Les multiples usages du vinaigre blanc

Article publié le
Entretenir la maison avec des produits qui peuvent être nocifs pour nous et notre environnement, c’est un peu dommage, non ? Surtout lorsque tant de produits courants, sains et efficaces, sont à portée de main. Parmi eux, l'incontournable vinaigre blanc.
Un bol rempli de vinaigre

Le vinaigre blanc est un peu le “produit magique” de l’entretien écologique de la maison.
E. Ochel |

L’air des maisons, on le sait, peut s’avérer chargé de substances indésirables. Les produits d’entretien “modernes” ne sont pas seuls incriminés dans cette pollution intérieure, mais ils y contribuent largement : solvants volatils, parfums de synthèse, aérosols… Nombre de ces molécules sont également irritantes ou toxiques par contact (formaldéhyde, acétone, éthers de glycol…). L’impact environnemental est lui aussi considérable : production par la chimie lourde, pollution de l’eau par les déchets, et excès d’emballages. Les lingettes, inutiles et coûteuses, en sont un exemple caricatural. Pourtant, quelques produits polyvalents, qui ont fait leurs preuves par le passé, peuvent remplacer avantageusement la gamme pléthorique des produits industriels. Ces piliers du “ménage sain” sont le savon de Marseille, le savon noir, l’argile, le bicarbonate de soude, le sel fin et, par-dessus tout, l’indispensable vinaigre !

Le vinaigre blanc : mini-prix, mais il fait le maximum

Les vinaigres de qualité sont issus de sources “nobles” (vin, cidre, miel), tandis que le vinaigre blanc provient de glucose “bas de gamme”, sous-produit de l’industrie du sucre ou du bois. Les vinaigres blancs du commerce contiennent 5 à 6 % d’acide acétique. Concernant leur  pH, il est d’environ de 2,4 (équivalent au pH du citron). Le vinaigre blanc, également appelé vinaigre d’alcool ou vinaigre cristal, n’est donc pas la “Rolls” des vinaigres. Ce qui explique son prix modique, de l’ordre de 0,50 € le litre. Pourtant, ses atouts sont multiples : il est non toxique, dépourvu d’additifs inutiles, entièrement biodégradable et non polluant. Il est peu conseillé pour la cuisine, la thérapeutique et la cosmétique. Toutefois, il convient parfaitement aux usages domestiques, pour lesquels il remplace un nombre incroyable de produits : liquide pour vitres, assouplissant, détachant, détartrant… Ses diverses propriétés (nettoyantes, anticalcaires, antiseptiques…) sont principalement liées à son acidité et à sa solubilité dans l’eau. De plus, son odeur discrète n’est pas persistante. Le vinaigre blanc est facile à rincer. Pour la plupart des tâches ménagères, il s’emploie pur ou dilué à 50 % dans de l’eau tiède. Si votre eau est très calcaire, prenez l’habitude d’en ajouter quelques gouttes dans tous vos rinçages.

En revanche, avant toute utilisation, quelques précautions sont à considérer :

  • n’utilisez jamais le vinaigre sur le marbre ou les dalles de calcaire ;
  • en cas de projection dans l’œil, rincez abondamment à l’eau claire ;
  • ne le mélangez surtout pas à l’eau de Javel (vapeurs toxiques).

Quelques-uns de ses usages 

Ménage, entretien de la maison

  • Le vinaigre blanc est idéal pour les vitres : lavez-les avec une éponge mouillée, puis diluez un ou deux verres de vinaigre pour 1 litre d’eau chaude. Appliquez ce mélange (éponge, chiffon) ou vaporisez. Pour finir, passez un linge sec bien propre, en microfibres si possible.
  • Totalement atoxique, il nettoie et assainit le réfrigérateur ou les jouets des enfants.
  • Il parfait le nettoyage des éviers, lavabos, et baignoires. S’ils sont très sales, lavez-les auparavant au savon noir, puis rincez, et passez le vinaigre en finition.
  • Il élimine les traces de tartre, même anciennes (WC et baignoires) : faites-le bouillir, retirez du feu à la première ébullition, puis versez-le doucement sur la trace à éliminer en le laissant agir.
  • En spray, c’est un excellent désodorisant, y compris sur les marquages d’animaux.
  • Il fait briller inox, cuivre, étain, laiton. Pour raviver un objet en métal terni, frottez-le avec un mélange de sel fin et de vinaigre.

Lessive, entretien du linge

  • Pour adoucir le linge et prévenir les dépôts de calcaire dans le lave-linge : versez un demi-verre dans le bac assouplissant.
  • Pour fixer les couleurs d’un vêtement ayant tendance à déteindre : faites le tremper dans une bassine d’eau froide, additionnée d’un verre de vinaigre.
  • Pour enlever les taches de transpiration, moisissure, fruit, vin, café, thé, chocolat, herbe, encre : appliquez-le pur, pendant 5 à 10 minutes.

Vinaigre, ses deux autres fonctions

  • Pour une vaisselle étincelante : employez-le comme liquide de rinçage dans le lave-vaisselle.
  • Pour déboucher un évier : versez deux cuillères à café de bicarbonate de soude dans le tuyau, puis ajoutez la même quantité de vinaigre blanc chaud. Laissez agir quelques minutes (un “bouillonnement” se produit), puis rincez à l’eau chaude.

 

Sylvie Hampikian

 

Pavé essembio 594*164

D'autres articles sur