L’échinacée pourpre : culture, bienfaits et recettes

Article publié le
Plante précieuse des Amérindiens, l’échinacée pourpre est utile contre le rhume. À consommer en infusion, pour éviter les infections respiratoires et urinaires.
echinacea purpurea

L’échinacée pourpre se distingue par sa tige érigée et ses fleurs en capitules, dont la couleur diffère selon les variétés.

Il existe neuf variétés d’échinacée pourpre, une vivace que lon appelle parfois rudbeckia pourpre (bien que les rudbeckias soient un genre différent). Ces plantes forment des souches épaisses aux rhizomes courts, desquelles partent des tiges érigées et velues. Elles sont surmontées par de généreuses fleurs en capitules, rouges, roses, orange, blanches, jaunes ou violettes.

Usages et bienfaits

Pour le jardinier, les échinacées font figure de simples fleurs d’ornement, aux allures de grandes marguerites multicolores. Pourtant, depuis des siècles, ce sont des plantes médicinales majeures pour les Amérindiens. Echinacea pallida, Echinacea angustifolia et, surtout, Echinacea purpurea, aux splendides fleurs roses, sont aujourd’hui très réputées aux États-Unis, au Canada et en Allemagne, notamment pour leurs effets préventifs, voire curatifs, sur les rhumes et les affections grippales. Elles ont aussi des propriétés cicatrisantes, comparables à celles du souci (ou calendula). En usage interne, on recommande l’espèce Echinacea purpurea, sous forme d’infusion de fleurs, de feuilles et même de racines.

Espèces et variétés

Echinacea purpurea

  • Echinacea purpurea ‘Leuchtstern’ : capitules rouge pourpré, 60-80 cm de hauteur ;
  • Echinacea purpurea ‘White Lustre’ : capitules blanc crème sur disque brun, 60-80 cm de hauteur ;
  • Echinacea purpurea ‘Magnus’ : grandes capitules roses sur disque orange foncé ;
  • Echinacea purpurea ‘Robert Bloom’ : disque brun opulent et capitules roses ;
  • Echinacea purpurea ‘Sonnenlachs’ : disque brun et capitules rose carmin ;
  • Echinacea purpurea ‘The King’ : disque ovale brun orangé, capitules rose violette ;
  • Echinacea purpurea ‘Lustre Hybrids’ : capitules blanches ou pourpres, 80-120 cm de hauteur ;
  • Echinacea purpurea ‘White Swan’ : disque brun orangé, capitules blanches, jusqu’à 60 cm de hauteur.

Echinacea angustifolia

Cette espèce est composée d’un disque brun orangé autour duquel sont organisées des capitules roses, pourpres ou blanches. Cette espèce mesure entre 0,80 mètre et 1,20 mètre de haut et s’étend sur 45 cm de large.

Où et quand planter l’échinacée pourpre ?

L’échinacée pourpre a une préférence pour les sols riches, frais et drainés. Toutefois, cette vivace n’est pas difficile, elle poussera un peu partout. Elle supporte aussi bien des épisodes de sécheresse que des hivers froids. Elle aura une place de choix au cœur d’un massif qu’elle saura égayer avec sa floraison longue, de juin à septembre. Elle peut aussi être plantée en pot, pour orner un balcon ou une terrasse. On plante l’échinacée toute l’année, hors période de gel, soit d’avril-mai à octobre-novembre, selon la région.

Plantation, mode d’emploi

Il est possible de semer l’échinacée en suivant le procédé habituel : sous abri à partir de mars et en pleine terre dès le mois de mai. Mais la plupart du temps, c’est en godet que la plante est vendue. Voici comment procéder pour sa plantation :

  • Mettez la motte dans une bassine d’eau.
  • Creusez un trou deux fois plus large et plus profond que la motte.
  • Si votre sol est trop humide, coupez-le avec du sable ; s’il est trop sec, ajoutez un peu de tourbe.
  • Ajoutez une poignée de compost à votre substrat.
  • Disposez une couche de billes d’argile au fond du trou.
  • Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  • Rebouchez, tassez et arrosez.

Entretien

Deux apports de compost par an (printemps et automne) promettent une belle floraison. En été, en cas de fortes chaleurs, arrosez puis paillez.

Récolte des racines

Ce sont les racines qui, traditionnellement, sont utilisées dans les tisanes. Pour en récolter, agissez à l’automne, au bout de la 3e ou 4e année, en divisant la souche. Après l’avoir déterrée et l’avoir coupé en deux parties avec la bêche, replantez une partie et récoltez les racines de l’autre. Il faudra ensuite faire sécher les racines, puis les réduire en poudre.

Recettes

Tisane aux racines d’échinacée

Laissez infuser durant 10 minutes une cuillère à café de racines ou de parties aériennes séchées dans une tasse d’eau bouillante. On emploie cette infusion principalement l’hiver, sous forme de cure (jusqu’à 4 tasses par jour), pour contribuer au traitement et à la prévention des infections des voies respiratoires et des voies urinaires. L’allergie à l’échinacée est rare. Attention toutefois si vous êtes allergique aux composées (asté­racées).

Sirop aux racines d’échinacée

Ce sirop stimulant s’utilise en cure pour éviter les maladies hivernales. Consommez 1 cuillère à soupe, deux fois par jour durant 1,5 mois. Voici comment le préparer.

  • Mettez 40 grammes de racines d’échinacée dans 400 ml d’eau.
  • Portez à ébullition et maintenez pendant 10 minutes.
  • Laissez refroidir.
  • Filtrez.
  • Ajoutez 400 grammes de sucre, mélangez et chauffez : le sucre doit fondre.
  • Continuez de mélanger jusqu’à ce que la texture épaississe.
  • Laissez refroidir.
  • Versez dans des petites bouteilles.

 

Sylvie Hampikian