Recettes détox savoureuses pour purifier le corps

Article publié le
Fatigue, stress, surpoids... le corps a besoin de se reposer et se régénérer. Une cure détox peut être indiquée sur une seule journée (après quelques excès) ou pendant plusieurs semaines (pour une vraie revitalisation). Voici quatre recettes extraites du livre Mes recettes détox super-gourmandes ! du Dr Guy Avril et de Marie Chioca, pour retrouver la forme et le sourire.
Recettes détox savoureuses pour purifier le corps

M. Chioca |

Les recettes sont extraites du livre Mes recettes détox super-gourmandes ! du Dr Guy Avril et de Marie Chioca.

Jus frais de carotte, pomelo, fenouil et citron

Rafraîchissant et délicieux, ce jus d’une saveur parfaitement équilibrée (à la fois légèrement sucrée et acidulée) est une petite « bombe » en vitamines, avec une action détoxifiante très marquée grâce à l’association de 4 végétaux, si bienfaisants pour le foie.

Préparation : 5 minutes.
Quantité : pour 2 grands verres.

Carotte, pomelo, fenouil et citron sur une planche de travail à côté d'un verre rempli de jus

M. Chioca |

Ingrédients 

  • 1 pomelo bio de Corse ;
  • 1 gros citron bio ;
  • 1 carotte bio ;
  • 1 fenouil bio.

Recette

Épluchez le pomelo et le citron. Les couper en gros quartiers. Puis, brossez la carotte sous l’eau et la détailler en gros tronçons de 5 cm environ.

Lavez le fenouil et le recouper en morceaux de 3-4 cm. Puis, passez tous les ingrédients à l’extracteur ou à la centrifugeuse. Mélangez et servir aussitôt.

Variante : en hiver, vous pouvez remplacer le pomelo par une orange et le fenouil par un peu de céleri branche.

Wok de poulet, poireaux et torsades aux lentilles corail

Simplissime et rapide à cuisiner, ce plat est vraiment très savoureux ! Pour obtenir une texture à la fois fondante et légèrement caramélisée, l’idéal est d’utiliser un grand wok en fonte. À défaut, procédez à la cocotte ou à la sauteuse mais attention, l’inox a tendance à accrocher un peu plus que la fonte.

Préparation : 10 minutes.
Cuisson : 15 minutes.
Quantités : pour 2 personnes. 

Saladier contenant un mélange du poulet, poireaux et torsades aux lentilles corail

M. Chioca |

Ingrédients

  • 200 grammes de filets de poulet bio ;
  • 1 oignon ;
  • 3 poireaux ;
  • 200 grammes de torsades aux lentilles corail (en magasin bio) ;
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive ;
  • Poivre 5 baies ;
  • Sel.

Recette

Épluchez et émincez l’oignon et les poireaux. Juste après, faites chauffer doucement l’huile dans le wok (sans la faire fumer). Puis, y mettre à fondre l’oignon et les poireaux, à feu assez doux, avec le poulet coupé en aiguillettes.

Salez en début de cuisson, car cela aide les poireaux et les oignons à exprimer leurs sucs naturels et évite au plat d’attacher. Mais, ne poivrez qu’au dernier moment. Mélangez de temps en temps à l’aide d’une cuillère en bois, et posez un couvercle sur le wok.

Pendant ce temps, faites cuire les torsades à l’eau bouillante salée, puis les égoutter. Quand les légumes et le poulet présentent de discrètes notes de caramélisation des sucs, et que les poireaux sont bien tendres, ajoutez les torsades. Poivrez, mélangez et servir aussitôt.

Conseil : vous pouvez parfaitement préparer cette recette lorsque vous recevez, car malgré sa simplicité, elle est tout à fait délicieuse ! N’hésitez pas à ajouter une petite touche de piment d’Espelette avant de servir, ainsi que quelques baies roses froissées : cela apportera autant de couleur que de saveur à votre plat.

Kéfir au citron frais et touche de miel

Très riche en ferments probiotiques si favorables à une bonne santé intestinale, le kéfir de fruits (à ne pas confondre avec le kéfir de lait) permet d’obtenir une boisson naturellement pétillante, douce mais peu sucrée, très rafraîchissante. De par son effet purifiant et détoxifiant, le kéfir est réputé soigner beaucoup de troubles dont certaines maladies de peau, parfois difficiles à traiter.

Préparation : quelques minutes, à commencer la veille.
Quantité : pour 1,5 l de boisson. 

