Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Il est temps de semer… la betterave rouge

© Vincent Jeannerot
legende © Vincent Jeannerot
Dégoûté des molles betteraves rouges qu’on vous servait à la cantine ? Tentez-la crue : croquante, elle vous convaincra. Si, en plus, vous avez cultivé dans votre jardin une ‘Tonda di Chioggia’, ses zébrures et son parfum vous étonneront !
Partager cet article :
|

Semis et culture :

semez de début mars à mai, voire la première quinzaine de juin, en pleine terre, une graine tous les 5 cm, en espaçant les rangs de 40 cm. Les semences de betterave, de même que celles de la blette, sont un peu particulières : elles constituent en fait un agglomérat de graines (appelé glomérule), qui donne naissance à plusieurs plantules. C’est pourquoi, lorsque celles-ci ont quelques centimètres de hauteur, il faut les "démarier", c’est-à-dire ne conserver qu’un seul plant par glomérule. Ceci est particulièrement vrai pour les variétés anciennes. Chez les nouvelles sélections, une seule graine par glomérule a la faculté de germer, et vous n’aurez donc pas à les "démarier". Par la suite, la culture de la betterave se résume à entretenir le sol meuble, par binages au printemps puis paillage en été. La récolte se fait dès le mois de juin pour les semis de mars, et à partir d’août pour les semis de mai.

Conseil bio :

si la betterave n’a pas de besoins particuliers en ce qui concerne la fumure, évitez tout apport de fumier frais (déconseillé de toute façon en culture bio). Il altère le goût, légèrement sucré, de ce légume.

Protégez les semis de betteraves contres les limaces et les récoltes contre les campagnols.

Variétés :

les variétés anciennes proposent une plus grande palette de saveurs. ‘Tonda di Chioggia’ est une variété précoce, rouge veinée de blanc, la ‘noire plate d’Egypte’ est d’un rouge intense, et la plus sucrée de toutes est la ‘rouge Crapaudine’, qui a l’aspect et la couleur de peau d’un radis noir.

Petite recette :

vous la mangez toujours cuite ? Essayez-la crue : râpée, elle s’associe bien avec une salade de mâche, des pommes coupées en rondelles et des noix. Coupée en fines lamelles et frite dans de l’huile, elle se transforme en chips savoureuses.

Josiane Goepfert

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Le guide du jardin bio Le guide du jardin bio
Brigitte Lapouge-Déjean
Jean-Paul Thorez

Si vous n'en n'aviez qu'un dans votre cabane de jardin, ce serait celui-là !
Livre Le Guide Terre vivante de l'autonomie au jardin Le Guide Terre vivante de l'autonomie au jardin
Pascal Aspe
Claude Aubert
Michel Audureau
Rémy Bacher
Christian Boué
Brigitte Lapouge-Déjean
Gilles Leblais
Blaise Leclerc
Claude Merle
Jean-Paul Thorez

Les recettes pour obtenir un jardin autonome et pouvoir en vivre
Feuilleter le catalogue
-- PUBLICITE --
Notre éthique

Notre sélection de livres

Je cultive pois, fèves, haricots...

Livre Je cultive pois, fèves, haricots...
Des protéines dans mon potager...
Blaise Leclerc Jean-Jacques Raynal

Bonnes pour la santé, facile à jardiner et agréables à cuisiner

96 pages; (21 x 21 cm); 12,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante