Le pourpier : un légume oublié excellent pour la santé

Article publié le
Mauvaise herbe ? Le pourpier, à la base du fameux régime crétois, est bourré d'antioxydants. En plus, c'est un aliment excellent pour détoxifier l'organisme après des excès. Une bonne idée au printemps.
Feuilles de pourpier

Un légume oublié

Le pourpier est une plante herbacée annuelle qui forme des touffes. Il est doté de longues tiges rampantes et est couvert de petites feuilles rondes et grasses d’un vert tendre. Entre juillet et octobre, il se pare de petites fleurs jaunes. On déguste ses feuilles fraîches qui ont une saveur un peu acidulée et épicée. Il pousse de manière spontanée dans les jardins du sud de la France, mais il est possible de le cultiver dans son jardin, ou en pot, si votre terrain ne lui convient pas !

Dessin d'un pourpier avec des fleurs jaunes

Le pourpier (Portulaca oleracea L.) étend ses tiges succulentes, dont les tissus charnus sont riches en eau, au ras du sol à la fin de l’été. Considéré à tort comme une mauvaise herbe, c’est en fait l’une des plus anciennes plantes potagères. Importé d’Orient par les Romains, puis délaissé au fil du temps, il s’est naturalisé dans nos jardins. Jean-Baptiste de La Quintinie, jardinier de Louis XIV, avait empiriquement pressenti les excellentes propriétés nutritionnelles du pourpier et le considérait comme une “salade de santé”. C’est aussi une plante bio-indicatrice, c’est-à-dire qu’elle renseigne sur la nature du sol. S’il est très présent c’est que le sol est trop compact, il manque d’air et il est carencé en calcium. Également, il témoigne d’un substrat sec à la belle saison et qui a du mal à fixer les éléments.

Semer le pourpier

On sème le pourpier dès le mois de mars sous abri et à partir de mai en pleine terre. Préalablement, vous aurez préparé le sol, afin que la terre soit bien meuble. Recouvrez à peine les graines et maintenez le substrat humide. Une fois que les plantules atteindront quelques centimètres, éclaircissez pour laisser environ 20 cm entre chaque. Le pourpier aime le soleil, la chaleur, un sol léger et bien drainé.

Récolte et consommation

De 2 à 3 mois après le semis, le pourpier est prêt à être récolté. Il suffit de couper des pousses qui vous semblent appétissantes ! Arrosez après la récolte pour stimuler l’apparition de nouvelles pousses. Il faut impérativement récolter avant les premières gelées qui rendent le feuillage immangeable. Il convient de manger le pourpier dans la journée ou le lendemain, les feuilles ne se gardent pas très longtemps. Vous pouvez alors les cuisiner en salade ou cuites, comme pour l’épinard.

Usages et propriétés

Doté de propriétés antioxydantes, le pourpier, à la base du fameux “régime crétois”, contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires. Il est également diurétique, et donc très intéressant lorsqu’on veut nettoyer un peu son organisme des excès que l’on a pu faire. C’est un excellent aliment pour détoxifier l’organisme. Le pourpier est aussi riche en vitamine E et en minéraux. Appliqué directement sur la peau, son suc est hydratant, adoucissant, cicatrisant, anti-inflammatoire, assainissant, antibactérien. Il calme les irritations cutanées et favorise la cicatrisation des petites blessures. Mâcher quelques feuilles calmerait l’inflammation des gencives et même les maux de gorge. En tisane, les jeunes feuilles séchées sont diurétiques, dépuratives et calment les irritations digestives (une demi-cuillère à soupe par tasse). En cas d’acné, on peut les associer au pissenlit (racine) ou à la pensée sauvage (fleurs) pour une cure dépurative.

Multiplication

On multiplie le pourpier par semis, il faut d’abord récolter les graines avant l’hiver. En septembre-octobre, récupérez les capsules qui renferment les semences. Les graines tombent rapidement, elles sont noires et brillantes. Faites-les sécher sur du papier journal ou un essuie-tout dans une pièce aérée, sèche et sans soleil direct. Ensuite, conservez-les dans une boite hermétique ou une enveloppe jusqu’à l’année suivante.

Recette de cataplasme au pourpier

Préparez un cataplasme apaisant en malaxant au pilon ou en mixant environ une cuillère à soupe de feuilles fraîches de pourpier avec la même quantité d’huile d’olive (si la consistance est trop liquide, on peut lier avec un peu d’argile verte ou blanche en poudre).

Recette de velouté de pourpier

Ingrédients

  • 200 grammes de pourpier
  • 200 grammes de pommes de terre
  • Un oignon
  • Un bouillon cube

Préparation

  • Commencez par bien nettoyer le pourpier et ne garder que les feuilles.
  • Coupez les pommes de terre et l’oignon en petits morceaux.
  • Faites revenir l’oignon dans une grande poêle sur un filet d’huile d’olive.
  • Ajoutez le pourpier et les pommes de terre.
  • Mettez de l’eau jusqu’à arriver au niveau des légumes.
  • Ajoutez le bouillon cube.
  • Couvrez et laissez mijoter.
  • Mélangez de temps en temps.
  • Au bout d’une trentaine de minutes, mixez l’ensemble.

Sylvie Hampikian

 

1% pour la planète - 728*90 1