Recettes détox

M. Chioca |

Ingrédients

  • 4 grosses cuillères en bois de grains de kéfir actifs ;
  • 1,5 litre d’eau filtrée ;
  • ½ citron bio ;
  • 2 figues sèches ;
  • 4 cuillères à soupe de miel liquide d’acacia ou 3 cuillères à soupe de sirop d’agave.

Recette

La veille, mettre les grains de kéfir dans un grand bocal en verre.

Ajoutez l’eau, le citron coupé en rondelles, les figues coupées en deux et le miel. Bien mélanger à la cuillère en bois (ou en plastique mais pas en métal). Puis, couvrir le pot avec une gaze ou un linge maintenu avec une ficelle.

Laissez fermenter pendant 24 heures à température ambiante, puis filtrez au travers d’un filtre perpétuel à café (en plastique) et mettre en bouteille. Cette boisson très rafraîchissante se conserve plusieurs jours au réfrigérateur.

Bien nourris et entretenus, les grains de kéfir se conservent indéfiniment et se multiplient même, au point de pouvoir être distribués à l’entourage. Pour cela, une fois la boisson filtrée, transférez les grains de kéfir dans un pot en verre. Ajoutez 2 cuillères à soupe de sucre de canne roux ou complet, et un peu d’eau froide. Mélangez, fermez le pot et le ranger au réfrigérateur. Ainsi nourri et en « hibernation », le kéfir se conserve 15 jours sans problème et reste très actif.

Si les grains ne se multiplient pas et deviennent plus petits, c’est qu’ils manquent de “nourriture” : il faut alors ajouter un peu plus de sucre de canne dans le pot.

Ne mettez jamais de métal en contact avec le kéfir. Si vous débutez, allez-y doucement pour habituer votre corps et éviter les réactions éliminatoires. Notamment, les deux ou trois premiers jours, ne prenez qu’un demi-verre. Puis, un verre par jour pendant les dix jours suivants. Passez ensuite à deux verres, en allant jusqu’à trois verres si tout se passe bien.

 

 

Paëlla express aux pousses d’épinards

D’un point de vue nutritionnel, on est proche ici du plat idéal : une céréale complète, une légumineuse, des légumes crus et cuits, plus une petite portion de protéines animales de qualité. Vous pourrez donc servir ce plat festif et raffiné pour recevoir vos amis sans déroger d’un iota aux règles de votre cure.

Préparation : 10 minutes.
Cuisson : 15 à 20 minutes.
Quantités : pour 6 personnes. 

Assiette remplie de riz thaï, filet de poulet, crevettes, petits pois et pousses d'épinards

M. Chioca |

Ingrédients

  • 500 grammes de riz thaï ou basmati complet ;
  • 200 grammes de filets de poulet bio, coupés en petits cubes ;
  • 6 crevettes bio ou sauvages ;
  • 100 grammes de calmars ou d’encornets ;
  • 4 oignons tiges ;
  • 2 poignées de petits pois bio surgelés ;
  • 1 bonne poignée de coques ;
  • 1 bonne poignée de moules du bouchot ;
  • 6 cuillères à soupe d’huile d’olive ;
  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinards rincées et essorées ;
  • Quelques brins de ciboulette ;
  • Poivre du moulin ;
  • Sel.

Recette

Mettre à cuire le riz dans une grande casserole d’eau bouillante salée pendant 10 minutes précises (pas de cuisson pilaf, cela évite de faire surchauffer l’huile).

Faire revenir doucement le poulet, les crevettes, les calmars et les oignons tiges finement émincés dans une grande poêle ou dans un wok avec 4 cuillères à soupe d’huile d’olive. Salez et poivrez.

Quand tout est bien doré, jetez les petits pois dans la poêle pour 5 minutes précises (ils doivent rester croquants). Terminez en jetant les coques et les moules dans le wok, et éteindre le feu dès qu’elles sont bien ouvertes.

Quand le riz est cuit, ajoutez l’huile d’olive restante, puis la garniture poêlée et les jeunes pousses d’épinards crues. Enfin, saupoudrez de ciboulette ciselée, mélangez, et servir tiède.

Chlorophylle et taurine à gogo : riches en chlorophylle, les épinards protègent le foie et purifient le sang. Il faut les choisir absolument en bio car lorsqu’ils sont traités, ils accumulent les nitrates. Quant aux crustacés (crevettes, coques, moules…), ils sont riches en taurine, une substance hépato-protectrice qui fait parfois un peu défaut lorsque l’on adopte une alimentation pauvre en viande. Deux bonnes raisons pour mettre ce délicieux plat au menu lors d’une cure détox.

 

Dr Guy Avril et Marie Chioca

À lire aussi
Pavé A - Ardelaine - Juin/juillet 2022