Cultiver la chicorée sauvage : semis, entretien et récolte

Article publié le
C’est la plus sauvageonne des salades ! La chicorée sauvage est cultivée pour ses feuilles mais aussi ses racines. Du semis à la récolte, découvrez comment la cultiver dans votre potager.
Fleurs de chicorée sauvage

Origine et description des chicorées

La chicorée sauvage est une plante vivace est consommée depuis l’ère préhistorique. Les grecs et les romains consommaient davantage sa racine alors que les feuilles et les fleurs étaient utilisées pour des infusions. Les chicorées étaient également des must-have des potagers en carrés des moines ! Une sélection botanique a alors été amorcée pour ne conserver que les variétés les moins amères. Depuis la renaissance, la chicorée est consommée en salade, même si l’on produit encore sa racine en France. Leurs feuilles plus ou moins frisées sont étalées en rosette. Dans cette fiche, nous nous concentrons sur les chicorées sauvages : Cichorium intybus.

Variétés de Cichorium intybus

La famille des Astéracées compte 8 espèces de Cichorium. Les chicorées sauvages sont réunies sous le nom de Cichorium intybus. À ne pas confondre avec la Cichorium endiva qui regroupe les chicorées frisées et scaroles. Voici une sélection de variétés de chicorées sauvages.

  • Cichorium intybus ‘Pain de sucre’ : pomme et feuilles allongées, cœur vert bien tendre. Récolte d’août à avril, variété rustique sur laquelle le gel a l’effet de réduire l’amertume.
  • Cichorium intybus var. sativum : ou chicorée à café, espèce cultivée pour sa racine, séchée, torréfiée et moulue.
  • Cichorium intybus ‘Rouge de Vérone’ : petite pomme allongée pourpre et blanche avec de grandes feuilles rouge foncé. Récolte entre octobre et mars, variété rustique.
  • Cichorium intybus var. foliosum : endive cultivée pour ses chicons, pousses blanches obtenues par forçage.

Semis de la chicorée sauvage

Où semer ?

La chicorée n’est pas difficile, elle supporte aussi bien les sols calcaires que pauvres. En revanche, elle redoute un sol très lourd avec de l’humidité stagnante. Elle apprécie un substrat meuble et frais. Pour l’exposition, privilégiez un emplacement ensoleillé ou partiellement ombragé.

Quand et comment semer ?

On sème la chicorée sauvage en pépinière partiellement ombragée à partir d’avril et on repique un mois plus tard. Pensez à échelonner vos semis pour récolter sur une plus longue période.

  1. Faites tremper les graines pendant quelques heures dans de l’eau.
  2. Préparez votre pépinière (lopin de terre destiné au semis, protégé par un une bordure) en retirant les cailloux et en ratissant.
  3. Semez soit à la volée, soit en lignes en laissant 30cm entre chaque.
  4. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée.
  5. Éclaircissez en ne gardant que les plants les plus vigoureux.
  6. Maintenez un sol frais jusqu’à la récolte.

Associations de culture

Plantez les chicorées à proximité des épinards et de la roquette. En revanche, éloignez-les des asperges et des choux.

Entretien et soins

Les chicorées sont adeptes d’un sol maintenu légèrement frais, grâce à des arrosages réguliers. En été, prenez l’habitude de pailler le sol, pour éviter l’évaporation de l’eau. Avant d’arrosez, tâtez le substrat pour vérifier qu’il ait réellement besoin d’arrosage, il ne faut pas le détremper non plus. 15 jours avant la récolte, par temps sec, réunissez les feuilles des variétés en rosette étalée, à l’aide d’un lien en raphia. Ne les collez pas, regroupez-les en les laissant respirer. Couvrez le coeur de votre salade à l’aide d’un pot en terre cuite retourné, posé sur des cales. Le pot va plonger la chicorée dans le noir, les cales permettent de laisser l’air passer. Pensez à bien boucher le trou du fond du pot afin que l’eau ne rentre pas. Ainsi, durant deux semaines, les feuilles vont blanchir et perdre leur amertume.

 

Pavé D - Route des comptoirs / Partenariat 2022

 

Maladies et nuisibles

 

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Rouille

Des tâches orange caractéristiques de la rouille se développent sur les tiges alors que le feuillage jaunit

  • Décoction de prêle en prévention
  • Bouillie bordelaise en traitement

Oïdium

Feutrage blanc sur les feuilles et les tiges

  • Ne pas mouiller le feuillage
  • Éliminer les parties concernées
  • Pulvérisation de décoction de prêle en prévention
  • Pulvérisation de souffre sur les parties concernées

Limaces et escargots

Traces collantes sur les feuilles. Limaces ou escargots visibles

 

  • Barrières infranchissables
  • Pièges

 

→ À lire : 11 techniques naturelles anti-limaces

Récolte et conservation

Récoltez les feuilles tendres au fur et à mesure des besoins pour en faire des salades. Vous pouvez aussi les sécher pour faire des infusions. Si c’est la racine qui vous intéresse, récolez avant la floraison et laissez-la sécher. Si vous souhaitez faire du café de chicorée, il vous faudra couper cette racine en petits morceaux, avant de les faire revenir à sec dans une poêle. Une fois qu’ils ont pris une couleur brun-noir, laissez-les refroidir. Réservez-les dans une boîte hermétique avant de les moudre.

Multiplication par semis

Multiplier la chicorée est un vrai bonheur puisque l’on s’autorise à laisser fleurir quelques plants. Vous découvrirez alors de magnifiques fleurs simples d’un bleu lumineux. Soit vous la laissez se ressemer d’elle-même, soit vous coupez les fleurs, avant de les suspendre en bouquet, tête en bas. Choisissez une pièce aérée, sèche et à l’abri du soleil. Disposez un carton en-dessous, destiné à recueillir les graines qui tomberaient en séchant. 3 semaines plus tard, récupérez les semences et placez-les dans un sachet. Pensez à bien l’étiqueter en indiquant la date et le nom de la variété. La durée germinative de ces semences est de 8 à 10 ans.

 

AUTEUR :

Audrey Chéritel