Terrine d’aubergines aux olives noires et son coulis

Article publié le
Une entrée élaborée qui fleure bon la Provence, avec l’alliance des aubergines et des olives, agrémentée du parfum d’un coulis de tomates.
Aubergine, tomates et oignon sur un plan de travail

Ingrédients

Terrine

Pour 6 personnes :

  • 1 kg d’aubergines ;
  • 180 grammes d’olives noires dénoyautées ;
  • 6 œufs ;
  • 20 cl de crème fraîche ;
  • huile ;
  • sel et poivre.

Coulis

  • 800 grammes de tomates 
  • 2 gros oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 1 bouquet de basilic
  • ½ bouquet de persil plat
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Recette

Préchauffez le four à 210 °C.
Rincez les aubergines, épongez-les et posez-les sur la grille du four. Ensuite, faites cuire 40 minutes environ, jusqu’à pouvoir facilement enfoncer une pointe de couteau dans la chair. Coupez-les en deux, retirez la pulpe avec une cuillère en raclant la peau. Déposez la chair dans le bol d’un mixeur et réduisez-la en purée. Laissez refroidir.
Égouttez soigneusement les olives, puis, hachez-les grossièrement.

Dans un saladier, mélangez avec le fouet, les œufs entiers, la crème fraîche, la pulpe des aubergines et les olives noires hachées. Salez et poivrez.
Préchauffez le four à 150 °C.
Huilez le moule, remplissez de la préparation et faites cuire au bain-marie 1 heure au four. Vérifiez la cuisson en piquant avec une lame de couteau. Lorsqu’elle reste sèche, la terrine est cuite. Laissez-la refroidir dans le four éteint, porte entrouverte, puis mettez-la au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.

Pendant la cuisson, préparez le coulis.
Pelez et épépinez les tomates, concassez. Aussi, pelez et hachez les oignons et l’ail, faites-les rissoler dans l’huile d’olive. Lorsqu’ils sont blonds, ajoutez la pulpe des tomates, salez et poivrez, et laissez cuire 20 minutes environ. Mixez la sauce, salez, poivrez et ajoutez les herbes fraîches ciselées.
Réservez au réfrigérateur. Au moment de servir, démoulez la terrine sur un plat long et dégustez très frais avec le coulis de tomates.

Un jardinier amateur bio, membre de l’association Côté jardins

Livres de Terre vivante

Laisser un commentaire