Calendrier des travaux du jardin | Du 1er au 15 juin

Article publié le
Début juin, les semis se poursuivent, haricots, fenouil, maïs et carottes pour l'hiver : pour éviter la mouche de la carotte, on peut installer des voiles anti-insectes. Dans les haies et massifs, les arbustes à floraison printanière peuvent être taillés, notamment le forsythia qu'il faut aussi penser à bouturer, pour se préparer un printemps prochain éclatant.
Calendrier des travaux du jardin | Du 1<sup>er</sup> au 15 juin

Au potager

  • Semez : arroche, carotte, chicorées frisée et scarole, chicorée sauvage, chou pommé d’hiver, chou-fleur, chou brocoli, courge, endive, fenouil, haricot, laitue, maïs doux, navet, persil, poireau, radis.
  • Plantez : aubergine, céleri-branche, chicorées frisée et scarole, chou, concombre, courge, laitue, potiron, poivron, tomate.
  • Binez, sarclez et paillez.
  • Buttez les pommes de terre, haricots, pois, fèves, maïs.
  • Installez un voile anti-insecte sur la planche de carotte d’hiver au moment du semis (contre la mouche de la carotte).
  • Finies les corvées d’arrosage, investissez dans des tuyaux microporeux ou munis de goutteurs et installez un programmateur d’arrosage. Avec des arrosages abondants mais peu fréquents (tous les 3 ou 4 jours), vous favoriserez un enracinement profond et une meilleure résistance à la sécheresse. En n’arrosant que les lignes de légumes, vous ferez des économies d’eau, surtout si vous réduisez l’évaporation par un bon paillage.
  • Le paillage (ou mulch) à base de matières organiques joue un triple rôle : il nourrit le sol, préserve l’humidité du sol et, s’il est de bonne épaisseur, limite le développement des mauvaises herbes qui, de toutes façon, sont beaucoup plus faciles à arracher. Tontes de gazon : laissez-les sécher un ou deux jours, et épandez-les sur 3 à 4 cm d’épaisseur. Feuilles mortes : broyez-les avec une tondeuse et utilisez-les au pied de vos massifs. Paille : si vous avez la chance de pouvoir vous en procurer, c’est idéal pour contrôler les mauvaises herbes, en épaisseur de 10 cm environ. Épandez auparavant 2 à 3 cm de compost.

Au jardin d’ornement

  • Semez les fleurs bisannuelles : giroflée, myosotis, pensée, pâquerette.
  • Continuez les désherbages.
  • Ôtez les fleurs fanées des rosiers au fur et à mesure sauf sur les rosiers à fruits décoratifs (lianes, botaniques).
  • Taillez les arbustes à floraison printanière et les haies.
  • Surveillez l’arrosage des plants repiqués, surtout si le printemps est chaud et sec.
  • Comment multiplier le forsythia, ce bel arbuste dont la floraison d’un jaune éclatant annonce le printemps ? C’est simple, taillez des boutures de 20 cm dans des rameaux de l’année. Dans un coin du jardin, enfoncez-les dans une tranchée de 15 cm où la terre a été travaillée et allégée avec un peu de sable. Paillez et patientez.

Au verger

  • Éclaircissez les fruits trop serrés ou présentant des défauts (pommes, poires, pêches, abricots).
  • Traitez contre l’oïdium du pêcher (soufre en poudrage).
  • Arbres nouvellement plantés : éliminez les rejets qui apparaissent sous le point de greffe.
  • Les pièges à phéromones contre le carpocapse sont utilisés par les professionnels pour repérer la période des vols du papillon responsable des galeries de vers dans les pommes et les poires (en complément avec un insecticide biologique qui n’est pas accessible aux jardiniers amateurs). Quand on ne possède que quelques arbres, suspendre un piège dans chaque arbre devient un moyen de lutte suffisamment efficace. Les pièges “delta” avec plaque engluée, les pièges-entonnoirs où les papillons viennent se noyer ainsi que les pièges à phéromones se trouvent en jardinerie.
Mon julo - 594*164