Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Inviter les auxiliaires dans son jardin

© Joel Valentin
legende © Joel Valentin
Rampants, coureurs, volants... Les animaux auxiliaires vous aident à jardiner. En protégeant la biodiversité dans votre jardin, vous régulez les ravageurs et favorisez la pollinisation des espèces végétales. Zoom sur des auxiliaires : les papillons, les amphibiens, l'hermine et la belette.

Ces conseils et ces photos sont extraits de Des Auxiliaires dans mon jardin, de Blaise Leclerc et Gilles Leblais.

Partager cet article :
|
Papillon Vulcain (vanessa atalanta) © Gilles LEBLAISPapillon Vulcain (vanessa atalanta) © Gilles LEBLAIS

 

LES PAPILLONS

  • embranchement des Arthropodes
  • classe des Insectes
  • ordre des Lépidoptères
  • plus de 5 000 espèces en France, en grande majorité nocturnes (environ 250 diurnes seulement)
  • parfois ravageurs

Leur trompe, qui leur permet de pomper le nectar des fleurs, en fait de très bons pollinisateurs. Les larves des papillons sont des chenilles, végétariennes. Dans la plupart des espèces, ces dernières ne s’attaquent pas aux plantes cultivées mais seulement aux plantes sauvages. Les chenilles du vulcain, par exemple, se nourrissent du feuillage des orties, tandis que les magnifiques adultes butinent les fleurs du jardin. Pour pouvoir être pollinisé, le chèvrefeuille, aux fleurs très profondes, a besoin d’un papillon muni d’une longue trompe, comme celle du sphinx.

Comment les favoriser ?

Laissez un parterre d’orties dans un coin du jardin pour nourrir les chenilles du vulcain. Aidez aussi les papillons à constituer leurs réserves pour passer l’hiver, grâce aux dernières floraisons de l’automne : aster, lierre. Les floraisons doivent également s’échelonner tout au long de l’année. Des abris sont nécessaires pour l’hivernage : arbre creux, cave, abri de jardin.

Grenouille agile (Rana dalmatina) © Gilles LeblaisGrenouille agile (Rana dalmatina) © Gilles Leblais

 

LES AMPHIBIENS

  • embranchement des Vertébrés
  • classe des Amphibiens
  • ordre des Lépidoptères
  • 38 espèces en France

Grenouilles, crapauds, tritons, salamandres… Ces animaux ont comme caractéristique commune de vivre dans l’eau à l’état larvaire (les têtards), et en surface à l’état adulte. C’est pour cette raison qu’on les appelle « amphibiens ». Carnivores, les adultes sont de précieux auxiliaires au jardin. Les crapauds, tritons et salamandres sont surtout actifs la nuit, consommant des chenilles, de nombreux insectes, des mollusques et quelques vers de terre. Les grenouilles sont actives le jour, chassant des insectes mais aussi des escargots et des limaces, comme la grenouille agile (Rana dalmatina) ou la grenouille rousse (Rana temporaria). D’autres chassent à l’affût, comme la minuscule rainette (Hyla sp.), cachée dans la végétation, ou la grenouille verte (Rana esculenta) qui attend à la surface de l’eau qu’un insecte passe à proximité.

Comment les favoriser ?

Bien que la plupart des amphibiens aient une vie adulte terrestre, ils apprécient l’humidité car leur peau fine se dessèche facilement. Des coins humides sont donc très appréciés comme refuge aux heures les plus chaudes de la journée : tuiles, pierres plates, planches de bois…

Hermine en tenue d'hiver (mustela erminea) © Gilles LEBLAISHermine en tenue d'hiver (mustela erminea) © Gilles LEBLAIS

 

LA BELETTE ET L’HERMINE

  • embranchement des Vertébrés
  • classe des Mammifères
  • famille des Mustélidés

La belette et sa cousine l’hermine (blanche en hiver) sont des prédateurs qui, de jour comme de nuit, chassent souris, mulots et campagnols. Elles sont très efficaces car leur petite taille leur permet de poursuivre leurs proies jusque dans leurs terriers (la belette peut passer dans un trou de 2 cm de diamètre seulement !).

Comment les favoriser ?

Aménager des abris est le meilleur moyen de les garder au jardin. Ces petites bêtes n’aiment guère l’humidité ni le froid. Pour qu’elles restent chez vous en hiver, confectionnez-leur un gîte que vous placerez idéalement dans un mur de pierres sèches.

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Des auxiliaires dans mon jardin ! Des auxiliaires dans mon jardin !
Gilles Leblais
Blaise Leclerc

Faire de son jardin un petit paradis pour animaux !
Feuilleter le catalogue

Notre sélection de livres

Des auxiliaires dans mon jardin !

Livre Des auxiliaires dans mon jardin !
Les attirer, les loger, les nourrir
Gilles Leblais Blaise Leclerc

Faire de son jardin un petit paradis pour animaux !

132 pages; (21 x 21 cm); 14,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante