Les labels bios pour l’alimentation : on fait le point !

Article publié le
Comment reconnaître un produit bio ? Sur les marchés, sur les cageots des producteurs ou les emballages des produits transformés, des mentions, logos et labels bios ont pour but de renseigner le consommateur.
agriculture biologique

Que recouvre la mention “Agriculture biologique” et quels sont les principaux labels alimentaires ? Éléments de réponse. 

Produit issu de l’agriculture biologique française

Doivent apparaître clairement :

  • La mention “Agriculture biologique” ou “Produit de l’agriculture biologique” ou “Produit issu de l’agriculture biologique” ;
  • Le nom de l’organisme certificateur : Écocert (la référence de la certification bio), Agrocert, Aclave, Qualité-France, Ulase, Certipaq ;
  • Le logo AB, facultatif ;
  • Éventuellement, le logo d’un organisme gestionnaire de marques comme Nature et Progrès, Bourgeon Bio, Coop Naturaplan, Demeter – labels les plus exigeants (ceux de la Réglementation européenne, d’AB et Biogarantie étant moins exigeants).

Les critères pour un “plus bio”

Selon les cahiers des charges de la réglementation française européenne et française, et des labels Demeter, Nature et Progrès et Bourgeon Bio :

  • Les aliments doivent être composés d’au moins 95 % d’ingrédients issus d’un mode de production biologique.
  • Les ingrédients autorisés : une liste restrictive d’additifs et arômes, l’eau potable, le sel (chlorure de potassium), la préparation à base de micro-organismes, certains ingrédients non-produits en bio (s’il est établi qu’ils ne peuvent être produits en quantité suffisante en bio), les plantes aromatiques et épices, extraits purs.
  • Les ingrédients proscrits : arômes, OGM, oligo-éléments, vitamines, acides aminés, composés azotés ; nitrites, nitrates et gélatine provenant d’une autre espèce animale que du poisson sauvage.
  • Les procédés autorisés : modification du pH des aliments, procédés mécaniques et physiques de cuisson et de fermentation, cuisson par chauffage direct et indirect, stockage à l’air ambiant ou réfrigéré, l’atmosphère contrôlée sous oxygène.
  • Les procédés proscrits : entre autres, les procédés chimiques de transformation, le traitement par micro-ondes, l’utilisation d’ustensiles contenant du silicone, du téflon ou de l’aluminium.
  • Pour la transformation de fruits et légumes (conserves), sont autorisés l’adjonction d’additifs – pectine naturelle, acide alginique, graine de caroube, guar, agar-agar, jus de fruits acidifiants bio.

Les principaux labels alimentaires

Label Bio Europe et AB

L’engagement de ces deux labels est identique. Ils promettent :

  • Des produits sans OGM (hors présence fortuite dans la limite de 0,9%) ;
  • De donner les noms des producteurs, préparateurs et distributeurs ;
  • Des produits transformés contenant au moins 95% de composants issus de l’agriculture biologique ;
  • L’origine européenne de la matière première ou hors UE mais avec 98% des ingrédients originaires de l’UE.

Label Bio cohérence

Contrairement aux autres labels, celui-ci a pour vocation de combiner le bio, le made in France et la considération du bien-être animal.

  • Ferme 100% bio (pas de coexistence avec une ferme non bio au même endroit) ;
  • Fabrication française ;
  • Ingrédients d’origine française ;
  • Pas de culture sous serre chauffée ;
  • Des mesures en faveur du bien-être animal (lieux de vie, transport et abattage).

Label Bio partenaire

Ce label défend 7 engagements :

  • Être en conformité avec la réglementation bio des labels Bio Europe et AB ;
  • Mettre en place des contrats d’achats pluriannuels avec les producteurs, cette visibilité permet une indépendance des producteurs ;
  • Leur assurer un revenu juste avec un prix minimum garanti ;
  • Pérenniser l’activité des producteurs via un programme de développement ;
  • Instaurer un dialogue et de la solidarité entre les partenaires ;
  • S’engager dans une dynamique de progrès social et environnemental avec des politiques RSE et l’objectif d’aller au-delà des réglementations ;
  • Réserver les produits aux magasins spécialisés biologiques et assimilés.

Demeter

Un produit Demeter doit dans un premier temps répondre aux exigences des labels Bio Europe et AB, mais pas que !

  • Utilisation de techniques biodynamiques pour les domaines agricoles et viticoles ; 
  • Les produits transformés doivent être issus de matières premières certifiées Demeter ;
  • Les distributeurs doivent être en capacité de différencier les produits bios classiques des produits Demeter.

C’est donc l’agriculture biodynamique qui est au cœur de ce label. Cela correspond à une méthode de culturale qui respecte l’environnement pour procurer une alimentation saine aux hommes et aux animaux. De plus, elle tient compte des rythmes de la nature et tout particulièrement des cycles lunaires.

Nature et Progrès

  • Pas de tests sur les animaux ;
  • Tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique (label Nature & Progrès, Demeter ou AB) ;
  • Respect des équilibres naturels et des sols ;
  • Pas de culture polluante ni de gaspillage d’énergie ;
  • Privilégier les circuits courts, alléger les charges des paysans.

Cette liste n’est pas exhaustive car les engagements de Nature & Progrès sont multiples. Ils ne se limitent pas à l’écologie, mais s’étendent également à des objectifs économiques et sociaux.

 

Véronique Buthod

 

Mon julo - 594*164
À lire aussi
Livres
15,00

D’autres articles sur