Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Ravageurs et maladies au jardin

© Jean-Jacques Raynal
legende © Jean-Jacques Raynal
Vos salades sont dévorées par les limaces, vos tomates pleines de taches ou vos pêchers affaiblis par la cloque… Les spécialistes des 4 saisons du jardin bio vous font profiter de leurs expériences, pour vous aider à trouver les “coupables” et appliquer différents remèdes naturels.
Partager cet article :
|

Rechercher une maladie, un ravageur ou une plante indésirable

Maladies : les connaître, les éviter

La cloque du pêcher

Feuilles déformées, boursouflures… La cloque du pêcher peut réduire considérablement la production de fruits… et à terme faire mourir l’arbre. Entretenez la vigueur de vos pêchers pour les aider à résister !

Carences en azote, phosphore et potassium

Plantes chétives, coloration inhabituelle du feuillage et mauvaise fructification doivent vous inciter à revoir votre fertilisation.

Les taches pourpres du fraisier

Des taches rougeâtres sont apparues sur les feuilles de vos fraisiers ? Très courante, cette maladie n’est pas forcément très grave, mais elle peut fragiliser votre plantation.

Plantes indésirables : les connaître, les repousser

Le chardon

Redoutable envahisseur, le chardon use de tous ses atouts, notamment ses racines verticales et horizontales, pour proliférer. Fauchez, arrachez, pour venir à bout de sa résistance…

Désherber sans herbicides

Impossible de désherber sans noyer le jardin d’herbicides ? Bien sûr que non ! Certes, en jardinage bio, il vous faudra apprendre à être un peu plus tolérant envers ces "mauvaises herbes". Mais la lutte contre la pollution des eaux ne le mérite-t-elle pas ?

Le chiendent

Ennemi tenace, le chiendent développe des mètres de rhizomes qui étouffent de nombreuses cultures. Pour le maintenir à distance, armez-vous d’une grelinette… et de patience !

Prévention et purins de plantes

Purins et décoctions

Les “purins d’ortie” ont gagné leurs lettres de noblesse lorsque, en 2006, l'administration a tenté de les interdire. Désormais appelés PNPP (Produits naturels peu préoccupants), ils n'ont toujours pas de statut officiel. Mais ils sont efficaces !

Quel purin pour quel usage ?

Les extraits de plantes repoussent les insectes et les acariens grâce à leur teneur en composés odorants. De plus, ils agissent comme des vaccins végétaux, en rendant les plantes plus résistantes aux agressions : c’est ce qu’on appelle l’effet "éliciteur".

Réaliser un purin d'ortie

Le conseil en vidéo des 4 Saisons du jardin bio pour réaliser un purin d'ortie. Avec les explications de Pascal Aspe, responsable des jardins de Terre vivante.
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Pucerons, mildiou, limaces...

Livre Pucerons, mildiou, limaces...
prévenir, identifier, soigner bio

Indispensable pour lutter efficacement contre ravageurs et maladies

(15 x 21 cm); 27,40 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante