Culture de l’aubergine : plantation, entretien et récolte

Article publié le
Elle garnit les tables d'été de sa chair savoureuse. Tantôt allongée, dodue, violette ou blanche, l’aubergine apprécie la chaleur et le soleil. Découvrez comment réussir sa culture.
Aubergine à la peau noire

| Pixabay

Cette vivace que l’on cultive pour ses fruits est originaire d’Inde. Son port dressé s’appuie souvent sur un tuteur pour que ses tiges ne croulent pas sous le poids de ses fruits généreux. L’aubergine a de grandes feuilles ovales, recouvertes d’un duvet presque un peu piquant. Entre juin et septembre, elle dévoile des fleurs violettes et blanches en forme de trompettes. En fin d’été, ce sont les fruits que l’on récolte. Ils prennent une apparence différente selon la variété et un goût plus ou moins prononcé.

 

Espèces et variétés de Solanum melongena

Il existe de nombreux cultivars du Solanum melongena. Le plus répandu est ‘Violette de Barbentane’ qui dispose d’une chair ferme et blanche, d’une peau violette lustrée et d’une forme allongée. La variété ‘Dourga’ ne passe pas inaperçue avec sa robe d’un blanc éclatant. Résistante aux maladies, elle offre des saveurs plus sucrées que ses cousines violettes. Chez les blanches, on note aussi la ‘Blanche ronde à œuf’ qui, comme son nom l’indique, ressemble à un œuf. Avec son port compact, elle se prête bien à la culture en bac. Certains cultivars sont même zébrés, à l’image de l’aubergine ‘Rania’ qui se distingue par une couleur violette striée de blanc. Productive et précoce, sa chair est douce et fondante.

 

Plantation et semis de l’aubergine

Où la placer ?

Ce n’est pas pour rien que l’aubergine fait partie des légumes du soleil ! Elle aime la chaleur et le soleil et apprécie être à l’abri des vents. Un sol drainé, frais et riche lui convient parfaitement.

Quand et comment ?

Semis

Procédez dès mi-février sous abri, afin de pouvoir repiquer une fois la terre réchauffée.

  1. Choisissez bien votre terreau : si vous utilisez un terreau bas de gamme, ajoutez au moins 1/3 de compost. Vous pouvez aussi prendre de la terre de jardin et du compost (moitié-moitié), ou n’utiliser que du compost (mais il en faudra beaucoup !). Mettez votre substrat dans une caissette ou dans des godets. Certains mettent une couche de drainage au fond (billes d’argile ou gravier), mais c’est optionnel.
  2. Déposez plusieurs graines, en les espaçant de 2-3 cm, et recouvrez-les d’une fine couche de substrat (1 cm environ).
  3. Arrosez en vaporisant de l’eau.
  4. Conservez vos graines à un emplacement lumineux mais sans soleil direct, sous au moins 23-25 °C.
  5. Dès que les jeunes plantules comptent 5 feuilles, éclaircissez en ne gardant que le plant le plus vigoureux par godet.
  6. Vous pourrez repiquer en pleine terre en mai, une fois le risque de gelées écarté.

Plantation

Aux alentours de mi-mai, après les saints de glace et si les nuits ne sont plus fraîches, il est temps de planter vos godets, préalablement semés ou achetés. Pour cela, veillez à espacer les plants de 60 cm pour éviter l’apparition d’éventuelles maladies. Creusez un trou légèrement plus large et plus profond que la motte ; placez-y la motte et rebouchez.
Arrosez copieusement.
Mettez une petite pelletée de compost en surface et paillez abondamment avec ce que vous avez sous la main – broyat, paille, feuilles mortes, etc.

Associations de culture

Les soucis, les pois, l’estragon et le persil sont de bons voisins pour l’aubergine car ils éloignent certains de ses nuisibles. En revanche, on évite de planter l’aubergine auprès des oignons, pommes de terre et tomates.

 

Entretien et soins

L’aubergine demande un arrosage régulier afin que le sol reste frais. Attention à ne pas arroser trop copieusement trop souvent, au risque de voir des maladies cryptogamiques se développer. Le paillage permet de préserver l’humidité du sol. Ce légume-fruit étant gourmand en potasse, vous pouvez appliquer du purin de consoude chaque semaine, au moment de l’arrosage, au pied de vos aubergines. Riche en potassium, il va booster la récolte. Une autre possibilité consiste à faire un apport de potasse organique au moment de la plantation.

 

Tailler pour une bonne production

Il est courant de tailler l’aubergine, pour hâter l’apparition de fruits. Pour cela, en été, il convient de couper la tige principale juste au-dessus de la deuxième fleur. Au lieu de se développer en hauteur, l’aubergine va créer des rameaux secondaires. Gardez-en seulement 3-4, afin que la sève se concentre sur ces derniers qui vont être porteurs de fleurs et de fruits.

 

Teropaipai - Autopromo

 

Maladies et nuisibles

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Oïdium

Feutrage blanc sur les feuilles et les tiges

  • Ne pas mouiller le feuillage
  • Éliminer les parties concernées
  • Pulvérisation de décoction de prêle
  • Pulvérisation de soufre sur les parties concernées

Mildiou

Taches verdâtres et brunâtres sur les feuilles et les fruits qui finissent par pourrir

  • Ne pas mouiller le feuillage
  • Décoction de prêle en prévention
  • Bouillie bordelaise

Botrytis

Duvet grisâtre sur les feuilles, les tiges et les fruits

  • Ne pas mouiller le feuillage
  • Aérer
  • Supprimer les parties atteintes

Verticiliose

Feuilles qui jaunissent ; la plante est affaiblie

  • Décoction de prêle en prévention
  • Supprimer les parties atteintes
  • Rotation de culture sur 3 ans

Pucerons

Pucerons visibles sur le revers des feuilles et sur les tiges, feuilles qui s’enroulent

  • Sous abri, installation d’un filet à mailles fines
  • Pulvérisation d’un purin de fougère, lavande ou tanaisie
  • Pièges jaunes englués

Doryphore

Feuilles grignotées par des larves roses

  • Surveiller et ramasser les adultes, ainsi que les larves sous les feuilles
  • Traitement à base de pyrèthre végétal

Aleurodes

Insectes blancs qui s’envolent en nuées

  • Pulvérisation d’un purin de fougère, lavande ou tanaisie
  • Pièges englués

 

Récolte et conservation

On cueille les premières aubergines en juillet-août selon les régions. Il vous suffit de les couper au niveau de la tige au fur et à mesure des besoins. L’aubergine se consomme rapidement. Elle se conserve au frais pendant quelques jours, ou se congèle une fois cuite.

 

Multiplication de l’aubergine

Pour multiplier l’aubergine, c’est simple ! Comme pour la tomate, il suffit de récupérer les graines contenues dans le fruit. Pour cela, vérifiez au préalable que vos légumes ne sont pas des hybrides F1 qui ne permettent pas de récolter ses propres graines, et d’avoir un résultat satisfaisant. Pour recueillir les graines, récoltez une aubergine bien mûre et coupez-la dans le sens de la longueur. Récupérez les petites graines et rincez-les avant de les sécher. Laissez-les sécher encore pendant une semaine sur un essuie-tout au soleil.

 

Audrey Chéritel

D’autres articles sur