Comment cultiver la rhubarbe dans le potager ?

Article publié le
Ses longs pétioles acidulés sont cuisinés en dessert ou en accompagnement. Tartes, compotes, crumble et autres confitures prennent alors un délicieux parfum. Découvrez comment cultiver la rhubarbe dans votre potager !
Plant de rhubarbe rouge

Bien que connue depuis l’antiquité, la rhubarbe a commencé à être cultivé comme un légume au potager au milieu du XVIII ème siècle. 
|

La rhubarbe est origine d’Asie où elle est cultivée pour ses vertus médicinales depuis 5000 ans. Elle arriva en Europe par la route de la soie, importée par Guillaume de Rubrouck, avant d’être remarquée par Marco Polo. D’abord cantonnée aux plantes médicinales, la rhubarbe fut cultivée en tant que plante potagère à partir du XVIIIe siècle. Cette plante vivace est caractérisée par de grandes feuilles mesurant entre 30 et 50cm de diamètre. En forme de cœur, ces feuilles charnues ont des contours légèrement ondulés. Ce sont ses longs pétioles verts ou rouges que l’on consomme.

Variétés de Rhubarbe (Rheum)

La rhubarbe fait partie de la famille des polygonacées, comme l’oseille et la renouée. Voici une sélection de variétés :

  • Rheum rhabarbarum ‘Victoria’ : les pétioles de cette variété ont une saveur acidulée. Ils sont cuisinés en confiture, en compote et en tarte. Les feuilles de la rhubarbe servent également à traiter la gomme des fruitiers.
  • Rhubarbe à cotes : les côtes sont aussi bien utilisées en dessert qu’en accompagnement de poissons ou de viandes. Elle atteint jusqu’à 1,5m de haut.
  • Rheum rhabarbarum ‘Glaskins Perpetual’ : cette variété forme de longs pétioles rouge vif, parfumés et juteux. Pousse rapidement.

Semis de la rhubarbe

Où et quand semer ?

La rhubarbe se plait dans un sol frais, meuble, profond et riche. Rustique, elle supporte bien le froid (jusqu’à -20°C) mais redoute les fortes chaleurs. Aussi, plantez-la plutôt à une exposition partiellement ombragée. Le semis a lieu soit, en avril-mai en pépinière, soit, en août-septembre sous châssis froid.

Comment semer la rhubarbe ?

  1. En pépinière ou sous châssis, préparez votre substrat en retirant les cailloux et les adventices. Passez éventuellement un petit coup de râteau.
  2. Semez clair, tous les 10cm, recouvrez d’une fine couche de terre et arrosez en pluie fine.
  3. En pépinière, lorsque les jeunes plants ont quelques feuilles, éclaircissez à 25cm. Sous châssis, c’est le moment de repiquer les plantules en godets individuels tout en les gardant sous abri.
  4. Gardez ainsi vos semis tout l’hiver en arrosant régulièrement afin que le substrat reste frais.
  5. En mars-avril de l’année suivante, repiquez en pleine terre en laissant 1m entre chaque plant.
  6. Il faudra attendre un an pour faire votre première récolte.

Comment planter la rhubarbe ?

Vous pouvez aussi zapper l’étape semis et planter directement la rhubarbe en motte. Pour cela, pensez à enrichir le sol avec du compost. Creusez un trou de la taille de la motte et griffez les contours, afin que la rhubarbe s’enracine facilement. Mettez la motte dans le trou, rebouchez, tassez et arrosez copieusement.

Entretien et soins

La rhubarbe est plutôt facile à vivre, il faut seulement qu’elle ait un substrat frais et riche. Pour cela, réalisez un apport de compost une fois par an à l’automne. Arrosez régulièrement pendant la belle saison, de manière à ce que le sol soit frais mais pas détrempé. N’hésitez pas à pailler le pied pour garder la fraîcheur. Dès que des fleurs apparaissent, coupez-les.

Maladies et nuisibles

La rhubarbe est sensible à la rouille. Cette maladie forme des taches orange sur les tiges et les feuilles et freine la croissance de la plante. En prévention, prenez garde à ne pas arroser le feuillage. Pour lutter contre, supprimez et brûlez les parties atteintes et pulvérisez une décoction de prêle.

Récolte et conservation

La récolte a lieu une première fois en mai-juin et une seconde en été ou en septembre-octobre, selon le climat. L’idéal est de la consommer fraîche, mais vous pouvez aussi la congeler pour la consommer à un autre moment dans l’année !

Multiplication de la rhubarbe

Cette plante vivace peut être multipliée par division des touffes, une méthode plus fiable que le semis concernant la rhubarbe. Au printemps, une fois que le plant est âgé de 3-4 ans, sortez-le de terre. À l’aide d’une bêche, scindez la motte en deux parties. Pralinez les racines avant de replanter chaque éclat à un endroit différent. Tassez et arrosez.

Comment réaliser du purin de rhubarbe ?

Étant donné que l’on ne consomme pas les feuilles de la rhubarbe, autant en faire du purin ! Comptez 1,5kg de feuilles fraîches pour 10L d’eau. Mettez les 10L d’eau dans un contenant puis ajoutez la rhubarbe. N’hésitez pas à placer les feuilles hachées dans un filet à mailles très fines, cela vous évitera l’étape du filtrage. Couvrez l’ensemble avec un linge pour que les insectes ne viennent pas s’y baigner. Tous les jours, remuez votre mixture avec un bâton, des bulles apparaissent alors à la surface. Votre purin est prêt une fois que vous n’apercevez plus de bulles. Il ne vous reste plus qu’à le verser dans des bouteilles et à les ranger dans un endroit frais et sans lumière.

À quoi sert le purin de rhubarbe ?

Cet insecticide est toxique alors mettez des gants lorsque vous l’employez. Il s’utilise contre les insectes nuisibles du jardin en pulvérisation, dilué dans de l’eau (1/5e de purin pour 4/5e d’eau). Les pucerons, les mouches, la teigne du poireau et les limaces sont sensibles à cette solution, à renouveler tous les 15 jours si besoin.

 

Audrey Chéritel

 

Brouillon auto

D'autres articles sur