Le panais (Pastinaca sativa L., Apiacées)

Article publié le
Le plus rustique des légumes racines et de culture très ancienne, le panais est un très bon légume d’hiver car il ne gèle pas. Longtemps délaissé, un peu comme le navet, après l’invasion de la pomme de terre, il revient au goût du jour, et c’est tant mieux ! Sa culture est très facile même si son semis est délicat.
Le panais (Pastinaca sativa L., Apiacées) 2

J.-J. Raynal |

Cette fiche botanique est issue du livre Des racines et des bulbes de Blaise Leclerc. 

220 graines au gramme
Faculté germinative : 1 an
Température de germination : 20 °C 
Levée : 10-25 jours
Pas de retour avant 5 ans
Compost : +
Espacement sur le rang : 15 cm
Espacement entre les rangs : 30 cm

Les variétés

De nombreuses variétés ont une connotation anglaise, ce qui n’est pas étonnant, car outre-Manche il n’est jamais tombé en désuétude comme chez nous : ‘Demi-long de Guernesey’, ‘Exhibition long’, ‘Harris’, ‘Long Holkruin’, ‘Tender and True’, ‘Turga’, ‘White Gem’.

Place dans la rotation

Précédents favorables

Ce sont les mêmes que pour la carotte : la pomme de terre, un légume feuille (épinard, laitue…) ayant reçu une fumure organique copieuse, un engrais vert. Les Alliacées (oignon, poireau) constituent également un précédent favorable.

Précédents à éviter

Évitez de semer le panais après un légume de la même famille (aneth, carotte, céleri, cerfeuil, coriandre, fenouil, persil…).

Du semis au stockage

Sol et fertilisation

Le panais aime les terres lourdes et profondes. Comme la carotte, le panais n’aime pas les apports d’amendements mal décomposés, qui feraient fourcher les racines.

Semis

Attention, la faculté germinative des graines est très courte : vérifiez bien la date sur les sachets que vous achetez et ne conservez vos graines qu’une seule année. La levée du panais est délicate, il est indispensable de garder une humidité constante jusqu’à l’apparition des plantules.

Au besoin, refaites un semis dans les espaces vides entre les plantes qui auront bien levé. Éclaircir à 15 cm quand les plantes ont 2-3 vraies feuilles.

Les périodes de culture

  • Semis : Avril – Mai 
  • Récolte : Octobre – Mi-mars

Le panais (Pastinaca sativa L., Apiacées)Vert clair : semis 
Orange : récolte 

Arrosage

Le panais est capricieux au moment de sa levée, nécessitant une bonne humidité pendant deux à trois semaines.

Par contre, une fois installé, il résiste assez bien à des périodes sèches modérément prolongées, grâce à sa puissante racine pivotante qui peut descendre jusqu’à 50 cm de profondeur.

Récolte

Récoltez selon vos besoins. Le panais peut passer l’hiver en terre, les premiers gels le rendent même plus sucré.

Dans les terrains lourds, la racine peut se casser au moment de l’arrachage car celle-ci est très longue et difficile à extirper.

Stockage

Le panais étant très résistant au froid, le stockage n’est nécessaire, en cave ou en silo, que si vous avez repéré des campagnols…

 

Teropaipai - Autopromo

 

Maladies et ravageurs

Maladies

Quelques traces de rouille peuvent survenir mais elles restent toujours superficielles.

Ravageurs

La mouche de la carotte sévit parfois, mais beaucoup plus discrètement que chez celle-ci. Le véritable danger vient de dessous : gare à votre rangée de panais lors d’une année à campagnols !

Apports nutritionnels

Le panais est riche en fibres, en vitamine C, en minéraux (magnésium, potassium, sodium), en glucides (le panais est sucré, mais moins que la betterave et la carotte).

Comment le cuisiner

En soupe, en pot-au-feu, en gratin, frit ou en purée, les panais se cuisinent de nombreuses manières. On peut aussi le consommer cru une fois râpé.

Multiplication

Il est très intéressant de faire sa propre semence de panais car c’est un bon moyen d’avoir des graines de moins d’un an ! Comme les autres Apiacées, le panais est une plante bisannuelle et allogame, pollinisée par les insectes. Il faudra attendre la deuxième année pour voir les impressionnantes hampes florales s’épanouir, souvent jusqu’à deux mètres de hauteur. Méfiez-vous si vous les récoltez en plein soleil car la sève du panais est urticante par photosensibilisation en raison des furanocoumarines qu’elle renferme.

 

Blaise Leclerc

À lire aussi
Livres jardin bio
15,00
Brouillon auto 7

D’autres articles sur