Comment cultiver et planter le melon ?

Article publié le
Orange, blanche, verte ou jaune, la chair sucrée et juteuse du melon égaye nos repas d’été. Découvrez comment planter le melon dans votre potager, l’entretenir et le récolter.

Les Égyptiens cultivaient déjà le melon en 2700 avant J-C. Depuis, presque 1000 variétés de melon ont été sélectionnées. 
A. Smielova | Unsplash

Le melon serait originaire d’Afrique ; il fut cultivé par les Égyptiens avant notre ère, puis par les Grecs et les Romains dès le Ier siècle. À l’époque, le fruit était beaucoup plus petit et moins sucré. Le melon arriva en France en 1495, ramené par le roi Charles VIII d’une expédition à Cantalupo, une ville près de Naples. Cette ville est sûrement à l’origine du nom du melon cantaloup. Le melon est une plante herbacée formant de longues tiges rampantes et velues dotées de vrilles. Ses feuilles sont grandes, charnues et en forme de cœur. Les fleurs jaunes ne s’ouvrent qu’une journée et laissent place aux fruits volumineux et ronds. Sa peau est épaisse, nervurée, striée, lisse ou rugueuse. La chair du fruit est orange, blanche, vert clair ou jaune.

Variétés de Cucumis melo

Il existe près de 1 000 variétés de melon inscrites au catalogue européen des espèces et des variétés et environ 250 dans le catalogue français. Leur forme est plus ou moins ronde ou ovale, le fruit plus ou moins gros. La chair arbore des teintes variées et dévoile des saveurs tantôt sucrées, tantôt parfumées ou juteuses. Selon ces critères, les melons sont organisés en plusieurs catégories, dont voici une sélection  appréciée en France.

Melon cantaloup

  • Melon ‘Charentais’ : la variété la plus consommée en France qui offre des fruits de 2 kg. Sa chair est orange, sucrée et parfumée.
  • Melon ‘Noir des Carmes’ : cette variété se caractérise par sa peau vert foncé, presque noire et une chair orange et sucrée.
  • Melon ‘Petit gris de Rennes’ : peau mouchetée vert foncé et vert clair de texture lisse. La chair est orange et très sucrée.

Melon brodé

  • Melon ‘Vert grimpant’ : peau vert foncé à côtes marquées, chair verte juteuse et sucrée. Cette variété peut se cultiver en grimpante grâce à des fruits plus légers que la majorité des autres : entre 500 g et 800 g.
  • Melon ‘Ananas d’Amérique à chair rouge’ : comme son nom l’indique, cette variété offre des fruits à chair rouge, ferme et parfumée. Sa peau est vert foncé et lisse. Les fruits pèsent entre 300 g et 500 g.

Melon d’Espagne

  • Melon vert d’Espagne ‘Pinonet’ : fruits ovales à la peau vert tacheté. La chair des fruits est blanche et sucrée. Cette variété est hâtive, c’est la plus dégustée en Espagne.
  • Melon ‘Jaune canari’ : variété hâtive aux fruits ovales, côtelés et jaunes. Pesant environ 1,5 kg, les fruits offrent une chair blanche sucrée et parfumée.

Semis et plantation du melon

Où et quand planter ?

Le melon est frileux ; on lui préfère une exposition chaude, ensoleillée et à l’abri du vent. Il apprécie un sol frais, riche, drainé et supporte bien le calcaire. On le sème sous abri dès mars et on installe les plants en pleine terre entre avril et mi-juin. Dans tous les cas, il doit faire au moins 25 °C en journée et pas moins de 15 °C la nuit.

Semis du melon

  1. Remplissez des godets d’un mélange de terreau et de sable.
  2. Semez 2-3 graines dans chaque godet, pointe vers le bas.
  3. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée.
  4. Placez vos godets au soleil.
  5. Lorsque les plantules ont 2-3 feuilles, conservez la plus vigoureuse par godet.
  6. Repiquez en mai, une fois le risque de gelée écarté et la terre réchauffée.

Plantation du melon

  1. Préparez votre sol en retirant les adventices, les cailloux et en faisant un apport de compost.
  2. Installez les plants en respectant 1 m de distance entre chaque.
  3. En région fraîche, protégez avec une cloche ou installez un tunnel de culture, laissé ouvert la journée et fermé la nuit.

Associations de culture

On évite de placer le melon à proximité du concombre, car ce dernier inhiberait sa croissance. En Iran, les melons sont cultivés à proximité de la pastèque et des haricots, une association à tester au jardin ! Une autre piste à explorer : la proximité de la laitue et du basilic, ainsi que celle du maïs, servant de brise-vent. En matière de rotation des cultures, on évite de planter des cucurbitacées deux années de suite.

Entretien et soins du melon

Le melon apprécie la chaleur et un sol frais, ce qui induit des arrosages réguliers. Pour cela, pensez à faire des apports d’eau afin que la terre reste fraîche, mais pas détrempée. Évitez de mouiller le feuillage lors de l’arrosage et pensez à pailler. Cela va limiter la pousse des adventices et éviter l’évaporation de l’eau. Il est conseillé d’isoler le melon du sol en fin de saison à l’aide de planches de bois. Cette technique le réchauffe et lui évite d’être en contact avec le sol humide.

Comment tailler le melon ?

On pince le melon pour le ramifier et booster la production de fruits. Dès que le melon a quatre feuilles, pincez au-dessus de la deuxième. Cela va permettre l’apparition de tiges secondaires. Pincez ensuite toutes les tiges sans fruits au-dessus de la deuxième feuille et celles avec fruits à deux feuilles au-dessus du fruit.

 

Pavé essembio 594*164

 

Maladies et nuisibles du melon

Maladies et nuisibles Symptômes Prévention et traitements
Oïdium Feutrage blanc sur les feuilles et les tiges.
  • Ne pas mouiller le feuillage.
  • Éliminer les parties concernées.
  • Pulvérisation de décoction de prêle.
  • Pulvérisation de soufre sur les parties concernées.
Mollusques Traces collantes sur les feuilles. Limaces ou escargots visibles.
  • Barrières infranchissables.
  • Pièges.
Pucerons Pucerons visibles sur le revers des feuilles et sur les tiges, feuilles qui s’enroulent.
  • Pulvérisation d’une solution à base de savon noir, ou purin de fougère, lavande, tanaisie (répulsif).
  • Prédateurs naturels.
Thrips Marbrures argentées sur les feuilles, parfois des déformations et un dessèchement des fleurs et des jeunes pousses.
  • Plaques bleues engluées.
  • Plantations diversifiées.
  • Semis précoces.
  • Arroser par aspersion car les thrips redoutent l’humidité.
Anthracnose Taches brunes sur les nervures des feuilles, les pétioles, les gousses et les graines. La plante finit par flétrir.
  • Supprimer les parties atteintes.
  • Pulvérisez des extraits de prêle.
Furariose Flétrissement de la plante, brunissement, pourrissement du système racinaire.
  • Apport de compost avant la culture.
  • Apport d’un engrais azoté comme du purin d’ortie.
  • Pailler.
  • Supprimer les parties atteintes.
  • Changer le substrat.

 

Récolte et conservation

Comment savoir que mon melon est bien mûr ? La couleur de la peau pâlit, c’est un premier indicateur. Vous pouvez également tâter la partie opposée au pédoncule : elle doit être souple, votre doigt doit pouvoir s’enfoncer légèrement. N’hésitez pas à sentir à cet endroit car un melon mûr dégage souvent un léger parfum, annonciateur de la saveur de sa chair. Le melon se conserve durant quelques jours dans une pièce fraîche. Vous pouvez aussi le congeler mais il perdra de sa saveur.

Multiplication par semis

Comme pour la courgette ou la tomate, vous récolterez les graines à l’intérieur du fruit. Coupez-le en deux et récupérez les graines. Faites-les tremper pour retirer toute la pulpe. Laissez-les sécher deux à trois semaines sur un papier essuie-tout, dans une pièce aérée et sèche. Une fois qu’elles sont bien sèches, glissez vos semences dans un sachet ou une enveloppe que vous n’oublierez pas d’étiqueter. Pensez à indiquer la variété et la date. Les graines de courge ont une durée de germination de sept ans !

 

Audrey Chéritel