Le bicarbonate de soude, une poudre polyvalente

Article publié le
Avec le savon noir, le bicarbonate de soude fait partie des produits incontournables de l’écologie pratique. Entretien de la maison, cuisine, cosmétique, pharmacie, potager… vous ne pourrez bientôt plus vous en passer.
Un petit pot rempli d'une poudre blanche : le bicarbonate de soude

Une fois essayé, le bicarbonate de soude devient vite un indispensable dans l’entretien de la maison. 
E. Ochel |

Obtenu à partir d’un minerai, le natron, le bicarbonate de soude se présente sous forme de poudre blanche très fine. On le trouve en pharmacie, mais aussi en supermarché. Écologique à 100 %, il est aussi très peu coûteux. Il remplace aisément plusieurs produits du quotidien. Voyons cela plus en détails.

Comment peut-on s’en servir ?

Entretien de la maison

Saupoudré sur une éponge humide, le bicarbonate de soude se transforme en crème à récurer. Il permet de récurer et d’enlever le calcaire des surfaces de la cuisine et de la salle de bain (lavabo ou évier, joints de carrelage, robinetterie). Sous forme de pâte blanche (trois volumes de poudre pour un volume d’eau), il enlève aussi les graisses tenaces. Pour nettoyer la nourriture carbonisée de votre four, appliquez et laissez agir une nuit, puis frottez avec une éponge.

Le bicarbonate permet aussi de redonner éclat et blancheur aux textiles. Pour raviver la couleur de vos rideaux par exemple, faites-les tremper dans une bassine d’eau avec un peu de poudre diluée. Pour détacher vos tapis, saupoudrez-les, faites mousser avec une éponge humide, puis rincez à l’eau claire et faites sécher.

Complètement inodore, il absorbe les odeurs. Pour éviter qu’elles n’envahissent votre réfrigérateur (fromages, fruits trop mûrs ou plats préparés), posez-y une coupelle remplie de poudre. Vous pouvez aussi l’utiliser pour désodoriser la litière de votre chat. Saupoudrez-en au fond du bac avant d’y verser la litière.

Cuisine

En pâtisserie, le bicarbonate de soude est utilisé comme agent levant. Il fait lever vos gâteaux aussi bien que la levure chimique. Seul hic : il laisse parfois une légère sensation astringente à la dégustation.

Cosmétique

Vous êtes adepte des shampoings bio ? Le bicarbonate de soude devrait renforcer leur efficacité sur vos cheveux, en agissant notamment sur les résidus de laque ou de gel. Pour cela, ajoutez une fois par semaine une cuillère à café de poudre blanche à votre shampoing bio. Puis, en application, massez longuement (pendant 3 à 5 minutes).

Pharmacie

Le bicarbonate de soude aide à lutter contre les aphtes. Pour l’utiliser en bain de bouche, diluez une petite cuillère à café dans une demi-tasse d’eau. Gargarisez-vous avec le mélange puis rincez-vous la bouche à l’eau froide. Ce même mélange permet de lutter contre les digestions difficiles. Plus précisément, il élimine la sensation d’aigreur dans l’estomac.

Ingrédient de nombreux dentifrices, il peut également faire office de dentifrice à part entière. Il suffit de le saupoudrer sur une brosse à dents humide et de se brosser les dents normalement.
L’inconvénient : il n’est ni sucré, ni parfumé, et son contact est pour le moins abrasif…
Les plus : il blanchit les dents mieux qu’un dentifrice classique, et il est efficace en cas de maladie parodontale (maladie bactérienne qui affecte les gencives et peut provoquer le déchaussement des dents). Vous trouverez en pharmacie des versions parfumées (Bicare Plus de Gifrer), moins désagréables à utiliser, mais assez chères. À noter qu’il ne vaut mieux pas l’utiliser tous les jours.

D’autre part, le bicarbonate de soude permet de lutter contre les odeurs de transpiration. Pour cela, on le saupoudre sous les aisselles ou sur les pieds. Sinon, on le dilue dans de l’eau et on l’applique aux mêmes endroits.

Au potager 

Dans un tout autre contexte, le bicarbonate de soude est un  excellent fongicide. Il bloque le développement des champignons sur les végétaux. On l’utilise en pulvérisation : pour 5 litres de préparation, il faut mélanger 5 cuillères à café de poudre et 3 cuillères à soupe de savon noir. Puis, y ajouter de l’eau tiède en battant au fouet pour bien dissoudre.

Au final, cette préparation devra être pulvérisée une fois par semaine. Généralement, pendant la période propice au développement des champignons (après les orages par exemple, entre mai-juin et fin août). Elle servira à repousser l’oïdium, la maladie des tâches noires, ou encore la rouille du rosier. 

 

Juliette Lécureuil