Les toilettes sèches

Article publié le
David Latassa, abonné du magazine les 4 saisons, nous présente aujourd'hui ses toilettes sèches, il en a installé une dans son jardin en plus de celles de sa maison.
Les toilettes sèches

Nos toilettes classiques consomment près de 15 000 litres d’eau potable par an et par personne.
En fait, on dépense de l’argent à purifier l’eau pour la rendre potable, on souille cette eau potable avec nos déjections et ensuite, on la nettoie à nouveau pour ne pas souiller les rivières…Le plus étonnant dans tout ça, c’est que l’urine et les fèces renferment la plupart des nutriments indispensables à l’agriculture : azote, phosphore, potassium… les fameux NPK qu’on trouve dans tous les engrais qu’on achète si cher !

À lire aussi

Les toilettes sèches commentaires sur “Les toilettes sèches

  1. Dans les miennes, qui sont dans la maison, j’utilise du foin ou de la tonte de gazon bien sèche. Pas besoin de louche ou de cuiller, on ajoute ça à la main. Comme David, je me sers de seaux agricoles en plastique, c’est bien moins coûteux qu’un seau en zinc (préconisé par certains) et ça se nettoie très bien. Donc inutile de faire de grosses dépenses pour installer ses toilettes sèches. Mais pourquoi David dit-il “le” toilette sèche (sèche est au féminin), mystère !
    J’espère un jour produire du biogaz avec le contenu de mes toilettes sèches, puis composter tout ça avec du broyat de bois pour remettre du carbone avant de redonner le tout à la terre. Pour auto-construire un petit digesteur afin de produire son propre biogaz, voir l’association Picojoule, à Ramonville près de Toulouse.

  2. Dans la configuration actuelle de mon logement, je ne peux pas installer de toilettes sèches, mais, vivant seule, je ne tire la chasse que 3 fois par jour en général. Au jardin, c’est seau avec quelques pellets puis une fois par an, je mets ceci au compost.

  3. Vvittu Vvittu dit :

    Nous avons installé des toilettes sèches dans une très vieille maison achetée pour emmener nos petits enfants en vacances d’été. Nous y sommes en mode camping. Du coup installation de 2 toilettes sèches, une dans le jardin et une à l’étage. La première année, 12 personnes pendant 15 jours, nous estimons à un mètre cube et demi notre économie d’eau.
    Au retour, deux de nos petits enfants ont demandé qu’on en installe dans notre résidence principale… Ce que l’on a fait dans une pièce inutilisée. Tous les petits vont dans ses toilettes, seuls leurs parents continuent à utiliser les toilettes reliés au réseau d’eau. Comme quoi les enfants sont adaptables.
    Après on a la chance de n’avoir aucun traitement médical du coup pas de stress avec le recyclage.

Laisser un commentaire