Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Une allée de jardin en broyat de bois

legende
Est-il possible d'aménager une allée dans son jardin qui limite le ruissellement, qui soit agréable à la marche, tout en étant esthétique, facile à entretenir, et réalisée avec des matériaux écologiques ? Oui, si vous utilisez du broyat de bois. Mode d'emploi.
Partager cet article :
|

Le B-A BA de l'allée en broyat

  • Définissez d'abord son tracé : l'allée peut être fonctionnelle, pour vous conduire d'un point à un autre, ou simple promenade. Dans le premier cas, vous éviterez les courbes trop sinueuses. Repérez les points de passage privilégiés, que vous empruntez spontanément. Dans le deuxième cas, laissez-vous guider par votre jardin. Ensuite, au travail (dessin 1)!
  • A l'emplacement de l'allée, décaissez sur 10 centimètres de profondeur environ et 1 mètre de large.
  • Disposez un feutre géotextile (disponible chez les marchands de matériaux).
  • Recouvrez de broyat.
  • Tous les trois ou quatre ans, grattez la couche de broyat : il s'est tout naturellement décomposé et constitue du compost, que vous pouvez valoriser au jardin. A Terre vivante, il est utilisé dans les potagers. Renouvelez d'autant avec du broyat "neuf".
Fig.1 ©Christian GalinetFig.1 ©Christian Galinet
Au fil des ans, votre jardin évolue. Vous pouvez tout à fait choisir de déplacer un cheminement, ce que permet facilement une allée de broyat.

L'expérience du centre Terre vivante

Dans les jardins du centre Terre vivante, nous avons testé, au fil des années, plusieurs types d'aménagements : les allées ­gravillonnées avec de la mignonnette, un gravier lavé et de petit calibre ; les allées enherbées ; les allées avec broyat.

C'est ce dernier type d'allée qui s'est trouvé largement développé dans les jardins du centre. Au grand confort de marche pour les visiteurs s'est ajouté le faible entretien nécessaire. Il est vrai que nous disposons sur place d'une ressource abondante en bois et d'un broyeur.

Certains d'entre vous en sont peut-être déjà équipés, pour recycler utilement les déchets de leur jardin. Mais ce n'est pas une obligation : de plus en plus de services d'espaces verts (en ville) et de DDE, à la campagne, broient les bois de taille et d'élagage des haies qu'ils entretiennent... pour ensuite les jeter ! Ce peut être aussi un jardinier paysagiste, ou le propriétaire d'un camping, qui ne sait que faire de ces "déchets". Il est ainsi tout à fait possible d'en récupérer pour votre usage.

Le casse-tête des bordures

Les bordures ont une fonction à la fois esthétique et pratique : empêcher l'herbe de la pelouse attenante d'investir le chemin, ou la terre du massif de fleurs voisin de s'y répandre.
Une bordure peut être réalisée avec toutes sortes de matériaux : bois, pierre, brique (si elles ne sont pas gélives), béton (!)... Faire un choix à la fois écologique, esthétique et durable n'est pas simple :

  • rondins de pin : vite périssables, il faut les changer tous les 2 à 3 ans ;
  • planches (dessins 2 et 3) : elles doivent être assez épaisses (25 à 30 mm) ; le  bois qui tient le mieux est l'acacia ; viennent ensuite le châtaignier, puis le mélèze ;
    Fig.2 ©Christian GalinetFig.2 ©Christian Galinet
    Fig.3 ©Christian GalinetFig.3 ©Christian Galinet
  •   fascines (barrière tressée, dessins 4 et 5) : en noisetier, principale ressource disponible sur place, leur durée de vie est courte ; le châtaignier est mieux ; l'osier convient bien.

 
Fig.4 ©Christian GalinetFig.4 ©Christian Galinet
 
Fig.5 ©Christian GalinetFig.5 ©Christian Galinet

Rémy Bacher et Yves Perrin

Quel type d'allée choisir ?

  • Allée gravillonnée : mise en place facile. Filtrant (en cas de pluie). N'empêche pas l'herbe de pousser, sauf à mettre un géotextile. L'entretien (voir encadré) peut vite s'avérer fastidieux sur de grandes surfaces.
  • Allée enherbée : il n'y a plus de problème de désherbage ! Choisir un gazon résistant au piétinement et à la sécheresse. Ne convient pas à une utilisation fréquente. Entretien : tontes régulières. Devient vite impraticable par temps de pluie.
  • Allée avec broyat : très souple sous les pieds, agréable à la marche, par tous temps. Une brouette s'y déplace très facilement, de même un fauteuil roulant. Le broyat est filtrant : l'eau n'y stagne pas. Très efficace contre le développement des mauvaises herbes. Se recycle facilement. Il faut avoir du broyat de bois sec et lignifié à disposition !
En savoir plus

En savoir plus - livres de Terre Vivante

Livre Aménagements écologiques au jardin Aménagements écologiques au jardin
Serge Lapouge
Brigitte Lapouge-Déjean

Parce que votre jardin, c'est votre jardin... et pas celui du voisin
Feuilleter le catalogue
© 2008 Terre vivante