Editions Terre Vivante – L’écologie pratique

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris Envoyer à un ami

Actualités Jardin bio

3 résultats sur 3 - Page 1/1

Les purins enfin reconnus ?

purins et décoctions, quelles plantes

© Jean-Jacques Raynal

25/07/14 - Il semblerait qu'au bout de huit ans de bagarre, la nouvelle loi d'orientation agricole règle enfin l'épineuse question des purins – ortie, prêle, consoude… – et autres PNPP (Préparations naturelles peu préoccupantes) !

La nouvelle loi, votée en juillet, distingue deux catégories de PNPP : celles qui ne revendiquent pas d'action phytopharmaceutique (combattre directement un pathogène, une maladie, un ravageur...) sont reconnues comme “biostimulants”. Celles qui revendiquent une action phyto devront faire l'objet d'un agrément sur la base d'un dossier simplifié et pourront être commercialisées sans autorisation de mise sur le marché, l'une des grandes revendications de l'association Aspro-PNPP.

« Il n'aura pas fallu moins de huit ans, plusieurs auditions au ministère de l'Agriculture, au Sénat et à l'Assemblée Nationale et, dernièrement, quelques actions médiatiques (type caravanes), la mobilisation de nombreux élus, notamment d'EELV mais aussi d'autres partis politiques toutes tendances confondues, pour que le rapporteur de la [loi] à l'Assemblée Nationale, Germinal Peiro, se penche véritablement sur ce dossier avec une réelle volonté que nous saluons, pour aboutir à une solution digne de bon sens qui prend en compte la réalité de terrain. Le ministre [de l'Agriculture] a appuyé ce vote qui a recueilli l'unanimité en commission économique sans être contesté en séance plénière », se réjouit Aspro-PNPP dans un communiqué.

L'association restera néanmoins vigilante, échaudée par les nombreux revirements qui ont émaillé cette longue guerre de tranchées. Ainsi, la loi sur l'eau de 2006 avait déjà exclu les PNPP de la catégorie des phyto, ce qui n'avait pas empêché la Direction Générale de l'Alimentation (DGAL) du ministère de l'Agriculture de les y réintégrer. Et la liste des PNPP entrant dans la catégorie des biostimulants doit être définie par ledit ministère, qui les a bloquées pendant huit ans… Affaire à suivre !

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Devine qui vient nicher chez moi

10/07/14 - Pour la troisième année, la LPO invite le grand public à participer à la grande enquête participative baptisée "Devine qui vient nicher chez moi ?" Cette enquête s'adresse aux personnes ayant installé un nichoir (acheté ou fabriqué), afin de mieux connaître leur occupation et de développer les nichoirs les mieux adaptés aux espèces en déclin. Elle concerne à la fois les oiseaux communs des jardins (mésanges, rouges-gorges, rouges-queues...), mais aussi les espèces faisant l'objet de programmes de conservation par la pose de nichoirs adaptés, comme la chouette chevêche, le petit-duc ou la huppe fasciée.

En 2013, 1 018 contributeurs ont participé et renseigné sur la reproduction de 27 espèces, dans 92 départements. Les données recueillies montrent notamment que le rouge-queue noir semble affectionner les nids artificiels d'hirondelles rustiques. Vous pouvez participer jusqu'au 30 septembre 2014.

Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio

Portes ouvertes pour les jardins de soins

13/05/14 – Pour stimuler et soutenir la création de jardins de soins (jardins thérapeutiques dans une structure médicale), l'association JAS coordonne l'ouverture au public de 190 jardins – potagers, vergers, jardins d'agrément… – à différentes dates, jusqu'en octobre, dans 15 régions françaises ainsi qu'en Belgique.

Ainsi, les 17 et 18 mai, vous pourrez visiter des jardins dans les Alpes-Maritimes, la Sarthe, Ardèche et la Drôme. Et les 24 et 25 mai, d'autres jardins ouvriront dans le Haut-Rhin, l'Allier, la Côte d'Or, la Nièvre, les Côtes d'Armor, le Morbihan, l'Essonne, l'Aisne, l'Oise, la Loire et le Rhône.

En reversant les droits d'entrée à JAS, les propriétaires de ces jardins contribuent à rendre possible la création de jardins de soins qui s'ouvrent dans des Ehpad (Etablissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes), les maisons de retraite, les hôpitaux. De plus en plus se créent, et l'association Jardin, Art et Soin (JAS) soutient de nombreux projets

Pour connaître un jardin à visiter près de chez vous, consultez le guide sur le site de JAS.

Marie Arnould, des 4 Saisons du jardin bio

3 résultats sur 3 - Page 1/1

Notre sélection de livres

Le Guide Terre vivante du potager bio

Livre Le Guide Terre vivante du potager bio
Cultiver, soigner, conserver
Christian Boué Jean-Paul Thorez

Des semis à la conservation, en passant par les soins, les conseils de culture, la récolte et la production de ses propres graines, cet ouvrage réunit toute l’expertise de Terre vivante pour réussir son potager bio.

512 pages; (19.5 x 24 cm); 35,00 €

Ajouter au panier

Voir le catalogue  >

© 2008 Terre vivante