Comment lutter contre la fonte des semis ?

Article publié le
La fonte des semis est une maladie s'attaquant à la racine des semis de votre potager. Découvrez en vidéo une solution préventive des 4 saisons pour éviter ce problème.
Photo de semis sains

Au charbon !

Notre jardinier expert vous explique ce qu’est la fonte des semis et comment prévenir l’apparition de ce champignon. Il vous livre une solution efficace pour éviter ces attaques dévastatrices : le charbon de bois ! Peu coûteuse, cette technique permet de récupérer les cendres de la cheminée. Il vous suffit de les réduire en poudre avant de les tamiser au-dessus du terreau, une fois les graines sous terre. Il ne vous reste plus qu’à placer les semis dans un endroit chaud et aéré pour éviter l’apparition des champignons.

Des semis stoppés net

La première étape de la réalisation d’un potager ou d’un massif fleuri commence bien souvent par des semis ! Confinés au chaud dans la maison ou dans la serre, baignés d’humidité et mal aérés, les semis s’effondrent souvent, victimes d’une maladie cryptogamique implacable : la fonte des semis.

Au premier coup d’œil, on ne perçoit rien, avant de discerner la base des tiges, brunies et mollassonnes. À ce stade, c’est fichu !

Avant d’en arriver là, il faut agir en prévention avec du charbon de bois. C’est tout simple : pilez dans un bol quelques morceaux de charbon de bois récupérés dans la cheminée ou le poêle puis, à l’aide d’une fine passoire, tamisez la légère poudre noire au-dessus des terrines de semis. Ils seront ainsi protégés des attaques de champignons.

La fonte des semis, une maladie cryptogamique

À l’origine de ce désastre : une armée de champignons tels que Fusarium, Pythium, Phytophtora et Rhizoctonia ! Ils touchent les racines et le collet des plantules avant la levée ou quelques jours après. Ce qui les rend difficilement perceptibles avant que le mal soit fait. Comment reconnaître la maladie ? Vous constaterez que peu de graines ont germé et que celles qui ont réussi pourrissent et ont un aspect chétif. Les spores des champignons se propagent dans le substrat, sur les graines… Une fois la graine ouverte, les champignons vont s’infiltrer dans les tissus de la jeune plantule qui va se dessécher et se nécroser. Après que les semis soient attaqués, c’est toute la planche qui sera infestée.

Quels semis sont concernés ?

De nombreuses plantes du potager ou du jardin ornemental peuvent être sujets à la fonte des semis. Les aubergines, les choux, les concombres, les oignons, les tomates, les courges, les haricots, les salades, les bégonias, les lobelias, les dahlias, et les capucines font partie des victimes courantes.

Environnement propice au développement de la maladie

Comme tous les champignons, les responsables de la fonte des semis se plaisent dans un environnement humide, en particulier en présence de l’eau stagnante. Ces champignons se développent en terrain froid, à une température inférieure à 10°C. Ce qui n’épargne pas les semis extérieurs. Les semis trop profonds retardent la levée et augmentent le risque d’attaque.

Lutter contre la fonte des semis

Il n’existe pas de traitement curatif car lorsque l’on perçoit cette maladie, il est déjà trop tard. En revanche, vous pouvez adopter des techniques préventives :

  • utilisez des semences de qualité qui ne sont pas abîmées, vous pouvez aussi récolter vos propres graines d’une année sur l’autre afin de maîtriser complètement leur qualité ;
  • désinfectez les graines avant leur mise en terre en les plaçant dans de l’eau chaude (50°C) afin d’éliminer les éventuels champignons
  • utilisez un substrat bien drainé en choisissant un terreau spécial semis, éventuellement, ajoutez-y de la tourbe. Vous pouvez l’asperger de décoction de prêle ou de purin d’ortie avant de l’installer, ces deux solutions naturelles étant fongicides ;
  • la décoction de prêle et le purin d’ortie peuvent être pulvérisés régulièrement après le semis ;
  • désinfectez bien vos outils et votre contenant avant d’effectuer le semis, afin d’éviter la propagation de la maladie ;
  • ne semez pas trop rapproché, pour éviter de créer un environnement humide, favorable au développement des champignons ;
  • si vous avez choisi de semer serré, procédez rapidement à un éclaircissement ;
  • ne placez pas vos semis dans un environnement froid et humide ;
  • avant la levée, vaporisez pour arroser, cela évite l’eau stagnante ;
  • ne semez pas trop profond pour ne pas retarder la levée ;
  • ajoutez du charbon de bois à votre substrat car il a des vertus fongicides ;
  • pulvérisez de l’infusion d’ail lors du semis et des arrosages car l’ail a des propriété fongicides et anti-bactériennes.

La rédaction des 4 saisons

 

1% pour la planète - 728*90 1