Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Choisir un broyeur à végétaux

© Antoine Bosse-Platière
legende © Antoine Bosse-Platière
Le broyeur à végétaux réduit considérablement le volume de vos déchets de jardin et il permet de les transformer en précieux paillis ou compost. Conseils pour bien choisir.
Partager cet article :
|

Ces informations sont extraites d'un article des 4 Saisons du jardin bio de 2005. Un nouveau banc d'essai, plus complet, a été réalisé en 2011 au Centre Terre vivante, suite à un nouvel appel aux lecteurs, qui ont fait part des avantages et inconvénients des modèles qu'ils avaient achetés. Voir les liens en bas d'article.

Suite à un appel auprès des lecteurs des 4 Saisons en 2005, nous avons reçu une quarantaine de témoignages détaillés d’utilisateurs de broyeurs à végétaux s’ajoutant à notre propre expérience et à celles de quelques amis. Nous en avons tiré les conseils suivants :

  • Evitez les petits modèles d’entrée de gamme, de faible puissance. Débit trop faible et surtout bourrages très fréquents. Nous n’avons retenu aucun appareil en dessous de 2200 W. Pour limiter les bourrages, ne broyez que du bois fraîchement coupé.
  • Tous les broyeurs sont satisfaisants sur le plan de la sécurité : trémies d’alimentation longues ou très étroites (sur les petits modèles) qui ne permettent pas d’atteindre les organes de coupe, ouverture du carter qui déconnecte automatiquement le moteur… Par contre, prévoyez des gants de travail épais pour maintenir et pousser les branchages (contrairement à ce que laissent croire certaines publicités, le broyage des matériaux secs ne progresse pas tout seul et ils doivent ainsi être "accompagnés"). Enfin, hormis les broyeurs à rotor tournant lentement, ces appareils sont terriblement bruyants et il faut prévoir un casque ou des atténuateurs d’oreille.
  • Vous allez devoir choisir entre trois types de broyeurs : à rotor, à couteaux ou modèles semi-pros.
  • Pour les petits jardins, choisissez plutôt les modèles à rotor : ils sont assez peu bruyants et permettent d’obtenir un excellent compost, les particules de bois étant à la fois coupées et écrasées, ce qui facilite le travail des micro-organismes. Ils disposent d’une marche arrière pratique en cas de blocage. Mais le débit de ces appareils est faible, la trémie d’alimentation minuscule et les matériaux mous provoquent des bourrages.
  • Les modèles à disques porte couteaux tournant à grande vitesse et assez puissants ont un débit un peu plus grand et acceptent plus facilement les matériaux mous (en mélange). Ils sont très bruyants, il faut pousser les branchages secs et les végétaux sont plus hachés – parfois assez grossièrement – que broyés. Attention, certains branchages peuvent se mettre à tourner et vous frapper le visage. Certaines tiges trop fibreuses et les bois trop secs provoquent des blocages. Les lames s’émoussent assez rapidement et les diamètres maxi annoncés ne sont broyés facilement que si le bois est encore vert.
  • Pour des volumes de déchets végétaux plus importants, on trouve des appareils plus performants, proposés par des fabricants spécialisés dans le matériel professionnel pour forestiers. Des broyeurs bruyants et nettement plus coûteux, mais sans souci de bourrage ou de blocage, si vous respectez les diamètres maxi annoncés et les règles d’entretien.
  • Le broyeur à végétaux est un matériel que l’on utilise que quelques jours par an. Pensez à la solution de l’achat à plusieurs (famille, amis ou voisins) qui vous permettra de choisir un modèle plus performant. Entre deux utilisations, rangez-le dans un endroit bien sec.
Antoine Bosse-Platière 


Voir notre nouveau banc d'essai et son tableau comparatif des différents modèles, dans le n° 191 (novembre-décembre 2011) des 4 Saisons du jardin bio.

-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Composts et paillis

Livre Composts et paillis
Pour un jardin sain et productif
Denis Pépin

Rien ne se perd, tout se transforme, une seconde vie pour vos déchets !

256 pages; (17 x 24.5 cm); 25,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante