Mûre (ronce) : culture, plantation, entretien, récolte

Article publié le
Les mûres sont délicieuses fraîches, en confiture ou en tarte. En plus, les ronces composent les haies variées en faveur des insectes pollinisateurs. De la plantation à la récolte, découvrez comment cultiver la ronce et cueillir des mûres savoureuses !
Mûres sur une ronce

Origine et description

La ronce serait originaire du Caucase en Asie mineure. Des graines trouvées sur des sites du néolithique sous-entendent que la mûre était consommée par les chasseurs-cueilleurs. Plante sacrée des druides, issue du sang des titans dans la mythologie grecque… La mûre est l’objet de nombreuses chimères. La ronce est un arbrisseau coriace aux rameaux épineux et aux feuilles semi-persistantes et dentées. Ses longs rameaux s’étalent ou grimpent jusqu’à 4m de long et accueillent des petites fleurs blanches au printemps. Elles laissent place au fruit, une petite baie d’abord rouge, puis noire à maturité.

Quelle est la différence entre le mûrier et la ronce ?

Ce n’est pas la même plante ! Le mûrier (Morus) est un arbuste ou un arbre produisant des mûres mais moins goûteuses que la ronce fruitière (Rubus) qui est un buisson épineux.

Variétés de Rubus fruticosus

La ronce fait partie de la famille des rosacées tout comme les rosiers et les framboisiers. Il existe plusieurs variétés dont la taille et le goût du fruit diffèrent.

  • ‘Géante des jardins’ : son nom annonce la couleur ! Cette variété offre de gros fruits acidulés et sucrés de fin juillet à mi-septembre. Elle a l’avantage de ne pas avoir d’épine et de pousser dans tout type de sol.
  • ‘Silvan’ : gros fruits sucrés et parfumés. Liane épineuse qui produit dès juillet.
  • ‘Little Black Prince’ : ronce fruitière naine d’1m de haut qui peut être cultivée en pot.
  • Rubus chamaemorus : une autre espèce de Rubus aussi appelée plaquebière, offrant des fruits blanc-orangé.

Planter une ronce

Où et quand planter ?

Rustique, cet arbrisseau tolère des températures descendant jusqu’à -25°C. La ronce se plaît au soleil comme à la mi-ombre. Elle pousse dans un sol profond, riche et sableux. Elle trouve sa place au sein d’une haie variée, dans un verger ou dans le jardin d’ornement.

Comment planter la mûre des jardins ?

Avec son port étalé, prévoyez 3m entre la ronce et ses voisins. Un support permet de palisser les lianes et facilite la récolte.

  1. Creusez un trou légèrement plus large que la taille de la motte.
  2. L’idéal est de faire un apport de compost à l’automne précédant. Si vous avez zappé cette étape, ajoutez un peu de compost à votre terre de jardin lors de la plantation.
  3. Pour les plants à racines nues, recoupez les racines d’un centimètre et trempez-les dans du pralin.
  4. Mettez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez avec le substrat.
  6. Tassez et arrosez.

Associations de culture

La ronce trouve sa place au sein de haies variées, même si elle a besoin d’être limitée pour ne pas devenir envahissante. En plus d’offrir de délicieux fruits, elle héberge des insectes et nourrit les butineurs.

Entretien du Rubus fruticosus

Cette plante vigoureuse n’a pas besoin de beaucoup de soins. Vous pouvez utiliser un grillage ou un treillage pour la palisser. Il faudra alors attacher régulièrement les nouvelles tiges avec des liens en raphia. Chaque année, faites un apport de compost à l’automne et étalez une couche de paillage en fin de printemps, pour garder un sol frais.

Comment tailler une ronce ?

À la fin de l’automne, coupez à ras les tiges qui ont donné des fruits. Ainsi, les jeunes pousses vont pouvoir croître et vous n’êtes pas envahi par les lianes. Retirez aussi le bois mort. N’hésitez pas à contenir le développement en raccourcissant les rameaux pendant la dernière semaine de juin, durant les 3 premières années.

 

Pavé D - Route des comptoirs / Partenariat 2022

 

Maladies et nuisibles

 

Maladies et nuisibles

Symptômes

Prévention et traitements

Ver des framboises

Coléoptère qui dévore les bourgeons et dont la larve se niche dans le fruit.

  • Infusion de tanaisie en prévention dès l’apparition des bourgeons
  • Décoction d’ail en répulsif.

Phytopte de la ronce

Les mûres restent rouges et ne mûrissent pas, chute des fruits

  • Décoction d’absinthe
  • Couper et brûler les parties touchées

Botrytis

Duvet grisâtre sur les feuilles, les tiges et les fruits

  • Terre bien drainée
  • Ne pas mouiller le feuillage
  • Tailler pour aérer le buisson

 

Récolte et conservation des mûres

Les mûres sont prêtre à être cueillies lorsqu’elles ont une couleur bien noire et qu’elles sont légèrement ramollies. Si elles sont délicieuses fraîches, vous pouvez aussi en faire des tartes, des confitures et des coulis. La mûre ne se conserve pas longtemps, 1 ou 2 jours tout au plus. Vous pouvez les congeler en les étalant dans un plat. Lorsqu’elles ont pris, mettez-les en sachet. Ceci évite de créer un agglomérat de mûres collées en congelant.

Multiplier la ronce par bouturage

C’est une des techniques très facile à réaliser. Vous procèderez en hiver sur bois sec.

  1. Coupez un tronçon de rameau de 20cm de long.
  2. Mettez-le dans un pot rempli d’un mélange de terreau et de sable.
  3. Maintenez un substrat frais avec de rares arrosages pendant l’hiver et plus fréquents au printemps.
  4. Lorsque les feuilles se développent au printemps, repiquez en pleine terre à l’emplacement voulu.

 

AUTEUR :

Audrey Chéritel