Quelle pomme de terre choisir ? Tour d’horizon des variétés

Article publié le
Face à l’avalanche de variétés de pommes de terre disponibles, comment faire le bon choix ? Dans les points de vente, vous trouverez des tableaux plutôt bien faits, récapitulant les caractéristiques des plants proposés. Mais mieux vaut préparer cet achat. Voyons les principaux critères de sélection pour choisir ses variétés, et en quoi la culture de la ratte est une bonne idée.
Les mains dans les pommes de terre

Comment choisir une variété de pomme de terre ?

Une partie de cet article est extrait de Je cultive mes pommes de terre de Jean-Paul Thorez. Dans ce livre, vous trouverez les conseils de culture pour chaque variété.

Critères à considérer

Voulez-vous assurer votre approvisionnement pour plusieurs mois ? Il vous faut non seulement une cave (ou autre local frais), mais aussi des pommes de terre pouvant se conserver longtemps, c’est-à-dire ne germant pas trop vite. Sans oublier le critère de bonne productivité. Car vous visez non seulement une bonne qualité, mais aussi une quantité qui permette de satisfaire les besoins d’une famille. Le poids de la récolte par unité de surface ou par pied de pomme de terre peut, en effet, varier du simple au triple, voire davantage, selon les variétés ! Ceci, bien sûr, ne vous empêche pas d’avoir une partie constituée de variétés qui se conservent mal, mais que vous consommerez rapidement ! Ou de variétés peu productives, mais de qualité gustative exceptionnelle.

Un potager avec différentes lignes de pommes de terre

Voulez-vous faire une consommation saisonnière sans stockage ? Là, vous pouvez laisser tomber le critère conservation. Il faut que les pommes de terre que vous produirez soient à votre goût. Toutes ne font pas des bonnes frites ou de bonnes purées, et toutes ne se tiennent pas bien à la cuisson à l’eau… Ce sont encore des critères à prendre en compte.

La sensibilité aux maladies, notamment au mildiou, est importante en jardinage bio car on préfère éviter les traitements. Si juin et juillet sont humides là où vous jardinez, et si vous êtes peu disponible pour traiter, choisissez des variétés plutôt résistantes ! Comme notre abonné vous le conseille :

il faut surveiller la plantation d’été afin de détruire radicalement tous les plants qui présentent des signes de dégénérescence (tâches, feuilles enroulées…). Il faut aussi s’attacher à trouver les variétés les mieux adaptées au coin où l’on se trouve. 
J. B. – 42 Lavieu 

Enfin, voulez-vous faire un petit essai à titre de curiosité ? Pas de problème, c’est une bonne motivation de jardinier. Laissez parler l’inspiration dans le choix de vos variétés ! Pour vous forger un avis, interrogez également les jardiniers expérimentés dans votre voisinage. De plus, achetez aux producteurs différentes variétés de pommes de terre pour les goûter.

Catégories de pommes de terre

Pommes de terre à chair ferme

Elles se tiennent particulièrement bien à la cuisson à l’eau. Texture fine et consistante. L’idéal pour une consommation en robe des champs (simplement cuites à l’eau), en salade ou rissolées, en ragoût, ou pour accompagner une raclette. Forme allongée, calibre parfois petit. Ces variétés sont considérées globalement comme de meilleure qualité que les autres, et leur rendement est souvent moindre.

Pommes de terre à chair tendre

Elles se tiennent relativement bien à la cuisson à la vapeur ou à l’eau. En plus, elles s’écrasent facilement. Elles conviennent pour la plupart des usages culinaires (sauf, souvent, pour la friture). Leur rendement peut être excellent.

Pommes de terre à chair farineuse

Chair « farineuse » car riche en amidon, en matière sèche. Ces pommes de terre sont les plus nourrissantes. Elles ont tendance à se défaire à la cuisson. Elles peuvent être un peu bourratives, car de texture grossière. Mais elles sont irremplaçables pour faire des frites ou de la purée. Elles absorbent les jus de cuisson. Calibre en général gros, forme plutôt courte.

Et aussi…

Certaines variétés sont relativement polyvalentes.

Qu’apportent les variétés colorées ? La couleur bleue ou violette est due à la présence d’anthocyanes, composés antioxydants, protecteurs de la santé. De plus, ces variétés donnent une touche de fantaisie à la cuisine. Des frites bleues ou une purée violette, avouez que c’est original !

Comparatif de quelques variétés de pommes de terre

Catégories : A = chair ferme ; B = chair tendre ; C = chair farineuse

Autres critères : * = Faible ; ** = Moyen(ne) ; *** = Fort(e)

Variétés Catégorie Précocité Rendement Résistance au mildiou Conservation
Agata AB ** *** ** **
Agria B ** *** ** **
Aliénor B *** ** *** **
Allians A ** ** ** **
Amandine A *** ** ** *
Apollo B *** ** *** *
Artémis B *** ** *** **
Belle de Fontenay A *** * * *
Bernadette A ** *** *** ***
Bintje B ** *** * **
Bleue d’Artois C * ** ** **
Bleue de la Manche C * ** ** **
Bonnotte B ** * * **
Caesar C ** *** ** **
Carolus BC ** ** *** ***
Carrera A *** *** ** **
Charlotte A ** ** ** **
Chérie AB ** ** * *
Cheyenne A ** *** ** ***
Cirielle A ** ** * *
Corne de gatte A * * * ***
Désirée BC ** *** ** ***
Ditta A ** *** ** **
Eden B ** *** ** ***

Fin de siècle

(Up to date)

C * *** * ***
King Edward B * ** ** ***
Linzer Delikatess A *** ** * **
Monalisa AB *** *** ** **
Nicola A ** *** ** **
OEil de perdrix B * ** ** ***
Pompadour A * ** ** **
Ratte A ** * * **
Résy B *** ** *** **
Riviera AB *** ** * **
Rosabelle B ** ** ** **
Rose de France A ** ** * *
Rouge des Flandres B * ** ** **
Samba AB ** *** *** **
Sarpo Mira BC ** *** *** ***
Sirtema B *** ** ** *
Spunta B ** *** ** *
Vitelotte noire C * * * ***

 

Astuces de nos abonnés

Comment les planter ?

Pour planter mes pommes de terre, j’ai repris, depuis des années et avec beaucoup de succès, un vieux truc de jardinier. Il faut sélectionner les germes des pommes de terre (les plus courts et les plus beaux) et les détacher au couteau avec un morceau de chair. Puis planter en lignes, un germe tous les 10-15 cm au fond du sillon, après le 15 mai, en lune décroissante. Cette méthode, très pratique en « culture associée », donne de très bonnes récoltes et permet de récupérer tous les germes des récoltes de l’an passé, dès janvier-février, en mettant les plus beaux germes bien secs dans une boîte au réfrigérateur. 
O. W. – 77 Chauffry 

Que faire des vieilles pommes de terre ?

En juillet, s’il me reste de vieilles pommes de terre non consommées, je les plante et je récolte des pommes de terre nouvelles au mois d’octobre. 
D. S. – 38 Venon 

Focus sur la ratte

Vous n’avez qu’un petit jardin ? Optez alors pour les pommes de terre rattes, l’un des délices de l’été. Juste sautées à la poêle avec quelques gousses d’ail, elles récompenseront largement les quelques efforts consentis pour les cultiver.

Plantation et culture

La ratte (dessin ci-dessous) est une variété de pomme de terre particulière. Elle est petite, longue et fine, un peu biscornue et d’une saveur inégalable ! Plantez selon les régions de mars à avril, pour récolter à partir du 14 juillet. Choisissez un emplacement bien ensoleillé et une terre pas trop lourde, mais riche en humus et en compost. Évitez les fumures fraîches, sélectionnez soigneusement des tubercules sains et pré-germés pour la plantation.

Illustration d'une pomme de terre par Vincent Jeannerot

Creusez des sillons de 15 cm de profondeur, disposez les tubercules tous les 40 cm et recouvrez de terre en veillant à ne pas abîmer les germes disposés vers le haut. S’il y a encore des risques de gelées lorsque les plantules émergent de terre, recouvrez d’un voile de forçage. Buttez les plants lorsqu’ils atteignent 15 cm de haut. Puis, après 15 autres centimètres de croissance. Pour disposer de suffisamment de terre, séparez les rangées de 60 cm. La récolte se fait au fur et à mesure des besoins.

Conseil bio

Le mildiou peut faire pourrir les tubercules de vos rattes. Dès l’apparition de tâches brunes sur les feuilles, traitez à la bouillie bordelaise. Répétez cette action à deux reprises, à une semaine d’intervalle.

Josiane Goepfert et Jean-Paul Thorez

 

1% pour la planète - 728*90