du jardin bio. Certaines espèces sont particulièrement appréciées pour leurs fruits : Rosa rugosa, R. glauca, R. moyesii, R. carolina. On peut citer notamment quelques variétés anciennes comme ‘Roseraie de l'Haÿ' ou ‘Blanc double de Coubert'.
Le cynorrhodon est avant tout une excellente source de vitamine C, qui résiste bien à la cuisson et encore mieux au séchage. Il apporte aussi des vitamines B, du bétacarotène, d'autres antioxydants (rutine) et des minéraux.
Toutefois, le cœur contient des poils urticants ("poil à gratter") qui peuvent irriter le tube digestif et qu'il faut retirer en ouvrant et vidant les fruits, ce qui rend leur préparation quelque peu fastidieuse. Mais vos efforts seront récompensés car ils contribuent à prévenir rhumes et affections grippales. Ils ont également des vertus antifatigue, diurétiques et antidiarrhéiques.

Petite recette

Une ou deux fois par jour avant la saison hivernale, buvez une décoction de cynorrhodons, à raison de trois à quatre fruits par tasse ; laissez frémir cinq minutes. Si vous n'avez pas retiré le cœur des fruits, il faudra passer cette tisane à travers un filtre en papier pour éliminer les poils.Vous obtiendrez une excellente synergie en les associant à du thym et de l'échinacée pourpre.

Sylvie Hampikian, expert en pharmaco-toxicologie

Stage Terre vivante

Potions maison pour petits bobos

Plantain, calendula, hélychryse... des plantes du jardin et de la nature très utiles au quotidien pour soulager les petits maux bénins. Le temps d'un stage, découvrez comment les utiliser, avec notre ‘'sorcière'' maison !

-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

La santé naturelle avec les huiles essentielles

Livre La santé naturelle avec les huiles essentielles
Guy Avril

Un livre de référence pour se soigner au quotidien. Dans ce guide : 43 huiles essentielles majeures répertoriées, 200 pathologies abordées, et 200 formules de soins.

256 pages; (15 x 21 cm); 19,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante