Pizza arlequine

Article publié le
Une recette colorée de pizza arlequine issue du livre Des couleurs dans notre assiette d'Amandine Geers et Sylvie Hampikian.
Pizza arlequine

A. Geers |

Cette recette est extraite du livre Des couleurs dans notre assiette d’Amandine Geers et Sylvie Hampikian.

Le paprika est un très bon pigment naturel. Selon les proportions que vous utiliserez, la teinte variera de l’orangé au rouge plus ou moins intense. Pour teinter les pâtes à pizza, à tarte ou à biscuits, l’idéal est d’utiliser des poudres sèches (curcuma, charbon végétal, etc.).

Les liquides concentrés – d’épinard ou de coquelicot – auront moins d’effet du fait qu’on en utilise très peu dans la recette. Vous pouvez toujours réaliser une poudre sèche avec ces ingrédients.

Préparation : 30 minutes.
Levée de la pâte : 2 heures.
Cuisson : 30 minutes.

Ingrédients

Pour 4 personnes 

Pour la pâte

  • 1 sachet de levure de boulanger ;
  • 300 g de farine d’épeautre ;
  • 10 cl d’huile d’olive ;
  • 1 c. à café de sucre ;
  • 1 grosse pincée de sel ;
  • 1 c. à soupe de paprika (pour teinter en orange, varier la teinte en augmentant ou réduisant les proportions).

Pour la garniture

  • 1 poivron vert ;
  • 1 poivre rouge ;
  • 1 poivron jaune ;
  • 1 aubergine ;
  • 20 cl de sauce tomate « marinara » ;
  • Origan (séché ou frais) et/ou de la marjolaine ;
  • 3 c. à soupe huile d’olive ;
  • Sel et poivre du moulin.

Recette

Mettez la levure au fond d’un saladier. Diluez-la avec un peu d’eau tiède. Versez la farine dessus et laissez la levure s’activer pendant 30 minutes. Des petites crevasses apparaissent sur la farine. Ajoutez le reste des ingrédients de la pâte et formez une boule souple en ajoutant un peu d’eau. Laissez la pâte gonfler dans le saladier couvert d’un torchon propre pendant 2 heures.

Lavez les légumes et coupez-les en lanières régulières. Plongez les poivrons 5 minutes dans une casserole d’eau bouillante. Égouttez. Si vous digérez mal la peau des de poivrons, vous pouvez les peler facilement après les avoir ébouillantés.

Coupez l’oignon en rondelles.

Étalez la pâte sur une épaisseur de ½ cm et posez-la sur la plaque du four couverte de papier cuisson.

Étalez le coulis de tomates sur toute la surface. Disposez les légumes en alternant les couleurs. Ajoutez les rondelles d’oignon. Saupoudrez d’origan. Arrosez d’huile d’olive. Salez et poivrez.

Enfournez dans un four chaud à 210 °C pendant 25 minutes.

Servez avec une salade de roquette.

 

Amandine Geers et Sylvie Hampikian

Pavé essembio 594*164
À lire aussi
Livres cuisine saine
22,00

Qui dit pizza ne dit pas forcément malbouffe !

La pizza est née du mariage de la tomate, venue d’Amérique, et d’une galette traditionnelle italienne connue dès 1000 ans avant J.C. en tant qu’aliment du pauvre. La première sauce marinara (tomate, ail, origan, huile d’olive), qui en couvre le fond, fut créée à Naples en 1750. En 1850, apparut la recette de la pizza margherita (sauce marinara et mozarella). En 1889, le pizzaiolo napolitain Raffaele Esposito y ajouta le basilic pour reproduire les couleurs du tout jeune drapeau italien ! Une étude récente publiée en 2021 a montré que la pizza traditionnelle, réalisée selon la véritable recette napolitaine, à base de sauce marinara sur une pâte extrafine, constituait un aliment équilibré et une très bonne source de polyphénols et de caroténoïdes (dont lycopène). N’hésitez pas à enrichir davantage son profil en y déposant, après cuisson, des feuilles fraîches de basilic et de roquette. Et bannissez les pizzas industrielles, notamment de type américain (pâte épaisse) qui ne bénéficient absolument pas du même profil nutritionnel.

 

D’autres articles sur