Chou chinois : culture, semis, entretien, récolte

Article publié le
Cuisiné au wok ou comme une crudité, voire lactofermenté comme le chou classique, le chou chinois commence à être mieux connu. Rapide de culture, il reste un peu délicat à réussir, même si la serre augmente les chances du jardinier de le mener au bout.
Plantations de chou chinois

Origine et description

Le chou chinois forme une rosette de feuilles vert clair avec des côtes blanches. Consommées crues, elles sont croquantes ; cuites, elles deviennent rapidement tendres et fondantes. Si on laissait ce légume-feuille bisannuel se développer sans le récolter, on verrait de belles fleurs jaunes en épis apparaître. D’origine floue et lointaine, il fut introduit en Europe vers la fin du XIXe siècle.

 

Variétés de Brassica rapa chinsensis et pekinensis

Il existe une trentaine de variétés de choux chinois. En France, nous en connaissons surtout deux : le pe tsai et le pak choi, au goût plus prononcé.

Pé-Tsaï – Brassica rapa var. pekinensis

  • ‘Granaat’ F1 : variété savoureuse traditionnelle semée en juin et juillet ; pomme longue, ouverte ; récolte deux mois et demi à trois mois après.
  • ‘Sorkin’ F1 : cultivar à la pomme claire au cœur jaune, semis entre mai et mi-juillet, récolte d’août à début octobre.

Pak-Choï – Brassica rapa var. chinensis

  • ‘Canton nain’ : variété dense avec des feuilles vert foncé et des côtes blanches, ressemblant à des blettes ; semis entre juin et septembre et récolte de septembre à novembre.
  • ‘Joï Choï’ : rosette érigée mesurant 25 cm de haut, côtes épaisses blanches et feuilles tendres ; semis de mai à octobre, récolte deux mois plus tard.

 

Semis du chou chinois

Où semer ?

Le chou chinois aime apprécie les climats continentaux et chauds. Il appréciera un sol frais et drainé mais, côté exposition, placez-le au soleil. Comme tous les choux, il a besoin d’un sol très riche : pensez à enrichir votre sol avec un apport de compost bien décomposé.

Quand et comment semer ?

Le semis s’effectue en place, entre juin et octobre selon la variété. Attention, alerte Jean-Paul Thorez dans son Guide du jardin bio, « chaque variété possède une date optimale très précise pour le semis. Une avance ou un retard de quelques jours peuvent faire diminuer fortement le rendement ».

Le semis peut se faire en pleine terre ou sous abri. De culture délicate, le chou chinois réussit particulièrement bien sous serre.

  1. Préparez votre terrain en retirant les cailloux, adventices et en passant un coup de râteau.
  2. Creusez des sillons de 2 cm de profondeur en les espaçant de 30 cm.
  3. Semez vos graines en les espaçant de 5 cm.
  4. Recouvrez d’une fine couche de terre.
  5. Arrosez en pluie fine et maintenez humide jusqu’à la levée.
  6. Dès que les plantules comptent 4-5 feuilles, éclaircissez en ne gardant qu’un plant tous les 30 cm, choisissez les plus vigoureux.
  7. Installez un filet anti-insectes pour éviter que vos choux se fassent attaquer.

Vous pouvez aussi installer vos choux en poquets de 15 graines chacun. Creusez votre poquet avec le fond d’une bouteille. Dans ce cas, faites un premier éclaircissage 5 jours après la levée pour laisser 7 à 8 plants. Ensuite, réalisez un 2e éclaircissage à 13 jours, pour laisser 4 à 5 plants. Au bout de 20 jours, procédez à un 3e éclaircissage pour ne laisser que 2 plants. Enfin, au bout de 27 jours, ne laissez qu’un seul plant.

Associations de culture

Ne semez pas différentes espèces de choux côte à côte. La plupart des choux épuisent les sols, pratiquez les rotations : ne replantez pas au même endroit durant trois à quatre ans de plantes de la famille des brassicacées (crucifères), telles que choux, radis, roquette, navets…

 

Entretien et soins

La clé de la réussite de la culture du chou chinois, c’est l’arrosage ! Le sol doit être maintenu humide. Pour cela, il faut pailler épais, et les apports d’eau doivent être suffisants pendant les périodes de sécheresse. Le manque d’eau peut provoquer une montée à graines prématurée, écueil le plus courant de la culture du chou chinois. N’hésitez pas à apporter de l’ombre aux jeunes semis (cagette, ombrière…) si vos plantules se développent pendant une période de sécheresse et de fortes chaleurs.

 

Pavé essembio 594*164

 

Maladies et nuisibles

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Altises

Multiples perforations des feuilles, surtout les jeunes (les plus vulnérables).

  • Voile anti-insectes à maille très fine dès le semis.
  • Piégeage avec une ou plusieurs cuvettes jaunes disposées dans la végétation, contenant de l’eau et quelques gouttes de liquide vaisselle ou de savon noir.
  • En dernier recours, purin de fougère (1 kg de plante fraîche pour 10 l d’eau).

Chenille de la piéride du chou et autres chenilles défoliatrices (noctuelles, teignes)

Feuilles rongées par les chenilles, excréments au pied des choux

  • Destruction manuelle
  • Piège à phéromones pour détecter le pic de vol
  • Traitement 8 à 10 jours plus tard au Bt (Bacillus thuringensis)

Pucerons cendrés

Feuilles décolorées et déformées

En prévention, pulvérisation de purin d’ortie, de fougère, de feuilles de rhubarbe ou solution à base de savon noir (5 à 10%)
Limaces et escargots

Traces collantes sur les feuilles. Limaces ou escargots visibles

  • Barrières infranchissables
  • Pièges

Respectez bien les distances entre les plants afin d’éviter de créer des zones humides propices au développement des maladies cryptogamiques.

 

Récolte et conservation

La récolte a lieu de la mi-septembre et la fin décembre selon la variété et votre région. Les régions les plus froides prendront garde à récolter avant les fortes gelées. Pour la récolte, il vous suffit de couper les rosettes de feuilles au fur et à mesure, en fonction des besoins. On le consomme rapidement pour une salade, si vous souhaitez le cuire, le chou chinois se conserve deux semaines au réfrigérateur. Une fois blanchi, vous pouvez le congeler.

 

Audrey Chéritel et Marie Arnould

 

 

À lire aussi
Autopromo outils de taille 1
Outils de jardin