Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Jardin bio

L'actualité

Vente de semences amateurs : encore raté !

15/11/18 – Décevante sur de nombreux plans, la nouvelle loi Egalim, issue des états généraux de l'alimentation, avait pourtant accouché d'une avancée, grâce à l'opiniâtreté et au travail remarquable des députées Barbara Pompili, Sandrine Le Feur et Delphine Batho. Son article 78 autorisait (enfin !) la vente des semences de variétés non inscrites au catalogue officiel à des "utilisateurs non professionnels" – jardiniers amateurs et collectivités publiques pour l'essentiel. Soit ces milliers de variétés traditionnelles qui n'ont jamais été inscrites au catalogue officiel, ainsi que toutes les variétés nouvelles qui pourraient être élaborées par des amateurs. Las... fin octobre, le Conseil constitutionnel a invalidé cet article, comme 22 autres dont 9 ayant trait à l'environnement.

Le motif ? Le conseil a motivé sa décision par la forme, et non le fond, arguant que ces 23 articles – soit un quart de la loi – n'avaient pas de rapport direct avec le projet de loi initial qui ne comptait que 17 articles alors que la loi finale en comptait 98. Le conseil avait été saisi par 60 sénateurs de droite, estimant que « certains articles de la loi contrevenaient au principe d'égalité et qu'ils méconnaissaient la liberté d'entreprendre ».

Le Conseil constitutionnel a également invalidé un article porté par l'association Fermes d'Avenir de Maxime de Rostolan, qui demandait la remise d'un rapport gouvernemental sur les modalités d'évaluation des services écosystémiques rendus par les agriculteurs et les modèles de rémunération qui pourraient y être adossés. Maxime de Rostolan estimait que cet amendement était un « premier jalon à poser pour envisager, à terme, de payer le vrai travail des agriculteurs qui produisent une alimentation saine et préservent les écosystèmes. »

Encore une occasion ratée donc pour faire avancer la question des semences et des services rendus par une agriculture plus propre... Comment comprendre que le Conseil constitutionnel retoque un amendement sur les semences en l'estimant en quelque sorte “hors sujet”, alors que la loi s'intitule « loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » ? La question des semences n'aurait donc rien à voir avec l'agriculture ou avec l'alimentation ? L'institution, composée de 9 membres – anciens présidents de la République et personnalités nommées par les présidents des chambres parlementaires – apparaît totalement déconnectée des enjeux de la transition écologique et des attentes de la société civile !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 saisons

Voir toutes les actualités

Carte climatique

Carte climatique de la France avec zones de rusticité
© Terre vivante© Terre vivante

 

Quand semer, quand planter au printemps ? Comment se situer par rapport à la fameuse zone de référence que tous les manuels et sites de jardinage prennent en compte lorsqu'ils donnent leurs conseils ? Voici une carte et des indications qui vous seront précieuses.

Voir la carte climatique
et les travaux de saison


Conseils de semis

Semez les carottes

C’est une inamovible du jardin, à cultiver dans une bonne terre bien ameublie. En cuisine, elle s’accommode de tout !

Semez vos haricots verts

Un été sans haricots verts au jardin ne serait pas un vrai été. N’hésitez pas à cultiver des variétés à rames, esthétiques et plus aisées à cueillir.

Semez les blettes

La blette, aussi appelée poirée, est d’aimable composition : elle ne pose pas de problème particulier au jardin. Et en plus, elle se décline en deux parties à cuisiner : les côtes et le vert, lequel remplace aisément les épinards.

Maladies : les connaître, les éviter

La chlorose ferrique

Le jaunissement des feuilles est souvent lié à une carence. Au niveau du pêcher, il signale une chlorose ferrique, dû notamment à la présence de calcaire dans le sol. Conseils pour concilier calcaire et pêcher !

Les rouilles

Premiers signes de rouille ? Pour éviter la propagation de la maladie, le ramassage et le brûlage des feuilles, ou encore le recours à la bouillie bordelaise sont les meilleures solutions.

Le mildiou

Avec les étés humides de ces dernières années, le mildiou a fait des ravages dans nos jardins. Plutôt que d'attendre l'arrivée des champignons, optez pour plus de prévention !

Économies d'eau

Créer une prairie fleurie

Soyons réalistes, l’évolution climatique renvoie le gazon à la catégorie culture de luxe ! Dans les régions du Sud, même arrosé, il vire au paillasson dès juin. Inutile de s’entêter, il faut le changer en prairie fleurie…

Fleurs sobres

Même au jardin d’ornement, il faut composer avec la nature, pour se rapprocher de l’écosystème naturel, par définition le moins exigeant en arrosage puisqu’il se contente des apports d’eau naturels. Là où l’eau manque, mettons des plantes sobres !

Pailler les massifs de vivaces, en vidéo

Un conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio pour pailler ses massifs de vivaces. Avec les conseils de Pascal Aspe, jardinier en chef au centre écologique Terre vivante.
© 2008 Terre vivante